Le groupe ATER lève 2 millions d’euros pour financer son capital

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     21/07/17    
groupe ater leve millions euros financer capital

Composé de plusieurs sociétés spécialisées dans la gestion du risque client, le groupe ATER vient de boucler un tour de table dont le montant s’élève à 2 millions d’euros. Cette opération devrait lui permettre de restructurer son capital et de financer son développement.

ATER : un patchwork d’entreprises gagnant

Fondé par Pascal Gréco en 1984, le groupe ATER s’inscrit dans un secteur précis : les enquêtes civiles. Cette entreprise recherche des débiteurs pour le compte de mandants, des débiteurs disparus ou encore des bénéficiaires de contrats en déshérence. Le groupe s’est constitué au fil des ans, en acquérant d’autres sociétés spécialisées dans des domaines tournés vers la gestion du risque client jusqu’à devenir leader dans son domaine. Elle se dote de l’entreprise GNR en 1996, par exemple, experte dans la restitution et la localisation de matériel. La firme leshypotheques.com rejoint ATER en 2004 et le groupe remporte le trophée Top Entreprise dans la catégorie « Services » l’année suivante. Employant plus de 200 salariés, la firme réalise aujourd’hui un volume d’affaires annuel de 16 millions d’euros.

Une levée de fonds pour réorganiser son capital

Le groupe vient de boucler un tour de table de deux millions d’euros, effectué auprès de Crédit Agricole Régions Investissement et Loire-Centre Capital. Celui-ci s’appuie également sur une dette d'acquisition levée auprès de deux partenaires bancaires de longue date, la Caisse Régionale de Crédit Agricole Touraine Poitou et le CIC Ouest, rejoints par la Caisse d'Epargne Loire-Centre. Cette levée de fonds devrait permettre au groupe de restructurer son capital, comme l’explique Olivier Oria, PDG du groupe : « Au cours de ces dernières années, aux côtés de Siparex et de Sodero Gestion, nous sommes satisfaits d'avoir pu construire un socle solide et riche de prestations de services, qui repose sur de véritables compétences humaines. En effet, le groupe est en mesure d'intervenir sur toutes les phases de la gestion du risque client.” Il poursuit son raisonnement : “Aujourd'hui, l'objectif est de pouvoir raisonner « groupe » et de travailler sur les synergies de nos offres et proposer à nos partenaires une solution globale parfaitement adaptée, aussi bien dans la phase des engagements, que dans le cadre de la conformité, de la gestion d'un contentieux ou d'une fraude. C'est pourquoi le groupe choisit de faire confiance à de nouveaux investisseurs, tous deux issus des groupes bancaires (Crédit Agricole et Caisse d'Epargne), qui devraient constituer une aide précieuse dans le cadre de notre développement. »

Donnez une note à cet article