L’éventail des réseaux sociaux

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     09/04/18    
eventail reseaux sociaux

Facebook, Twitter, LinkedIn, YouTube, Pinterest, Instagram… Et la liste est encore longue ! Les médias sociaux occupent une place aujourd’hui fondamentale au sein des entreprises. L’utilisation quotidienne du numérique n’a fait qu’accélérer ce phénomène, ces dernières en ont rapidement compris l’enjeu et se sont mises à utiliser sans modération ces outils. 

Ces dernières années, les réseaux sociaux personnels ont envahi les usages privés mais la sphère professionnelle a également été atteinte. À l’ère du digital où le côté pro empiète souvent sur la vie privée et inversement, difficile parfois de savoir dissocier les deux.

Du personnel au professionnel : où se trouve la limite ?

Il convient de distinguer trois types de comptes. Les comptes « personnels », ceux dits « professionnels » et ceux d’« entreprises ». Les comptes personnels ne concernent, a priori, que l’individu et sa vie privée (voire celle de son entourage s’il publie des contenus les concernant), et non son activité professionnelle. Force est de constater que, dans la pratique, les activités professionnelles de l’individu demeurent souvent partagées sur ces comptes. Dans le cas d’un réseau social dit professionnel, la personne met en avant son parcours professionnel. L’utilisation reste très différente de la précédente et ces comptes demeurent généralement plus sobres et ont pour but de valoriser le savoir-faire de l’individu. Il s’agit alors souvent de partager son activité professionnelle. Le mélange compte pro/perso reste courant même si certains réseaux sociaux sont mieux adaptés à une utilisation qu’à une autre. Il n’est pas nécessaire de les différencier mais il faut prendre en compte que si vous décidez de réunir les deux, il vous faudra rester vigilant sur vos publications. Concernant ceux d’entreprises, l’image de la marque est directement engagée. La nature des contenus publiés, textes, images et vidéos, en dit souvent long sur les valeurs que défend une entreprise. Pour celle-ci, il demeure impératif de garder une certaine cohérence entre ses publications et ses valeurs. Imaginez une société qui vend de la nourriture « healthy » (qui consiste à mieux consommer en mangeant plus sain, ndlr) et qui poste sur son mur Facebook un gros hamburger / frites dégoulinant de sauce… Vous saisissez mieux l’idée ? 

Les réseaux sociaux professionnels :  LinkedIn et Viadeo

Le point commun entre ces deux plateformes réside dans leurs fonctionnalités, destinées à des professionnels. Gérer son image, se constituer un réseau, l’agréger et communiquer font partie des services proposés par les deux médias sociaux. Le premier, LinkedIn, revendique plus de 500 millions de membres. L’idée centrale demeure de connecter les professionnels du monde entier entre eux afin d’accroître leurs opportunités en enrichissant leur carnet d’adresses et de favoriser leur réussite. Créé en 2002, le site américain, actuellement dirigé par Jeff Weiner, aurait réalisé pas moins de 3,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour l’année 2016. De son côté, Viadeo, fondé en 2005 par Dan Serfaty et Thierry Lunati, enregistre 65 millions de personnes, 2 700 000 sociétés, 30 000 groupes et 5 millions d’anciens élèves. Le leader des réseaux sociaux professionnels en France, qui compte près de 11 millions de membres sur le territoire, se limite, à l’inverse de son concurrent, aux frontières de l’Hexagone. 

Les réseaux sociaux privés et professionnels 

Facebook et Twitter : de par leurs différences de fonctionnalité, nombreux sont ceux qui perçoivent les deux médias sociaux comme complémentaires. Voyant le jour en 2004, le géant Facebook, fondé par Mark Zuckerberg, s’avère aussi bien utilisé par les particuliers que par les professionnels. Affichant 27,638 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour l’année précédente, soit une croissance de 54 % par rapport à 2015, la société américaine démontre sa puissance sur la toile. Permettant de publier images, photos, vidéos, fichiers et documents, mais également d’échanger des messages de façon instantanée, de joindre et créer des groupes ou encore d’utiliser des applications diverses, le site fait partie des incontournables. Pour savoir « ce qu’il se passe », le réseau social au logo du petit oiseau bleu, créé en 2006, constitue, quant à lui, un parfait outil de microblogage (le fait de publier des messages courts pour exprimer une opinion ou partager une information en temps réel, ndlr). Ses utilisateurs, dont environ 33 millions sont actifs chaque mois, peuvent ainsi envoyer gratuitement de brefs messages dits « tweets » tout en suivant l’actualité. Seule contrainte de publication : ne pas dépasser les 140 caractères prévus à cet effet, mentions, GIF, photos, vidéos et citations exclus.

Pinterest et Instagram : deux réseaux de partage d’images. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Pinterest se définit simplement comme un « catalogue d’idées ». Lancé en 2010 par Paul Sciarra, Evan Sharp et Ben Silbermann, le site web américain se trouve à mi-chemin entre le réseautage social et le partage de photographies. Avec un chiffre d’affaires estimé à 300 millions de dollars en 2016, le concept reste simple en proposant aux utilisateurs d’épingler des images qui ont retenu leur attention pour ensuite les catégoriser par thème. En décomposant son nom, l’on se rend compte que « to pin » renvoie à l’idée d’épingler et « interest » à ce qui nous intéresse. Instagram, quant à lui, axe son service sur la capture, la modification ainsi que le partage de photos et de vidéos. Plus simplement, cela permet à ses 600 millions d’utilisateurs de capturer un instant de vie. De nouvelles fonctionnalités dont raffolent les créatifs, particuliers comme professionnels.

YouTube pour faire de la vidéo ! La demande de rapidité de l’information du grand public conduit de plus en plus d’internautes à recourir à la vidéo, qui remplace bien souvent du contenu écrit. Propriété de Google, le site d’hébergement de vidéos, YouTube, s’attache tout particulièrement à satisfaire ce besoin afin que « chacun puisse faire entendre sa voix et découvrir le monde ». Établi en 2005 par Steve Chen, Chad Hurley et Jawed Karim, la plateforme génère 4,054 millions de visiteurs uniques par jour en France. Plus d’un milliard d’heures de vidéo seraient visionnées quotidiennement sur YouTube. Mais quel rapport avec les réseaux sociaux ? La création d’un onglet « communauté » permet aux utilisateurs, en plus du contenu vidéo habituel, de publier des billets à destination d’un public ciblé. Le but étant, pour la marque, de tout centraliser sur la plateforme afin d’éviter que les utilisateurs ne se tournent vers d’autres médias sociaux pour suivre l’actualité de leurs youtubeurs préférés. Il existe, bien entendu, d’autres réseaux sociaux que ceux précédemment cités mais ces derniers demeurent les principaux utilisés par les entreprises. Si vous ne trouvez pas votre bonheur parmi ceux existants, il reste possible de créer son propre réseau social. Un tel projet se révèle toutefois très chronophage et nécessite certaines compétences en la matière. 

Donnez une note à cet article