Comment se financer en cas de difficulté ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/10/18    
financer cas difficulte

Le rachat de crédit, une solution pour harmoniser votre budget

Toute personne peut traverser une situation financière difficile. La plupart, en cas de problèmes, n'ont d'autres solutions que de se tourner vers des offres de crédit pour tenter de subvenir à leurs besoins ou pour financer un projet. Avec la multiplication des offres, les clients peuvent recourir à des crédits à la consommation ou immobiliers. Mais souscrire à plusieurs propositions peut s’avérer compliqué avec des dettes accumulées à la clé et l'impossibilité de rembourser correctement les mensualités demandées. Des solutions de financements et d’emprunts alternatives peuvent cependant être proposées, comme le rachat de crédit, qui apparaît comme une option à privilégier, de par ses nombreux atouts. 

Le rachat de crédits, une solution adaptée pour tous

Le rachat de crédits peut se révéler être une solution efficace pour préserver et harmoniser votre budget. Cette opération bancaire permet à l’emprunteur qu’il soit particulier, salarié, propriétaire, entrepreneur ou artisan-commerçant, de regrouper l’ensemble de ses prêts en cours en un seul et unique crédit. Avec cela, la mensualité globale sera particulièrement réduite, allant jusqu’à - 60 % et entraînant toutefois un allongement de la durée de remboursement ainsi qu’une majoration du coût total du crédit. Une personne peut se retrouver dans une situation particulièrement précaire à cause de prêts à la consommation, immobiliers, auto ou encore par des découverts bancaires et des dettes fiscales ayant un impact négatif sur les finances et les revenus du foyer avec un risque d’endettement sur le long terme. Avec le rachat de crédits, tout individu exposé à ces risques pourra repartir du bon pied, en équilibrant son budget. Le risque de surendettement et d'un fichage à la Banque de France sera écarté grâce à l'abaissement du taux d’endettement. Avec cette solution, une trésorerie supplémentaire peut être également proposée pour financer des projets comme la nécessité d'acheter une voiture, de réaliser des travaux ou encore de lancer une entreprise. Plus besoin de se déplacer dans une agence bancaire pour le rachat de crédits. Il est possible sur le web en quelques clics de réaliser une simulation pour se projeter et observer les bienfaits ou non de ce procédé sur la trésorerie. Grâce aux comparateurs, les consommateurs trouvent des solutions adaptées à leur situation et obtiennent un taux avantageux. En seulement quelques minutes, ils pourront lancer une procédure pour une validation sous un mois, voire deux semaines dans les meilleures des cas.

Des sociétés expertes pour vous accompagner

Des sociétés spécialisées dans les solutions de financement et de rachat de crédit en ligne existent sur le marché français. Ce sont des interlocuteurs attentifs envers tous les particuliers, dans le but de les aider, les accompagner et de leur proposer des services attractifs, en partenariat avec des banques. Partners Finances est l'une de ces entreprises expertes dans ce domaine. Elle propose une plateforme simple et intuitive pour réaliser une simulation de rachat de crédit, permettant d'effectuer une demande en trois minutes. En relation étroite avec les banques Crédit Agricole ou encore BNP Paribas, une réponse de principe est envoyée en moins de 24 heures. Plus de 3 395 602 foyers ont déjà sollicité cette structure pour la réalisation d'un rachat de prêts. La société propose également d'autres solutions comme le prêt de trésorerie hypothécaire consistant pour une personne qui possède un bien immobilier et qui en est le propriétaire, d’obtenir un financement, en mettant en garantie celui-ci. Le prêt peut alors être accordé en fonction de la valeur de la structure hypothéquée, mais reste limité entre 50 et 60 % de sa valeur. Trois types de crédits hypothécaires sont possibles : l’amortissable, le in fine ou le mixte. Le premier demande le paiement de mensualités incluant des intérêts et une partie d’amortissement du capital tandis que le deuxième propose de payer en fin de contrat. Le dernier met en place deux périodes distinctives, l’une où l’emprunteur doit pendant 1 à 5 ans ne payer que les intérêts et l’autre où il doit pendant 7 à 11 ans rembourser l’amortissement. Avec ces différentes solutions adaptées, tout à chacun aura la possibilité de dégager des fonds, sans crainte ni anxiété pour l’avenir.

Donnez une note à cet article