Ces entreprises où l’uniforme reste de mise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/10/17    
entreprises dress code uniforme mise

Les uniformes sont employés par de nombreuses entreprises, qui cherchent à travers eux, à véhiculer leurs valeurs et leur culture. Si certains sont très conformistes, d’autres sont plus souples. L’image qu’ils renvoient n’est pas toujours celle souhaitée. Retour sur ces codes vestimentaires et sur leur évolution.

Air France, symbole de l’élégance à la française

Les uniformes d’Air France (principale compagnie aérienne française) notamment pour les hôtesses furent imaginés dès 1945. Ce sont les hôtesses elles-mêmes qui ont choisi la maison de couture Georgette Renal qui leur avait conçu une garde-robe de vêtements basiques : tailleur, robe pour l’été et manteau. En 1962, la célèbre marque Christian Dior prend le relais. Le coloris s’éclaircit en bleu et l’ensemble de la tenue évoque l’élégance et le raffinement. Pour moderniser la tenue, plusieurs maisons célèbres créeront à tour de rôle des modèles pour Air France telles que Balenciaga, Hermès ou Nina Ricci. Mais depuis les années 90, le groupe a décidé de donner un uniforme commun à tous ses agents pour renforcer son identité. Pour cela, l’enseigne a fait appel à Christian Lacroix « On reconnaît entre mille dans n’importe quel aéroport du monde un équipage d’Air France. Pas seulement à ses couleurs bien sûr, mais à ce mélange d’allure et de style inexprimable » évoqua-t-il dans une interview relayée sur le site ohlalair.com.

Mc Donald, une évolution de couleurs

La célèbre enseigne de restauration rapide a toujours octroyé des uniformes à ses employés. Dans les premiers temps, elle tenait à mettre en avant des tenues jaunes et rouges à l’image de leur logo. La tendance s’est déclinée au bleu en France depuis quelque temps, mais Mc Donald a pris la décision cette année de changer une nouvelle fois ses uniformes. Les tenues unisexes et totalement grises, conçues par le designer Waraire Boswe, sont devenues plus classiques. Comparés à la saga Star Wars les uniformes n’ont pas étés forcément bien accueillis par le grand public, qui trouvait les tenues monochromes, pas assez synonyme de gaieté et loin de l’image attrayante du célèbre Happy Meal.

Ikea, l’uniforme aux couleurs suédoises

La marque suédoise d’ameublement approprie les couleurs des tenues de ses employés au drapeau du pays, le jaune et le bleu. Tout employé travaillant au sein du magasin se doit de porter les couleurs de celui-ci afin d’être directement perçu comme vendeur par les clients.

Auchan, le gilet rouge qui attire

L’enseigne de grande distribution instaure comme uniforme, un simple gilet rouge à l’image de son logo. Une décision qui n’est pas anodine : une nouvelle fois cette couleur vive permet aux clients de repérer facilement le personnel. Les chaussures de sécurité obligatoires demeurent obligatoires dans les magasins. A l’inverse dans les bureaux, le groupe permet aux employés de se vêtir sans le traditionnel gilet, ces derniers n’étant pas au contact direct des clients.

Fnac, un changement de concept

La Fnac, magasin spécialisé dans la distribution de produits culturels et électronique adopte également des gilets, cette fois-ci noirs, plus sobres mais avec leur logo dessiné sur l’ensemble du gilet. « Il fallait aligner les symboles. Le précédent gilet correspondait aux années 80-90. Nous avons sondé les salariés pendant plusieurs mois pour connaître leurs aspirations » explique Katia Hersard, directrice du marketing et de la marque Fnac. Ces uniformes fabriqués en coton Max Haavelar, remplacent les anciens verts et jaunes, pas forcément très glamours, pour faire place à plus d’esthétisme. Cela permettrait aux employés de renforcer leur sentiment d’appartenance à la marque.

Desigual, la vivacité comme tenue vestimentaire

L’entreprise espagnole de prêt-à-porter préconise pour ses employés de porter des vêtements conçus par la marque elle-même (sweats colorés, robes vives et à motifs) et en vente au sein de ses magasins. « Nous avons une garde-robe pour l'hiver et une pour l'été. À chaque fois, trois ou quatre tenues nous sont envoyées d'Espagne. » Informe Nathalie, responsable du rayon femme du magasin parisien, Boulevard des capucines. Lorsque les clients pénètrent dans les magasins ils peuvent apprécier les nouvelles collections directement portées par les vendeurs et peuvent avoir envie de les acheter.

Abercrombie & Fitch, le style avant tout

La célèbre marque de prêt-à-porter américaine, joue également sur l’envie d’acheter des clients, elle avait bâtie sa stratégie sur ses vendeurs qui devaient par exemple, porter en été, des chemises ouvertes, des maillots de bain, des tongs, issus de la marque. Avec le temps la marque a permis plus de liberté en permettant aux vendeurs de s’habiller comme ils le souhaitent mais toujours en rapport avec les nouvelles collections. Sur le sujet du style de ses vendeurs Mike Jeffries le dirigeant de la marque s’exprime « Les gens qui ont une belle apparence attirent d’autres personnes de belle apparence. Nous ne souhaitons pas toucher d’autre cible que celle-ci. »

Disneyland, des tenues pour un univers féerique

Disneyland a su se démarquer des autres parcs d’attractions en partie de par les tenues vestimentaires qu’il impose à leurs salariés. Dans ce cas précis, le but est de faire ressentir aux clients qu’ils entrent dans un univers particulier. Tout est centré autour de la culture d’entreprise. L’uniforme dépend de l’endroit où l’on se situe dans le parc. Chaque tenue est adaptée et les employés ne sont pas autorisés à quitter leur zone s’ils sont en uniforme. En bref, si vous êtes habillés sur le thème du monde imaginaire, ne vous rendez pas dans la partie réservée au monde d’Aladdin.

Donnez une note à cet article