Le low cost, un piège pour la réduction des coûts ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     19/06/18    
exemples pieges reduction couts

Le low cost a pour image pour le consommateur de faire face à la baisse globale du pouvoir d’achat, mais le low cost est, pour un pourcentage élevé de personnes, la possibilité d’avoir plus en dépensant moins. Est-ce une nouvelle philosophie de la consommation ? Le low cost représente-t-il toujours la meilleure solution économique ? Retour sur les secrets et astuces du low cost.

Les compagnies aériennes : de la poudre aux yeux ?

De nombreuses compagnies dites « low cost » vous proposent des voyages dans toute l’Europe pour des prix dérisoires, dès la modique somme de 49€, voire en cas de promotion pour des montants encore inférieurs pour des destinations de proximité (Paris-Londres, Nantes-Barcelone, etc). Mais alors, on est en droit de se demander d’où viennent les économies pour permettre un tel prix ? Le poids des bagages est le premier à en pâtir.
Si vous avez l’habitude de voyager avec des bagages bien remplis, les compagnies low cost, quant à elles, ne tolèrent aucun surpoids. Si vous n’aurez aucun souci à faire passer votre bagage à main (à des dimensions réduites), un bagage en soute peut vous être facturé. Pareil pour les services à bord, tout sera payant, d'un encas aux boissons en passant par la séance cinéma sur petit écran. Le confort sera légèrement plus sommaire et conviendra aux trajets les plus courts. Pour des long-courriers, le confort des compagnies classiques reste quand même à privilégier.

Dénicher les meilleures offres : une technique à développer

Les opérateurs offrant des abonnements internet-téléphone-télévision affichent parfois des tarifs à 29,90€, mais se précipiter sur l’offre sans en voir les contreparties serait une erreur de débutant. Si l’on se penche plus sur les conditions de l’offre, on se rend vite compte que celle-ci considère le Wifi comme une option supplémentaire, et dans laquelle la box ou le décodeur peuvent ne pas être inclus. La grande distribution n’est pas épargnée par cette guerre des prix que l’on peut observer notamment avec les comparateurs entre les différentes enseignes de la grande distribution.
Or, cette course aux prix les plus bas n’est pas sans conséquences sur la rémunération des producteurs qui se voit donc diminuée. La baisse des prix entraîne également un appauvrissement de la qualité des produits utilisés afin de garder une marge de bénéfice, ou à l'ajout d’autres substances dans l'alimentaire (saumon, jambon, plat préparé, etc) afin de conserver un poids égal tout en réduisant les matières premières.

Un phénomène inédit : les funérailles low cost

Aussi curieux que cela puisse paraître, les pompes funèbres se sont également mises à l’heure du low cost. Dans un contexte économique difficile, il est vrai que faire des économies sur les funérailles semblent intéressant, reste à bien s’y prendre. Si les obsèques sont aujourd’hui devenues une véritable industrie marchande, les entreprises utilisent désormais les slogans de la promotion et du discount bien que cela puisse choquer. Ces offres low cost se traduisent souvent par des prestations incomplètes sans prise en charge administrative, sans maître de cérémonie ni toilette du défunt. Le prix affiché sera donc bien éloigné du montant réel que devra débourser la famille si elle ajoute les services manquants. Cette dégradation des services a un impact négatif sur les familles du défunt qui ne sont alors plus accompagnées et soutenues dans leur deuil. Alors low cost oui mais à quelles conditions…

Donnez une note à cet article