Faire un bilan de compétences entrepreneuriales

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     19/10/17    
faire bilan competences entrepreneuriales

Le bilan des compétences est un atout pour utiliser toutes ses compétences ou les développer. Dans le cadre d’un projet entrepreneurial, il est possible de réaliser un bilan de compétences entrepreneuriales avant de de mettre en œuvre son projet de création. Il est possible d’utiliser le CFP, (compte personnel de formation) pour financer son bilan.

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences permet au salarié ou au demandeur d’emploi ou retraité de faire le point sur ses expériences et son parcours professionnel, et d’identifier ses atouts et compétences.
Accompagné d’un expert, vous définissez les emplois et métiers qui vous conviennent, et qui correspondent aux besoins des entreprises. Ce bilan vous permet de définir votre projet professionnel (qui peut être de créer une entreprise) et les actions à mettre en œuvre pour les réaliser, confronter aussi votre volonté de créer à vos réelles motivations et vos capacités à mener à bien le projet, valider vos compétences entrepreneuriales et identifier celles qui s’avèreront incontournables, valider la cohérence de votre projet avec ses atouts ou contraintes (financières, familiales, etc.) qu’il ne faut jamais sous-estimer.
Dans certains cas, le bilan de compétences se fait à la demande de l’entreprise, avec l’accord du salarié. C’est ainsi une occasion de mieux organiser la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, mais également de favoriser la mobilité professionnelle.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences se fait en 3 temps :

  • La phase préliminaire : elle a pour objectif de définir vos besoins précis afin de vous informer sur le déroulement du bilan.
  • La phase d’investigation : elle permet d’analyser vos motivations, d’identifier vos compétences et aptitudes professionnelles, mais également de déterminer vos possibilités d’évolutions professionnelles mais aussi de prendre conscience de ses contraintes familiales et financières, de réaliser des enquêtes auprès de partenaires et chefs d’entreprise afin de voir les possibilités du marché.
  • Grâce à la phase de conclusion, vous prenez connaissance des résultats détaillés de la phase d’investigation et prévoyez les étapes de la mise en œuvre de votre projet professionnel. 

Comment faire pour réaliser un bilan de compétences ?

Si vous êtes en poste, vous pouvez demander un congé de bilan de compétences. Pour cela, vous devez justifier d’au moins 5 années d’activité salariée. Vous pouvez également utiliser votre CPF (compte personnel de formation), droit à la formation ouvert à tous les actifs depuis le 1er janvier 2015. Il permet de financer des actions éligibles dans la limite de 150 heures. Le CPF permet de capitaliser des heures de formation à raison de 24 heures par an, jusqu’à 120 heures, puis de 12 heures par an jusqu’à la limite de 150 heures.
Les heures de DIF acquises au 31 décembre 2014 alimentent le CPF, sans que leur cumul avec le CPF ne puisse dépasser 150 heures. Ces heures de DIF doivent être reportées par vous-même sur le site www.moncompteformation.gouv.fr à partir de l’attestation du solde d’heures DIF qui vous a été remise par votre employeur. 

Le bilan de compétences accessibles avec le CFP !

Les formations éligibles au compte personnel de formation permettent entre autres :

  • de faire un bilan de compétences,
  • d'effectuer une formation à la création et à la reprise d'entreprise,
  • de préparer son permis de conduire (hors permis B1 et BE).

A savoir !

Agents publics (fonctionnaires, contractuels, agents des chambres consulaires…)
Depuis le 1er janvier 2017, si vous êtes agent public, titulaire ou agent contractuel, vous bénéficiez d’un compte personnel d’activité qui comprend un compte personnel de formation (CPF) et un compte d’engagement citoyen (CEC). Vous pouvez dès maintenant utiliser vos droits acquis au titre du droit individuel à la formation, non consommés au 31 décembre 2016. Si vous avez un projet de formation, rapprochez-vous de votre service formation ou en charge des ressources humaines. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Service-Public.fr.

Travailleurs indépendants

A partir de 2018, un compte personnel de formation sera ouvert aux travailleurs non-salariés (indépendants, artisans, commerçants, micro-entrepreneurs, auto-entrepreneur, agriculteur, artiste auteur...), aux professions libérales ou professions non salariées, et à leurs conjoints collaborateurs. Si vous souhaitez dès aujourd'hui vous engager dans un parcours de formation, rendez-vous dans la rubrique « Ressources humaines » du site Service-Public-Pro.fr
N’hésitez pas avant de lancer votre projet à réaliser un bilan de compétences !

Donnez une note à cet article