L’événement Facebook de l’année : Soutien aux bijoutier de Nice

Guillaume Kolodziejezyk     01/10/13    
L evenement Facebook de l annee : Soutien aux bijoutier de Nice

Suite au drame qui a surgi à Nice le 11 Septembre 2013, une personne anonyme a créé une page Facebook de soutien au bijoutier de Nice. Le nombre de Soutiens au Bijoutier de Nice (qui avait  été emprisonné pour avoir tué l’un de ses agresseurs par balle) a rapidement atteint le million de Likes. Analyse du phénomène…

Le succès de la page qui étonne

Phénomène difficilement explicable, il a été rapidement remis en question. Moi même, stupéfait par le nombre de likes, je suis resté plus d’une heure devant la page pour essayer de comprendre. D’actualisations en actualisations le nombre de Fans augmentait de plusieurs centaines de personnes à la fois. En moins de 2 heures, il y avait 100 000 fans de plus que lors de ma première visite. Désorienté, il me fallait à tout prix une explication rationnelle, j’ai donc supposé qu’à priori c’était un Robot qui procédait à l’ajout de fans. Une hypothèse que j’ai vite oublié eu aux égards du nombre de réactions et de partages à chaque article publié.

S’agit-il de faux Fans ?

Un grand débat a été lancé par les quotidiens s’appuyant des statistiques de socialBaker (un outil d’analyse souvent utilisé par les community managers). L’explication avancée était que plus de la moitié des fans provenaient de pays étrangers dont la langue est étrangère au Français. Cet argument a été mis hors d’état de nuire par la publication du 15 septembre. Celle-ci reprend les statistiques du 13 et 14 septembre et démontre que ce n’était pas le cas (24-48 heures, c’est le temps qu’il faut à Facebook pour récupérer et mettre à jours les statistiques).

Puis, un dernier souffle de médisance : ce serait des partis politiques qui seraient derrière cette page. Inutile de commenter… Encore plus étonnant, 15 jours après, selon les statistiques Facebook encore plus d’un million de personnes sont actives sur la page (soit un taux d’engagement énorme = 63 %)

Conclusion

Il s’agit bien d’un phénomène de révolte réel. Les chiffres sont impressionnants, car ils démontrent que nous pouvons rassembler quasi-instantanément bien plus de monde sur les supports digitaux, qu’il n’est possible physiquement de rassembler dans une manifestation nationale organisée officiellement quelques mois auparavant (en tenant compte des moyens de communication).

Dans le cas du bijoutier, cette histoire a également été parodiée sur les réseaux sociaux avec la page « soutien au lapin qui a tué un chasseur ». Celle-ci a profité de l’ampleur de la page de « soutien au bijoutier de Nice » Mais ici, l’administrateur de la page a précisé en bas à droite du visuel un Hashtag (#SoutienAuLapin) qui lui a valu de rassembler plus de 200 000 personnes et d’être dans les tops trends France sur Twitter.