Impliquer les salariés, le cœur de la performance

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/12/17    
faire participer salaries

La participation des salariés, voire de l’ensemble des parties prenantes, à la vie de l’entreprise reste une bonne manière de mettre en place une ambiance chaleureuse, d’avoir des collaborateurs motivés et d’améliorer le service ou produit que vous développez. Zoom sur la pratique. 

L'innovation participative, le cœur d'une nouvelle énergie de l'entreprise

Dans un contexte où l’innovation et la performance concernant à la fois les processus et le produit ou service de l’entreprise sont devenues indispensables à sa pérennité, la mise en place de l’innovation participative offre aux dirigeants une source de créativité et améliore la motivation des salariés. Si les sociétés d’hier considéraient les employés comme de simples exécutants, les start-ups modernes prennent en compte un des besoins principaux des équipes : celui de pouvoir s’exprimer.

Le baromètre Edenred – IPSOS de février 2016 sur le bien-être et la motivation des salariés en Europe montre bien que la motivation des collaborateurs a notamment baissé en raison du manque de reconnaissance, des pratiques managériales et du manque d’intérêt dans le travail. Tout contribue les salariés à devenir pessimistes selon le baromètre : « environnement économique morose, marché de l’emploi en berne… Les Français, bien connus pour leur pessimisme, ne le sont pas moins au travail, et positionnent la France en dessous de la moyenne des pays interrogés. Avec 67% de salariés qui s’estiment satisfaits de leur bien-être au travail, 7 points de moins que son voisin allemand, la France se place en bas du classement, juste avant la Turquie, l’Italie et le Japon. Pourquoi ? D’abord, parce qu’à peine plus d’un Français sur deux considère que son entreprise met en place des politiques actives en matière de bien-être au travail. Ensuite, parce qu’ils estiment principalement qu’ils manquent d’attention et de considération de la part de leur hiérarchie, mais aussi parce qu’ils sont peu confiants quant à leur avenir professionnel au sein de leur entreprise . Dans un contexte économique parfois difficile, l’engagement des salariés est au cœur de la performance durable des organisations.» .

Aussi, quoi de mieux pour motiver un salarié que de le faire travailler sur un projet dont il est à l’origine et pour lequel il sera reconnu ? L’innovation participative touche l’ensemble des fondamentaux du bien-être au travail : ambiance, horaires, objectifs individuels motivants, conditions matérielles de travail... Plus que cela, l’innovation participative donne du sens à l’action quotidienne des salariés et favorise le dialogue entre eux et la hiérarchie. 

L’innovation participative en quelques mots ?

L’innovation participative est une démarche de management qui vise à stimuler et faciliter le recueil et la mise en œuvre d’idées par l’ensemble du personnel. Elle part du constat que les salariés ou les parties prenantes peuvent avoir des idées performantes sur les améliorations possibles de leur quotidien et des solutions aux difficultés qu’ils rencontrent. Elle se révèle être un des atouts majeurs pour les entreprises car elle permet de motiver et valoriser les talents des salariés de la société. Cette démarche ancienne a profondément évolué ces dernières années et sa mise en place est devenue monnaie courante dans les grands groupes et PME. Originellement symbolisée par la mise en place d’une boîte à idées, la pratique a évolué jusqu’à l’émergence de plateformes collaboratives.

La mise en place de la démarche

La réussite de la démarche d’innovation participative au sein de l’entreprise passe d’abord par la mise en place de moyens concrets (boîte à idées, réunions, plateformes) et de temps afin de pouvoir recueillir les idées. Afin de favoriser la créativité, la mise à disposition de lieux dédiés à l’innovation peut constituer un bon moyen (lieu cosy, convivial et original), au même titre qu’il devient indispensable d’accorder du temps pour que chacun puisse participer à des groupes de résolution de problèmes ou de recherche d’idées. Certaines entreprises n’hésitent pas à mettre en place des journées dédiées à la recherche de projets, qu’ils soient d’ailleurs liés ou non au quotidien du salarié. 

Tous participants à la démarche (clients, fournisseurs...) 

L’innovation participative ne s’arrête pas seulement aux collaborateurs de l’entreprise, il est bien sûr possible (et conseillé !) de faire participer l’ensemble des parties prenantes, à commencer par le client et les fournisseurs, qui donneront leur avis en vue d’améliorer le produit. Cette démarche d’ouverture permet de les impliquer davantage dans la vie de la société et parfois de mieux les fidéliser. L’ouverture aux fournisseurs se révèle souvent un bon moyen d’optimiser les processus et de diminuer les coûts globaux de l’entreprise. 

  Un soutien nécessaire des dirigeants de l'entreprise

Mais ce n’est pas tout, la reconnaissance joue un rôle fondamental dans la réussite de sa mise en place. Celle-ci peut être honorifique ou financière. De nombreuses entreprises pratiquant l’innovation participative intègrent même celle-ci comme un objectif, à l’instar de l’évaluation du personnel. La reconnaissance par l’ensemble de la direction demeure un élément essentiel à la réussite de la mise en place d’une telle démarche. La direction peut afficher son soutien notamment à travers l’ensemble des moyens de communication interne (journal, emailing, écrans dans les locaux…) et aussi en valorisant la réussite des projets à l’extérieur de la société.

Donnez une note à cet article