La gestion des risques en 5 étapes

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/07/17    
risques

Malgré l’impossibilité pour une entreprise de prévoir l’intégralité des risques inhérents à son projet, l’entrepreneur peut en détecter quelques-uns, ceux les plus fréquents. La gestion de ces risques exige la mise en place d’une étude stratégique. Avant de déterminer les étapes de la gestion des risques, il s’avère indispensable de déterminer ses principes.

Principes de la gestion des risques

Les risques peuvent se définir comme un aléa qui affecte la richesse et les décisions. La gestion des risques se traduit comme un processus permettant d’évaluer les gains et les coûts d’une réduction du risque et de choisir les solutions adaptées. La décision doit prendre en compte les différentes circonstances qui entourent le projet. Les risques inhérents à l’entreprise existent sous plusieurs formes :

- Le risque de crédit : le cas d’un débiteur qui risque de ne pas pouvoir honorer ses engagements.

- Le risque de taux : le cas d’une variation des prix d’un titre (dette, titre composé) ou d’un produit dérivé à la suite d’une variation de taux d’intérêt.

- Le risque de liquidité : risque lié à une opération de vente ou d’achat.

- Le risque de contrepartie : l’existence d’une faille du côté du vendeur ou de l’acheteur lors d’une transaction. 

- Le risque opérationnel : risque lié à la réalisation des activités au sein de l’entreprise.

- Le risque de change : risque lié à la variation du cours de change. 

Les cinq étapes de la gestion des risques

Pour une excellente gestion des risques, la mise en œuvre d’une étude particulière s’avère indispensable. Le respect de ces quelques étapes permet à l’entreprise d’assurer la gestion des risques de sorte qu’ils ne puissent pas constituer de barrières pour les projets de l’entreprise.

- Identification des risques

L’identification consiste à recenser toutes les parties exposées au risque. Dans cette optique, l’entreprise doit établir une liste contenant tous les risques potentiels. Elle doit distinguer les risques les plus importants d’un côté et les moins importants d’un autre côté. Grâce à cette liste, elle peut analyser leur corrélation. 

- Évaluation des risques

Cette étape consiste à évaluer les risques en fonction de leur gravité, déterminer leur impact potentiel et l’étendue des préjudices y afférents. À part cela, elle permet de mesurer les coûts associés aux risques identifiés. Pour la réaliser, il faut procéder à une collecte de données et à des analyses statistiques.

- Définition des solutions

L’entrepreneur dispose de plusieurs solutions envisageables pour trouver la plus adaptée. Il peut définir la solution en fonction du risque lui-même en étudiant la possibilité d’une élimination ou d'une limitation de ses effets. Il peut tenir compte des caractéristiques du projet et y appliquer quelques modifications afin d’esquiver les risques.

- Mise en œuvre des solutions

Après avoir déterminé la solution la plus adaptée, il faut procéder à sa mise en application. Il s’avère important de définir le coût de mise en œuvre de la solution en fonction des moyens dont dispose l’entreprise. Il faut réduire les coûts y afférents, à défaut, ils pourraient générer des dépenses supplémentaires à l’entreprise.

- Le contrôle

La gestion des risques nécessite un suivi régulier. Ce suivi vise à garantir la fiabilité de chaque étape. Cela permet de mettre en place des solutions à moyen et à long terme.

Donnez une note à cet article