Faut-il être fou pour entreprendre ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    22/08/16    0
Faut il etre fou pour entreprendre ?

Entreprendre est un véritable challenge pour ceux qui désirent se lancer. On ne le dit pas assez mais les entrepreneurs doivent avoir une petite dose de folie pour créer leur entreprise tant les contraintes sont nombreuses et les raisons de ne pas se lancer aussi ! Petit tour d’horizon…

1. Votre probabilité de subir un échec est supérieure à la réussite.

Le taux de pérennité à 3 ans des entreprises est 66 % (et ici cela ne compte pas toutes celles qui ne sont pas fermées mais n’ont plus d’activités ou celles qui meurent dans les 5 ans). De nombreux entrepreneurs médiatiques ont d’ailleurs connu l’échec avant la réussite. En témoigne le nombre de défaillances d’entreprise…

2. Vous prenez des risques énormes.

Contrairement à vos salariés, vous ne serez plus couverts par l’assurance chômage. Si la joyeuse expérience vous arrive de vous être très endetté car vous croyez vraiment dans votre projet et que vous vous plantez, vous aurez la joie de voir que toutes les cotisations que vous versez ne vous aideront pas à bénéficier du minimum de garantie sociale. De plus, l’échec est encore mal vu en France même si, heureusement, cette conception est en train d’évoluer.

3. Vous vivrez, mangerez et dormirez « boulot ».

L’entrepreneur est un être un peu fou car il passe son temps à penser à son entreprise ou dans son entreprise. Celle-ci est présente dans votre tête quoi que vous fassiez et il est difficile pour eux de prendre des vacances en tout cas les premières années, ni même de bien profiter de ses week-end ou de « décrocher ». Il vous faudra mettre en place des « obligations de non travail » pour que vous puissiez véritablement vous déconnecter.

4. Vous ferez des horaires à rallonge.

La folie de l’entrepreneur est dans la tête, certes, mais aussi dans ses horaires. En décidant d’être entrepreneur vous pouvez oublier les « 35 heures ». La plupart des entrepreneurs déclarent travailler en moyenne le double au début de la société et peuvent aller jusqu’à 14 heures par jour (ce qui est loin d’être raisonnable). Vous devrez également montrer l’exemple. Que penseront vos salariés de vous si vous êtes aux 35 heures alors qu’ils sont surchargés ?

5. Vous devrez abaisser votre salaire.

Le plus grand mythe de l’entrepreneuriat est que l’on devient riche mais dans la réalité, il faut à la plupart des entrepreneurs des années pour se rémunérer et encore plus d’années pour revenir ce qu’ils gagnaient avant d’entreprendre. Les premières années seront difficiles et il faudra vous accrocher en attendant la réussite. Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar déclarait « avoir mangé des pâtes tous les jours pendant quelques années ». Ceci sans compter la perte de vos avantages : tickets restaurants, mutuelle, chèques vacances, congés, … Et prime en cadeau, vous vous endetterez surement auprès d’organismes afin d’assurer la pérennité de votre entreprise.

6. Vous devrez être l’homme parfait.

Ceci est d’autant plus vrai vis-à-vis des salariés qui attendent de la reconnaissance, de l’attention et que vous soyez toujours de bonne humeur. Si certains comprennent parfaitement qu’à 14H de travail par jour (et vous verrez certain se plaindre de leurs horaires), vous puissiez ne pas être tout le temps le patron idéal, ce n’est pas le cas de tout le monde. Il vous faudra faire un long travail sur vous pour parvenir à dégager suffisamment d’empathie pour les comprendre et rester en contact avec les soucis de chacun. C’est vous qui serez dans un premier temps, la pierre angulaire de votre entreprise.

7. Vous devrez aimer l’administratif et la comptabilité.

Et oui que vous le vouliez ou non, vous êtes désormais au centre de tous ces merveilleux documents qu’il vous faudra comprendre et expliciter parfois. Mais surtout vous devrez être vigilant à toutes les échéances qui existent (TVA, URSSAFF, RETRAITE..) et factures, devis, règlement fournisseur, courrier divers… La folie réside ici dans le nombre de tâches que vous vous apprêtez à prendre en charge.

8. Vous allez être détesté par une tranche de la population.

Alors est-ce un peu de folie ou de masochisme ? Préparez-vous à rencontrer des gens qui détestent les entrepreneurs (et heureusement certains qui les adorent ». Vous entendrez des « patrons voyous » ou ont encore des « truands ». Vous aurez la chance de voir des titres annonçant des choses sur des patrons auxquels vous ne ressemblez pas et souvent dont la situation n’a rien à voir avec la votre.

Et pourtant...

On peut parler de la réussite qui ont permis à certains entrepreneurs d’obtenir des fortunes colossale mais entreprendre c’est avant tout une expérience unique. Celle de faire un métier qui vous passionne et comme vous le voulez. Au-delà des risques pris, des horaires, du stress, des abaissements de salaire, de devoir prendre sur soi,… vous aurez la chance de passer d’un simple métier à un métier-passion. Et cela change tout.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
25 août 2014 6
À propos de l'auteur
L equipe Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
0 commentaire

Pas de commentaire encore !

Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié