Focus sur le marché de l'e-tourisme

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     17/02/16    
focus marche etourisme

L’arrivée puis la généralisation du Net a bouleversé l’économie mondiale. Certains secteurs ont subi une mutation particulièrement importante. C’est le cas de celui du tourisme. Depuis 1998, le tourisme électronique s’est imposé comme incontournable dans l’univers de la découverte et du voyage. Focus sur le marché du tourisme online en France.

L’ère du touristonaute

Pan important du commerce en ligne, l’e-tourisme désigne toutes les activités du secteur du tourisme sur Internet. Il permet aux consommateurs de comparer les offres, d’effectuer toutes les réservations nécessaires à leurs voyages, d’organiser à l’avance leurs itinéraires de visites, d’émettre des avis et de s’échanger les bons plans du moment. Ces touristonautes (les touristes en ligne) tout comme les plateformes de recherches et de réservations en ligne ont révolutionné le secteur et entrainé des mutations irréversibles.

Le poids et les perspectives de l’e-tourisme en France

Selon le cabinet américain d’analyses digitales PhoCusWright, le e-tourisme représentait 42% du secteur en 2012. Un taux qui devrait grimper à 45% en 2016. En 2015, les ventes online de voyages ont atteint 18,9 milliards d’euros et devraient s’établir à 19,9 milliards d’euros cette année. Une progression somme toute fulgurante qui ne signe néanmoins pas la mort de toutes les structures de proximité. Une part importante des consommateurs utilisent en effet le Net pour parcourir les offres et effectuer une présélection. Ils poussent ensuite la porte de l’agence de voyage de leur quartier pour bénéficier des conseils d’un professionnel et finaliser avec lui leurs réservations. Une tendance soulignée par David Bernin, DG de la distribution chez Marietton (un des poids lourds du secteur) pour qui « l’avenir, c’est un mélange de technologie et de proximité ».

Deux phénomènes aux conséquences opposées : l’impact de la crise et le terrorisme

Une étude d’Opodo montre que la crise incite de plus en plus les consommateurs à se tourner vers le Web. Ce dernier permet de faire jouer la concurrence en toute simplicité sans déplacements ni perte de temps. La sécurisation des sites et des transactions en ligne ont, ces dernières années, rassuré les consommateurs. Des facteurs qui tirent vers le haut l’ensemble du e-commerce en France. Ce dernier, en hausse de 10% en France en 2015, a atteint 62,5 milliards d’euros. On remarquera la part de l’e-tourisme dans ce dernier qui représente pas moins d’un tiers des transactions effectuées online !

Difficile aujourd’hui de prévoir l’impact du terrorisme sur le secteur du tourisme en général et celui de l’e-tourisme en particulier. On peut raisonnablement penser que les voyageurs vont délaisser les destinations les plus exposées et peut être s’entourer des conseils d’un professionnel en agence traditionnelle pour sécuriser leur projet. Une situation qui plaiderait donc vers un retour à la proximité. Un point qui confirmerait donc le constat et la stratégie mise en œuvre chez Marietton.

Il ne fait nul doute que l’e-tourisme offre aujourd’hui des services de très grandes qualités qui pérennisent son avenir. La seule question qui demeure est de savoir quel sera le ratio de partage entre le online et la proximité. Les grandes enseignes du secteur semblent jouer la carte du 50-50. L’avenir seul dira si cette stratégie est la bonne !

Donnez une note à cet article