Etablir des prévisions financières

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     26/12/14    
etablir previsions financieres

Avant la création d’une entreprise, chaque créateur a fait des choix en ce qui concerne sa gestion. Au milieu du parcours, il convient d’évaluer ou précisément de vérifier la viabilité dudit projet, d’où la prévision financière.

En d’autres termes, c’est la vérification de la cohérence financière du projet depuis les options prises sur le projet en passant par les traductions financières jusqu’aux conséquences qu’il génère. Pour une explication plus large, la prévision financière est la quantification de l’impact de votre stratégie de marketing, de votre plan de recrutement et de votre structure du coût et son objectif est de transcrire la perception de votre produit ou de votre marché.

Procédures à suivre

Pour réaliser votre prévision financière, vous pouvez procéder par une simple méthode, c'est-à-dire apporter des réponses aux trois questions suivantes : en terme de compte de résultat, le projet est-il rentable ? Sur le plan de trésorerie, est-il solvable ? Ou encore est-il suffisamment financé ? Mais pour réussir votre prévision financière, il est recommandé d’expertiser les trois domaines d’études énumérés précédemment. 

Effectuez votre compte de résultat

En faisant le compte de résultat, vous déterminez la rentabilité de votre projet avec des résultats fiables et nets. C’est le plus dur à faire. Mais sa réalisation est essentielle, car il s‘agit de l’élément stratégique aux yeux des investisseurs. Le calcul de compte de résultat est la soustraction entre les recettes et les dépenses. Ces dernières peuvent être classées en deux catégories, à savoir les charges variables et les charges fixes. Dans le calcul de compte de résultat, on ne tient pas compte des investissements qui n’ont pas d’impact sur la rentabilité des projets comme les ordinateurs. 

Faites votre plan de trésorerie

Vous allez connaître la solvabilité de votre entreprise, une fois que vous aurez effectué le calcul du plan de trésorerie. Ce dernier est la différence entre l’encaissement et le décaissement. Il est à noter que l’encaissement est lié au chiffre d’affaires et le décaissement aux charges et aux investissements. Le plan de trésorerie équivaut donc au compte en banque mensuel de votre entreprise, y compris la TVA.

Calculez votre plan de financement 

Le calcul de plan de financement a pour objectif de déterminer la solidité financière de votre projet. En faisant ce calcul, non seulement vous avez une assurance de crédibilité de financement, mais vous aurez une preuve qu’il y a une nette amélioration quant à votre solidité financière. Pour l’effectuer, faites la différence entre les ressources et les besoins. On peut citer comme ressources financières le capital social, le compte courant et les subventions. En ce qui concerne les besoins, on peut invoquer les besoins en investissements, les besoins en fonds de roulement et les besoins d’exploitations. En effectuant les calculs de ces trois domaines, vous établissez ce qu’on appelle les prévisions financières. 

Quelques conseils utiles

Il faut être lucide en faisant ces calculs puisque la finalité de cette étude est de prouver que votre chiffre d’affaires est supérieur à vos dépenses. Ainsi donc, on vous demande de faire profil bas de votre optimisme. Précisez votre calcul, cela rendra votre compte plus fiable. Essayez de ressortir les charges plus lourdes en comparant chaque dépense au chiffre d’affaires. Facilitez la lecture de votre de compte pour que les investisseurs aient confiance en vous. Pour cela, utilisez les soldes intermédiaires de gestion (SIG). En cas de besoin, n’hésitez à demander de l’aide à des professionnels de la création d’entreprise ou même à un futur expert-comptable pour comprendre le mécanisme de la gestion d’entreprise.

Donnez une note à cet article

À propos de l'auteur

Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale

Dynamique Entrepreneuriale

Nos articles similaires