Ces entreprises qui misent uniquement sur la croissance externe

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/02/16    
entreprises misent uniquement croissance externe

Pour s’agrandir et augmenter leur chiffre d’affaire certaines entreprises appliquent une stratégie directe et unique : la fusion/acquisition. Désignée comme croissance externe, cette politique d’acquisition d’entreprises concurrentes ou complémentaires semble faire les belles heures de certains entrepreneurs français qui la pratique sans complexe. Une manière efficace d’éliminer un concurrent, de s'implanter à l'étranger ou de se diversifier! Zoom sur ces boîtes françaises, petites et grandes, à l’appétit féroce !

Babilou (Accueil petite enfance)

Créée en 2003, Babilou possède aujourd’hui le premier réseau de crèches privées en France, avec environ 300 crèches ,4 000 salariés et un CA de 130 millions d’euros. Après avoir croqué les sociétés lyonnaise Garderisettes et parisienne Tout Petit Monde en 2010, Babilou absorbe Am Stram Gram en 2012 et 123 soleil en 2013 ! Fort de sa place de leader en France, le groupe lorgne aujourd’hui du côté de la Belgique !

Labatu (Logistique)

Créé en 1920, Labatut Group, une PME familiale de logistique, distribution et transports conforte sa place de leader grâce à une politique de fusion/acquisition très ciblée. En Janvier 2016, elle rachète la société Greenway, qui assure à l’aide d’utilitaires électriques des livraisons écologiques à Paris et en petite couronne. Labatu entend faire passer son CA de 55 à 100 millions d’euros en poursuivant dans les prochains mois cette stratégie de rachat ciblé.

Voyamar Aérosun (Tourisme)

Ce tour-opérateur appartient à la Holding Marietton Investissements. Il résulte de la fusion de Voyamar et Aérosun en 2012 et n’en finit plus de s’agrandir. Dernier coup de maître, le 19 novembre 2015, lorsque son président Laurent Abitbol signe ni plus ni moins que le rachat de Havas Voyage qui pèse, à lui seul, 850 millions d'euros de volume d'affaires et 800 salariés. Cette opération intervient après une année riche en conquêtes. Le groupe avait en effet déjà absorbé le réseau Préférence de François-Xavier de Boüard, et celui des Voyages Auchan !

Lingenheld (BTP)

Ce groupe familial de travaux publics alsaco-lorrain (550 employés, CA : 125 M€) démarre l’année 2016 en fanfare ! Il vient en effet de compléter ses savoir-faire par l’acquisition du suédois Methavos (fabricant de méthaniseurs) du strasbourgeois MTS, (manutention) et du luxembourgeois LTS (démolition et terrassements). Une opération à 12 millions d’euros qui permet à Lingenheld de s’orienter vers la méthanisation et les activités portuaires.

Le Duff (Restauration)

Que de chemin parcouru depuis la première enseigne Brioche Dorée créée en 1976 à Brest! Le groupe Le Duff c’est en 2015, 168 milliards d’euros de CA et près de 31000 employés dans le monde. Il a conquis sa place de leader mondial du secteur café-boulangerie à coup d’acquisitions notoires : Pizza del Arte, Le Fournil de Pierre, Mimi's Café, Bruegger's et récemment la chaîne allemande Kamp's ! Une stratégie payante qui semble ne pas devoir s’arrêter en si bon chemin.

Ces entreprises utilisent avec succès la croissance externe pour booster leur développement. Ce choix leur permet de s’affranchir de la complexité et de l’inertie inhérentes à toute politique de croissance organique sur les marchés matures et concurrentiels. Un pari visiblement gagnant! L'année 2015 aura été dans le monde une année record dans de domaine avec, selon Thomson Reuters,un chiffre total de 4600 milliards de dollars de fusions/acquisitions. Une tendance que ne devrait pas faiblir sur l'année 2016 dans une économie mondiale en pleine restructuration !

Donnez une note à cet article