Faire de la communication visuelle un vecteur de croissance

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     12/10/18    
faire communication visuelle vecteur croissance

Les marques se livrent une bataille féroce dans un marché toujours plus concurrentiel. Se distinguer est devenu une nécessité, tout comme le fait de bien communiquer. Alors que les supports ne cessent de se multiplier, l’image se doit, plus que jamais, d’être soignée. Porteuse d’un message, elle est, aussi et surtout, vecteur de croissance pour une entreprise.

L’image est partout. Sur des affiches publicitaires, à la télévision, sur la toile, sur un écran de Smartphone ou, tout simplement, sur une carte de visite. Quel que soit le format, photo ou vidéo, un visuel est porteur d’un message. Les marques le savent, la communication visuelle fait partie des éléments à ne pas négliger. En collaboration avec l’influenceur marketing Reech, Getty Images a, à ce propos, sorti son livre blanc intitulé « Les secrets de la communication visuelle » (dont certains éléments sont évoqués à travers l’article, ndlr). De quoi booster celle de son entreprise !

Le langage universel d’aujourd’hui

La multiplication des modes de communication fait de l’image, aujourd’hui plus qu’avant, un langage universel. Pour sortir du lot, les marques n’ont d’autre choix qu’adopter une communication visuelle efficace. Elle demeure en effet primordiale pour une entreprise étant donné qu’elle véhicule sa vision, ses valeurs et parfois même, son identité à travers son logo. En ce sens, vous vous devez de la définir soigneusement en prenant garde à ce qu’elle respecte l’ADN de votre société. La création d’une charte graphique incluant des éléments tels que les couleurs ou la police vous permettra de décliner votre identité visuelle sur l’ensemble de vos supports, papiers comme web. Et pour ceux en manque d’inspiration, jeter un œil aux tendances actuelles leur permettra de rester à la page. Effectuer une veille vous renseignera aussi sur les bonnes pratiques à adopter comme sur celles pour lesquelles il ne faut pas opter.

Imaginez un texte qui regorge de fautes d’orthographe… Peu nombreux sont ceux qui auront le courage de le lire jusqu’au bout. C’est pareil pour une image. Si celle-ci n’est pas lisible, facilement compréhensible ou encore s’avère peu attrayante, son effet sera moindre, voire négatif. Pour vous aider dans vos recherches, des banques d’images proposent une multitude de visuels ainsi que des solutions sur-mesure. Ces professionnels de l’image peuvent vous aiguiller dans votre choix mais aussi vous renseigner en matière de campagnes et budgets. D’un autre côté, les photographes et vidéastes notamment vous permettront d’obtenir les licences d’utilisation adéquates. Dans tous les cas, n’oubliez pas que, par définition, l’identité reste propre. Elle ne doit donc, en aucun cas, refléter celle de l’un de vos concurrents mais vous servir, entre autres, à vous démarquer.

Des campagnes 2.0 grâce aux réseaux sociaux

Au-delà de l’identité, la communication visuelle passe aussi par le fait de promouvoir son entreprise, sa marque ou encore une offre limitée dans le temps. À la clé : plus de trafic vers votre site internet, d’abonnés/clients et ainsi, de ventes. Mais encore faut-il savoir s’y prendre pour diffuser le message souhaité. Sur la toile, le temps de concentration continue moyen d’un internaute s’avère de huit secondes… Autant dire qu’attirer un éventuel prospect ou partenaire n’est pas une mince affaire. Et le conserver, encore moins. L’image a toutefois l’avantage de diffuser un message rapidement, simplement et efficacement. Les réseaux sociaux se placent, à ce propos, comme un support idéal. Saviez-vous qu’un post accompagné d’une image générait deux fois plus d’engagement sur Facebook ?

Engager son audience

Capter l’attention de sa cible et surtout, la faire réagir. Telle serait la formule magique. Trop nombreux sont encore ceux à penser que leur produit ou service se vendra tout seul. Pourtant, la concurrence est rude. Beaucoup mettent la clé sous la porte faute d’avoir engagé suffisamment son marché-cible. Posez-vous ainsi la question de savoir ce qui intéresse réellement votre cible (quels types de contenus elle consulte, combien de temps elle y consacre, sur quels supports, à quel moment de la journée,…). Il vous incombe également de mesurer l’impact de votre stratégie de communication visuelle. Nombre d’interactions telles que des commentaires et partages, nombre de clics, temps passé sur telle ou telle page, ou encore le taux de rebond (nombre d’internautes qui quittent un site donné juste après avoir consulté la première page, ndlr)… Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le livre blanc !

De la clarté, de la pertinence par rapport à sa cible et de la créativité. Trois critères indispensables pour une communication visuelle réussie. Indispensable pour toute entreprise, l’image est un levier qu’il faut maîtriser dans une logique de prospection comme de fidélisation. À vous de définir votre propre stratégie selon votre secteur d’activité et vos objectifs !

Donnez une note à cet article