Great Place to Work 2018 : le palmarès des entreprises où il fait bon travailler

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/03/18    
great place to work palmares entreprises fait bon travailler

Le label Great Place to Work qui existe depuis 1992 et depuis 2002 en France a publié son classement des entreprises où il fait bon travailler de 2018. 79 entreprises font partie du classement pour 244 candidatures dans ce domaine qui interpelle tout un chacun. L’environnement de travail est désormais une priorité pour les entreprises et surtout pour les salariés. Même si les start-up sont souvent présentées comme des entreprises où il fait bon travailler fait souvent référence à des start-up, Great Place s’est penchée sur un critère précis. 

Pour réaliser son étude Great Place to Work a défini trois classements en fonction du nombre de salariés. Trois catégories existent allant des entreprises de 50 à 500 salariés, de 500 à 5 000 salariés et 5 000 et plus. Pour déterminer le classement, les entreprises candidates ont dû répondre à deux enquêtes, le Trust Index et le Culture Audit.  

L'avis des salariés  

Le Trust Index consiste à interroger l’ensemble des salariés d’une entreprise avec 64 questions fermées, deux questions ouvertes et 7 questions démographiques. Les collaborateurs en répondant à ces questions permettent à Great Place to Work de comprendre s’ils sont à l’aise dans l’entreprise, ce qu’ils pensent du management ou encore s’ils apprécient travailler avec leurs collègues. Pour les entreprises de plus de 2000 salariés, il est possible de réaliser un échantillon de l’organisation choisi par Great Place to Work. Il permet de représenter au mieux l’environnement de travail et la culture d’entreprise. Le Trust Index compte pour 2/3 de la note finale et se complète avec le Culture Audit rempli par l’entreprise. Pour qu'une entreprise soit retenue, le Trust Index doit avoir un seuil minimal de 66% pour les entreprises de plus de 500 salariés et 70% pour celles de moins de 500.  

Un dossier constitué par l'entreprise  

Le culture Audit qui est la deuxième étude est un dossier transmis par l’entreprise qui répond à 15 questions ouvertes et détaille les pratiques managériales au sein de celle-ci. Ce dossier est alors étudié par Great Place to Work pour comprendre si l’entreprise correspond aux 9 leviers d’actions déterminés par le label. Ils représentent un management agréable et une organisation qui a toutes les qualités pour être l’entreprise où il fait bon travailler. Les 9 leviers d’action déterminés par Great Place to Work sont : Inspirer, Remercier, Recruter et accueillir, Célébrer, Faire évoluer, Communiquer, Écouter, Partager et Porter attention. L’évaluation de l’Audit permet donc de savoir si les entreprises possèdent toutes ces qualités. Le Culture Audit compte pour 1/3 de la note finale du label Great Place to Work. Comme pour le Trust Index, le Culture Audit doit obtenir un seuil minimal de 30/60 pour la certification.  

Avec des bonnes notes du Trust Index et du Culture Audit, les entreprises peuvent obtenir la certification Great Place to Work. Pour les entreprises avec les plus hauts scores, elles peuvent faire partie du palmarès Best Workplaces, c’est-à-dire les entreprises où le bien-être des salariés fait partie intégrante des valeurs de l’entreprise. Ces études réalisées permettent de comprendre les meilleures pratiques managériales et d’informer le public sur les entreprises où il fait bon travailler. Un tel label peut intéresser bon nombre de candidats, puisque c’est un argument désormais très prisé par les demandeurs d’emploi.  

Les entreprises françaises où il fait bon travailler  

Depuis le début du classement de Great Place to Work, des entreprises n’ont toujours pas quitté le palmarès, ce qui prouve que les pratiques managériales fonctionnent et sont satisfaisantes pour les salariés et l’entreprise. Leroy Merlin se place dans ce cas, puisque l’entreprise est dans le palmarès depuis 14 ans et se trouve à la 3ème place cette année. Décathlon avec ses 22 026 salariés a aussi l’honneur d’être à la première place depuis deux ans du classement des entreprises de plus de 5 000 salariés.  

En ce qui concerne les entreprises de 500 à 5 000 salariés, beaucoup d’entreprises connues font partie du classement. Ce sont généralement des enseignes liées au quotidien des Français. Le bon coin se trouve à la 7ème place du classement, quand Adidas France est à la 10ème place et le groupe Krys à la 12ème. Cultura, Carglass ou encore Hyatt Hotels & Resorts font aussi partie du palmarès des entreprises entre 500 et 5 000 salariés où il fait bon travailler. Certaines de ce palmarès sont connues pour être des entreprises internationales, mais ici, c’est la filiale française qui a été étudiée.  

Parmi les petites entreprises, il est possible de repérer des start-up qui se sont fait connaître depuis un ou deux ans. Doctolib, une des premières plateformes de prise de rendez-vous médicaux, est pour la première fois dans le palmarès des entreprises entre 50 et 500 salariés, en arrivant à la 17ème place. À la 5ème place se trouve Klaxoon, une start-up qui a une centaine de salariés à son compte et qui a remporté plusieurs prix dont celui de l’innovation du CES 2016 et 2017.  

Le Great Place to Work est un label qui met en exergue les valeurs et la transparence des entreprises et qui séduit les salariés au fil des années. Les pratiques managériales sont récompensées à travers ce label, elles incluent souvent la transparence au sein de l’entreprise avec les salaires, les relations, les chiffres d’affaires ou encore l’implication des salariés dans les grandes décisions. De nombreuses entreprises sont jugées sur leur management et comment accompagner leurs salariés le plus humainement possible. Alors pourquoi pas repenser son management et postuler pour l’année prochaine ?  

Donnez une note à cet article