Les gestes de premiers secours en entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     20/11/17    
gestes premiers secours entreprise

Un accident peut très vite survenir en entreprise : incendie, crise cardiaque, malaise, étouffement… Un entrepreneur doit se tenir prêt pour ce type de situation et garder son sang-froid. Pour réagir de manière efficace en attendant les secours, voici les premiers gestes à appliquer.

Sécuriser le lieu de l’accident

Vos locaux doivent respecter un ensemble de règles de sécurité, afin qu’en cas d’incident, aucun danger supplémentaire n’arrive. N’approchez pas le lieu de l’accident si ce dernier comporte des risques pour vous. Vous n’êtes pas un super-héros et malgré votre sincère motivation, aider une personne en danger alors que vous n’êtes pas qualifié risque d’envenimer la situation.
Si le lieu de l’accident n’est pas sûr, notamment en cas d’incendie ou lorsqu’un problème électrique survient, appelez directement les secours. Les pompiers (18) pour tout problème de secours, le samu (15) pour une intervention médicale, la police (17) pour un trouble lié à l’ordre public ou à la sécurité. Une fois que vous aurez prévenu ces derniers, patientez et sécurisez vos locaux à l’aide d’un périmètre de sécurité. Si l’accident ne concerne pas votre lieu de travail mais une personne en particulier, il vous faudra apprendre les différents gestes de premiers secours pour réagir au mieux lors des situations que nous allons vous énumérer.

L’étouffement

C’est l’heure du déjeuner et vous partez avec vos collaborateurs partager votre repas sur la terrasse de vos locaux. L’incident survient, une de vos salariés s’étouffe lors du repas. Ne cédez pas à la panique, si la personne ne peut ni parler, ni tousser, ni respirer il vous faudra lui donner un maximum de cinq claques dans le dos. Si malgré ces claques l’étouffement ne passe pas, effectuez cinq pressions abdominales. Alternez les claques dans le dos et les pressions abdominales. Durant ce temps, n’oubliez de demander à un de vos salariés de joindre les secours.
La situation peut continuer à s’empirer. Si la victime perd connaissance, il vous faut la poser au sol délicatement pour entreprendre une réanimation « cardio pulmonaire ». Celle-ci consiste à réaliser 30 compressions sur la moitié inférieure du sternum, avec la paume d’une main et l’autre main qui appuie la première. Prenez garde à ce que votre appui ne se place jamais sur les côtés du sternum. Poursuivez cette réanimation jusqu’à ce que les secours interviennent.

Le saignement

Un de vos salariés subit malheureusement une mauvaise chute dans le bureau qui le fait saigner de manière abondante. Il vous faut directement effectuer une pression sur la plaie pour stopper l’écoulement. Encore une fois, il est préférable d’allonger la victime de manière horizontale et de prévenir directement les secours.

S’il vous êtes la seule personne présente dans la pièce et que vous devez aller chercher de l’aide en retirant vos mains. Le défi de taille car il vous faudra mettre en place un « tampon relai » sous forme de tissu (ce dernier doit s’avérer propre et recouvrir l’ensemble de la plaie). Effectuez le changement de pression le plus rapidement possible. Serrez le tampon au maximum pour que l’écoulement ne reprenne pas et si jamais celui-ci n’est pas stoppé grâce au premier tampon, mettez un deuxième en place pour augmenter la compression. Si jamais cela ne fonctionne pas, il vous faudra reprendre la pression manuelle.

La crise cardiaque

Un des incidents les plus effrayants et qui peut survenir reste la crise cardiaque. Ces dernières concernent 120 000 personnes par an en France, selon Planetoscope. Un cas d’incident qui peut très vite arriver dans vos locaux. Il vous faudra effectuer 30 pressions thoraciques puis deux insufflations à la victime. Lorsqu’on vous insufflez à travers le bouche-à-bouche, basculez la tête de cette dernière vers l’arrière et soulevez son menton. Pincez ses narines avec une main et de l’autre, maintenez son menton pour qu’elle puisse garder la bouche ouverte. Une insufflation doit se faire de manière lente, tout en ne dépassant pas une seconde. Répétez ce geste jusqu’à l’arrivée des secours. Pensez à équiper vos locaux d’un défibrillateur, avec l’aide de ce dernier les chances de survie de la victime augmentent.

La perte de connaissance

Il peut arriver qu’un membre de votre équipe fasse un malaise et perde connaissance. Dégagez lui, en premier lieu, les voies respiratoires et vérifiez si ce dernier respire. Tournez son corps sur le côté en position latérale. Une victime qui perd connaissance peut voir ses voies « aériennes » se boucher à cause de sa langue. Pour écarter ce risque, levez-lui la tête en soulevant son menton, et écoutez le bruit de sa respiration en plaçant votre oreille prêt de sa bouche.

N’hésitez pas à placer des fiches récapitulatives avec schéma au sein de vos locaux, pour que vous et vos salariés, sachiez quoi faire si un incident de ce type se produit. Les gestes de premier secours doivent être connus de tous et peuvent sauver des vies.

Donnez une note à cet article