Comment éviter le surmenage quand on est entrepreneur ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     23/10/18    
eviter surmenage quand entrepreneur

Dans le tourbillon trépidant de l'aventure entrepreneuriale, l'entrepreneur ou le dirigeant qui  démarre et gère une entreprise, peut se sentir stimuler et ressentir des émotions positives lorsqu'il se consacre pleinement à celle-ci. Mais la responsabilité qui en découle peut aussi le conduire à se surpasser pour que celle-ci se développe, prospère et fonctionne le mieux possible. Avec une gestion totale, du renforcement de l'effectif à la coordination avec les fournisseurs et les investisseurs, en passant par le maniement de la relation client, qu'il le pousse à s'épuiser physiquement et mentalement. Travailler de longues heures peut nuire à la santé, à la productivité et à la vie privée du chef d'entreprise et de ses salariés. Des dégâts importants peuvent alors intervenir comme du stress chronique, du manque de sommeil, de l'hypertension, de la dépression, voire un burn-out. Voici quelques conseils pour vous éviter d’être surmené.

Le quotidien des dirigeants d'entreprise peut s'avérer passionnant, mais aussi relativement stressant, avec des horaires de travail interminable et parfois omniprésent dans l'environnement privé, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Selon le BLS (Bureau of Labor Statistics, organisme américain dans le domaine de l'économie du travail et des statistiques, ndlr), les créateurs de petites entreprises travaillent près de 50 heures par semaine, soit au moins 16 heures de plus que la moyenne des salariés. Selon une étude publiée en 2015 par l'Université de Stanford, travailler 50 heures ou plus par semaine aurait des effets néfastes sur la productivité. Conformément à un rapport publié l'an dernier par Vistaprint, 60 % des entrepreneurs français seraient psychologiquement et physiquement épuisées et 59 % auraient déjà fait l'expérience de troubles du sommeil. Des conséquences qui peuvent entraîner les chefs d'entreprise au bord du gouffre. D'après une étude publiée en 2014 dans le Harvard business Review, 10 % des dirigeants, artisans et commerçants présentent des symptômes de pré burn-out. Pour remédier à ces difficultés, découvrez quelques conseils pratiques.

Organisez-vous via un agenda précis

Le risque de surcharge de travail augmente le stress, l'anxiété et le risque de faire un certain nombre d'erreurs. S’organiser et prendre la peine de mettre en place un planning précis permettent d'éviter ce genre de désagréments. Pourquoi ne pas organiser votre semaine en fonction d'une activité spécifique comme la gestion des relations entre clients, investisseurs et fournisseurs. Un moyen de se concentrer sur une unique tâche qui sera bien réalisée et rapidement résolue plutôt que se lancer dans plusieurs tâches en même temps, sans résultats à la clé. De plus, une tâche terminée vous donnera le sentiment du devoir accompli et vous serait confiant et booster pour les prochaines réalisations à effectuer.

Pensez à déléguer

Une méthode puissante pour vous libérer du surmenage reste de déléguer des tâches à vos collaborateurs et salariés. Ne pas le faire serait le pire. Vous n'avez pas assez de temps dans une journée, une semaine, voire des mois et des années pour tout contrôler à l'intérieur de votre entreprise. En confiant des tâches spécifiques dont lesquels vous n’avez pas les compétences nécessaires, vous vous permettez de vous libérer du temps pour décompresser et surtout, vous vous concentrez sur d'autres éléments plus importants dans la société dont vous êtes seul maître. C'est l'occasion de témoigner de la confiance envers les membres de l'entreprise, élément primordial pour créer une culture d'entreprise et responsabiliser vos salariés. Chacun avec son domaine d'expertise pourra alors faire évoluer la firme et la rendre plus performante. C'est aussi l'occasion d'ouvrir la porte à de nouveaux ou jeunes talents, qui vous apporteront des solutions innovantes.

Faire des pauses et consacrez-vous du temps libre

En cas de coup de fatigue et de manque de motivation dans la réalisation de vos tâches dans l'entreprise, une pause peut s'avérer utile. Avec des journées très longues et épuisantes, quelques pauses réparties dans la journée, comme le matin ou lors du déjeuner, peuvent constituer des moments parfaits pour se détendre et aérer son esprit. C'est l’occasion d'évacuer le stress de la charge de travail en cours qu'il vous prend toute votre énergie. Ces petits moments de détente peuvent s'avérer bénéfiques pour votre société et vos salariés puisque vous pourrez discuter avec eux, resserrant ainsi les liens. Avec l'aide d'un calendrier, vous pouvez également vous accorder du temps libre, entre les réunions ou encore entre les rencontres avec les clients et fournisseurs. Peu importe la durée, même si ce n'est que 30 minutes, avec cet instant de répit, vous reviendrez rechargé à bloc et motivé, près à travailler le reste de la journée. Pour cela, éviter à tout prix, de lire ou de répondre à des SMS et des appels téléphoniques, de parcourir vos réseaux sociaux et mails pendant cette période, des éléments qui vous rappelleront vite votre boulot. Si vous êtes un ou une adepte de sport, pourquoi ne pas aller prendre l'air, en faisant de la marche, de la course à pied, des exercices d'assouplissement ou encore de vous rentrer avec d'autres membres de l'entreprise dans une salle de sport. Les études montrent en effet que l’activité physique améliore la concentration et la créativité. La méditation peut être également un moyen de réduire votre anxiété et vous ressourcer : le simple fait de regarder par la fenêtre, de fixer un point ou de respirer vous permettra de réfléchir d'une façon apaisante.

Osez faire la sieste

La sieste au travail est parfois mal vue, mais dormir quelques minutes peut s'avérer bénéfique pour tous, que ce soit le dirigeant ou ses salariés. Pour plusieurs experts, les meilleurs moments pour roupiller afin de recharger les batteries sont  juste après le déjeuner ou au milieu de l'après-midi. Un certain nombre de médecins recommandent un sommeil de 5 à 20 minutes au milieu de la journée tandis que le Think thank Terra Nova préconise dans un rapport effectué en 2016, de créer des salles de pauses dédiées à la micro-sieste entre 15 et 20 minutes. Conformément à une étude de la Nasa, une sieste de ce type augmenterait ainsi la productivité au travail de 35 %. Elle aurait d'autres bienfaits comme celui d'améliorer la mémoire et favoriser la concentration. En tant qu'entrepreneur, osez vous accorder un petit somme.

Donnez une note à cet article