Comment gérer les débuts de son entreprise avec brio

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     26/01/19    
gerer debuts entreprise brio

Quand on lance son entreprise, la prudence en gestion fait partie des priorités car la trésorerie peut disparaître comme neige au soleil et vous pouvez échouer après de tant d’investissement en heures à cause d’une gestion aléatoire.

Pour ne pas vous trouver dans une impasse, soyez attentif à tous les domaines sans en omettre aucun car la faille se trouve toujours dans la négligence de la vérification d’un poste que vous aurez voulu remettre au lendemain ou d’une analyse peu approfondie.

Quels sont donc les 8 postes à vérifier ?

  1. Les ventes : les analyser avec rigueur : les clients qui sont-ils ? Quels sont les clients sur lesquels vous avez compté qui ne sont pas au rendez-vous et pourquoi ? Quel est le canal de distribution qui semble défaillant ? Quelles sont les demandes de renseignement ou demandes de devis qui n’ont pas conduit à une commande ? Quel est le nombre de prospects qui ont été démarchés ? Par quel biais ? 
  2. La trésorerie : ce n’est pas parce que votre trésorerie est pleine grâce à la love money ou un prêt que vous avez de l’argent : il faut toujours soustraire les charges, les investissements et bien sûr les frais financiers. Avez-vous établi une procédure pour la facturation et la relance des clients ? Si ce n’est pas le cas, il faut les créer sans perdre un instant.
  3. Les frais fixes : l’entreprise doit faire en sorte de réduire au maximum les frais fixes. En conséquence, ne jamais dépenser de l’argent sur des points qui ne sont pas indispensables à l’activité au début, comme par exemple les « moyens » de l’entreprise dont font partie les bureaux hors de prix…Ne pas hésiter à sélectionner un coworking peu onéreux, pépinière et pourquoi pas votre domicile pour l’occuper jusqu’à ce que vous ayez des locaux fixes compatibles avec votre croissance. Écartez à tout prix toutes les dépenses qui ne seront pas incontournables pour ensuite les intégrer au fur et à mesure que votre développement vous le permettra. 
  4. Les prix de revient doivent tenir compte de tous les divers coûts sans exception comme par exemple les frais financiers par rapport au Chiffre d’affaires, les délais de règlement fournisseurs, le découvert qui peut vous créer des agios qui grèvent votre trésorerie. Il n’existe pas de frais à occulter.
  5. Les investissements : de manière générale les investissements ne sont guère utiles dans pour les phases de lancement car vous allez augmenter le compte de résultats par des charges fixes qui seront un frein à votre croissance.
  6. Les clients : il est important de suivre des procédures. En ce qui concerne les clients, vous devez vous organiser pour facturer sans délai mais aussi mettre en place une stratégie de relance client. Retarder la facturation client même de quelques jours c’est créer des "crédits invisibles", qui génèrent des décalages de trésorerie : les paiements que vous avez en attente ne vous permettent pas de faire face à vos propres factures en temps et en heure.  Faire attention au paiement des clients importants ou qui ont pignon sur rue qui par leurs retards ont conduit plus d’une entreprise à la faillite. 
  7. Les fournisseurs : pour éviter des ruptures d’approvisionnement, il faut surveiller la santé financière des fournisseurs stratégiques qui vous conduiraient à perdre des clients qui parce qu’ils sont pressés iront à la concurrence. Pour cela n’hésitez pas consulter la presse les CCI qui vous donnent de précieux renseignements sur leur santé financière.
  8. Les stocks : ils sont à surveiller constamment. Un stock insuffisant ne permettra pas de répondre à la clientèle d’autant plus si la matière première demande un certain temps pour être acquise. A contrario un stock trop important prend le risque de ne pas être vendu.
Donnez une note à cet article