Hypocrisie ou arnaque, on n’en est pas loin !

Jean-François ROUSSET     03/05/13    
hypocrisie arnaque

Il est de bon ton de remettre sur la table l'hypocrisie ambiante qui sévit à tous les étages de notre beau pays ! Bien loin de croire au bienfondé humaniste de chacun, c'est sans compter sur les intérêts financiers des grandes structures, des lobbyings industriels et de la grande probité de nos politiques.

Même si la critique est facile, j'ai adoré la photo du discours inaugural de Cahuzac avec le slogan : " Lutte contre la fraude fiscale" !

Quelques exemples pour étayer mes propos :

Addiction aux médicaments 

Masquer seulement la douleur des maux de dos en prenant des anti-inflammatoires reste une solution de courte durée qui soulage mais ne règle pas la cause. En revanche, cela fait marcher les remboursements de la sécurité sociale et les semaines de thalasso tous frais payés et entretient le déficit de la sécurité sociale !
En réalité, le mal de dos est issu principalement d’un déséquilibre musculaire et morphologique lié au poids des années sur le corps. La seule solution durable est de pratiquer des séances d'activité physique adaptées, toute sa vie. Pour ne plus souffrir de son dos, un préalable de 3 mois d'exercices règle 90% des douleurs et nous avons de nombreuses personnes dans ce cas précis chez Global Training Center !

Hypocrisie ou arnaque avec les boites de vitamine vendues en officine qui contiennent, outre les vitamines en question, du fer et du cuivre. Ce mélange avec de la vitamine C devient un puissant oxydant (radicaux libres) nuisible à la santé, selon le docteur Jean Paul Curtay.

Pourquoi nous rendre malade tout doucement, insidieusement ? Nous rendre accro aux médicaments ? La France demeure le 3eme plus gros consommateur par habitant en Europe. Et on relève 25.000 patients morts chaque année à cause d'infections liées à des bactéries multi-résistantes. 

Prenons exemple des statines pour le traitement du cholestérol. Le docteur Pierre François Plouin, chef du service d'hypertension et de médecine vasculaire de l'hôpital européen Georges Pompidous : "Les statines ne permettent pas de baisser la tension, elles ne protègent pas non plus contre certaines complications dues à l'hypertension, comme les accidents vasculaires cérébraux, les hémorragies cérébrales ou les œdèmes du poumon. En revanche, elles contribuent à diminuer d'environ 20% la survenue d'évènements coronariens". L'équivalent de toute personne pratiquant une activité physique régulière qui selon le spécialiste en cardiologie préventive à Montreux, le docteur Mickael Rabaeus "plusieurs enquêtes indiquent que la survie d'un patient est déterminée à 80% par son mode de vie".

En conclusion, mieux manger et pratiquer régulièrement une activité physique est la clé de la bonne santé de notre cœur.

Tchernobyl

Un autre exemple d'hypocrisie issu de l'époque Tchernobyl. Nous étions le seul pays où le lobbying agro-alimentaire a eu raison des politiques qui nous ont gentiment informés que le nuage ne passerait pas nos frontières ! Pas de fruits, ni de légumes ni de produits laitiers à l'étalage chez nos voisins Suisses, ayant conscientisé le danger.

En attendant, j'ai constaté durant les 8 ans où j'ai fait des bilans physiques et alimentaires sur Annemasse et Annecy, qu'une personne sur quatre avait des problèmes de thyroïde ! Alors que sur Paris c'est 1 sur 40 pour le moment! 

Les OGM 

J'ai aimé le contraste entre le nombre de produits OGM vendus en grandes surfaces, et l'interdiction d'en cultiver sur le sol Français. Le paradoxe est notoire, les OGM sont interdits sur le sol français mais les rayons de nos supermarchés en son plein ! Céréales "Kellogg", boites de maïs et énormément d'autres produits que je ne peux vous citer ici, tellement la liste est longue, 70% des rayons alimentaires !

La mal-bouffe

Le scandale de la viande de cheval ne fait juste que remonter l'hypocrisie que l'on nous fait vivre en tant que consommateur, et c'est malheureusement la face émergée de l'iceberg ! Soit dit en passant, le consommateur se rebelle : 50% de vente en moins sur les plats préparés, juste retour mais pour combien de temps, résisteront-t-ils à l'appel de la "mal bouffe" ? Au programme de 99% des plats préparés : produits chimiques, excès de sel, pesticides...

Un autre exemple pour les adeptes des fameux produits light : Pour diminuer drastiquement les % de graisse des yaourts, l'industrie compense le manque d'onctuosité en incorporant de la gélatine de porc et du tissu conjonctif de bœuf. Les parties des animaux qui ne sont pas vendables mais qui donnent ce fameux effet crémeux et onctueux ! Hum... profitez bien de vos bons yaourts à 0%. Surtout que les acheteurs des fabricants commandent la gélatine dans les pays de l'Est et l'Asie où il n'y a aucune traçabilité ni contrôle sanitaire valable.
Et puis de toute façon, contrôle ou pas des services de l'état, c'est du pareil au même. Il suffit de regarder l'excellente émission sur les risques liés aux pesticides d'Envoyé Spécial sur France 2 du 23/03/2013. L'Etat ne contrôle que 0,0..1 % de ce que l'on mange et tous les pesticides interdits continus d'être vendus sous le manteau en raison de leurs bas coûts !

L'envers du décor, c'est le taux incroyable de mortalité par cancer de toutes les professions travaillant au contact de ces molécules (cultivateur, docker). Et nous pauvres consommateurs, sommes victimes de cette pratique agricole outrancière et dopons nos taux de cancers. D'ici 2 à 3 générations les mentalités changeront et notre beau pays 1er utilisateur de pesticide aujourd'hui en Europe passera progressivement au bio. Suite à un test réalisé sur 3 légumes pris au hasard dans les rayons d'un supermarché parisien : un contenait un pesticide cancérigène interdit en France !

L’espoir 

En revanche, j'ai constaté un point positif ces dernières semaines qui me font vraiment penser que les consommateurs ont les moyens de faire changer les rayons des supermarchés.
Depuis que je propose de manger le matin au petit déjeuner des crêpes de Sarazin au lieu du pain blanc classique, un rayon crêpes de Sarazin au Franprix le plus proche a été créé et a même doublé depuis ce mois. Nous influons donc sur ce que l'on nous vend !

Ma prochaine newsletter aura pour thème « Y a-t-il des règles pour bien mincir ! »