2 idées reçues sur les logiciels de gestion SaaS

Jean-Philippe Duquerroy     26/03/14    
2 idees recues sur les logiciels de gestion SaaS

Le développement d’internet, associé à l’augmentation des créations de TPE / PME, a accéléré l’adhésion des entreprises pour les logiciels en mode SaaS. Cependant ces nouveaux usages soulèvent des questions légitimes de la part des utilisateurs. En tant qu’éditeur de la plate-forme Evoliz.com, voici 2 idées reçues que nous allons essayer d’éclaircir pour vous.

Un logiciel de gestion SaaS est « trop cher »

Cette question de la tarification se pose le plus souvent lors d’une comparaison entre un logiciel vendu sous forme de licence versus un logiciel proposé en SaaS à travers un abonnement mensuel ou annuel.
En effet, ce critère de prix est étroitement lié au mode d’utilisation du logiciel, c’est-à-dire entre sa possession par le téléchargement d’une licence et son modèle locatif en mode SaaS (Software as a service – Logiciel en tant que service).

Afin de déterminer le « juste prix » de votre application de gestion, il faut y inclure plusieurs critères tels que le périmètre fonctionnel, le nombre de collaborateurs utilisateurs, la fréquence des mises à jour, la réactivité du support ainsi que le nombre d’appareils autorisés et l’ergonomie de l’interface.
En s’appuyant sur ces différents points l’acquisition à titre d’exemple d’une licence pour un logiciel de devis facture peut paraitre moins couteuse à l’achat ; mais en y associant les autres critères son prix peut aussi nettement augmenter si vous souhaitez l’utiliser sur plusieurs postes, si vous avez besoin d’assistance ou plus simplement de la dernière mise à jour.

Inversement l’approche modulaire des logiciels SaaS permet à la fois d’avoir une tarification maitrisée et évolutive selon les options activées, le nombre d’utilisateurs demandés, ... et ce indépendamment des postes ou appareils connectés (ordinateur, tablette, téléphone). A savoir que le plus souvent le support et les mises à jour sont automatiquement inclus dans ce type d’abonnement.

Un logiciel de gestion SaaS est « moins sécurisé »

Cette question du risque de perte des données dans le Cloud est légitime de la part des utilisateurs. C’est un travail au quotidien des éditeurs afin de convaincre les entreprises de la sécurité de leurs logiciels. Il est nécessaire pour cela d’établir une relation de confiance en rassurant les clients. Dans le cas d’un éditeur de logiciel Saas, il peut mieux protéger vos données en les stockant en France chez un grand fournisseur français comme OVH par exemple. 

De plus, la question de la sécurité est un sujet primordial à toute gestion d’entreprise, que les données soient stockées sur un ordinateur ou dans le Cloud. Car que feriez-vous face à ces situations réelles : Si le disque dur de votre ordinateur ne fonctionne plus ? Si vous vous faites cambrioler ? Ou encore si vos locaux subissent des dégâts liés aux catastrophes naturelles (inondation, incendie, tempête, etc.) ?
A cela s’ajoutent aussi les nombreux avantages procurés par le Cloud, dont le volume de stockage supérieur à celui d’un ordinateur ou d’un disque dur externe et l’accès des données de n’importe où n’importe quand.

Dernière raison de passer à un logiciel de gestion en SaaS, certaines applications permettent de sauvegarder vos données manuellement à la demande et de travailler en « déconnecté » si vous n’avez pas internet.

Maintenant à vous de vous faire votre propre avis selon votre besoin afin de prendre la décision finale entre un logiciel en poste ou un logiciel en mode SaaS.

Nous vous recommandons Evoliz pour gérer votre comptabilité : cliquez ici