5 entreprises françaises qui ont été rachetées

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     18/05/15    
entreprises francaises rachetees

"L'avenir d'une PME française, c'est de se faire racheter!" affirme Thierry Aumonier, Directeur Général de l'association ARIANE Compétences et Management. En 2013, 347 entreprises françaises sont passées, partiellement ou entièrement, sous contrôle étranger... Mais, quelles sont donc ces entreprises que les étrangers rachètent?

Pourquoi les entreprises françaises se font-elles racheter ?

Pour les PME, la difficulté de grandir est un mal difficile à surmonter. Aujourd'hui presque la moitié des PME françaises sont contrôlées par un autre groupe. Ce qui incite les PME à se mettre sous l’aile d’un grand groupe, c’est parfois de s’alléger des lourdeurs administratives qui pèsent au quotidien, et surtout d’apporter à son entreprise des opportunités nouvelles et innovantes. Cela lui permet d'avoir plus de possibilités pour se développer économiquement.

Ces entreprises françaises qui ont été reprises

1. CrossKnowledge

Ils existent de nombreuses entreprises françaises qui ont été rachetées. L'entreprise française CrossKnowledge, spécialiste du e-learning est située à Suresnes (Hauts-de-Seine), et emploie plus de 200 personnes à travers le monde. Elle propose des solutions d'apprentissage en ligne (c'est l'acteur mondial des nouvelles technologies d'apprentissage). Ses clients sont à la fois des particuliers et des grands groupes comme AXA, Carrefour, La Fnac, L’Oréal, Sanofi... Son chiffre d’affaires est évalué à 27 millions d'euros pour son dernier exercice clôturé de juin 2013. Depuis avril 2014, l'éditeur américain John Wiley s’est emparé de la société d’e-learning pour 175 millions de dollars. L’actuel CEO de Crossknowledge Mickaël Ohana affirme "qu'en disposant désormais de la puissance de frappe, des contenus, du portefeuille d'auteurs et du réseau de distribution de Wiley, Crossknowledge est maintenant armé pour accélérer sa croissance et pénétrer de nouveaux marchés".

2. Alcatel-Lucent

Le groupe de télécommunication finlandais NOKIA a également racheté le grand groupe français Alcatel-Lucent, qui compte 53 000 employés dans le monde et a été vendu 15,6 milliards de dollars. Rajeev Suri, qui assure aujourd'hui la direction générale de NOKIA Corporation affirme "vouloir créer un leader des technologies innovantes dans les réseaux et les services pour un monde connecté IP". La nouvelle entité veut désormais miser sur les nouvelles technologies et la 5G...

3. Kiala

Denis Payre a cédé la société Kiala (réseau d’expédition de colis et de courrier) à l’entreprise postale américaine UPS. Plus de 300 sites de e-commerce comme Amazon, Yves Rocher, C Discount, Nespresso… utilisent les services de Kiala. L’entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 48 millions d'euros en 2011. Denis Payre assure qu’il continue de diriger la société, même après son rachat par UPS. "Cette prise de contrôle à 100 % va nous permettre de donner un coup d'accélérateur à notre développement.", précise-t-il.

4. Kolor

L'entreprise commerciale américaine de caméras miniatures GoPro vient de confirmer l'achat de la société savoyarde Kolor. Cette société est spécialisée dans les panoramas, l'imagerie immersive panoramique et les vidéos sphériques à 360°. Le groupe GoPro devrait commercialiser dans un futur proche des objectifs capables de capturer des images à 360°, ce que confirme à demi-mot Nicholas Woodman, fondateur et PDG de la société californienne.

5. A Little Market

Fondée en 2009, l’entreprise A Little Market s'est forgé une réputation dans le domaine des marketplaces, en se consacrant à l'artisanat et au "fait-main". Cette société française a permis à de nombreux créateurs de vendre leurs marques en grandes quantités. La start-up a connu une croissance de 100 % en 2013. C'est le géant américain ETSY qui la rachetée 3 ans plus tard. Selon Chad Dickerson, CEO d’Etsy "A Little Market a construit une communauté et une entreprise que nous admirons. Leur approche en ligne avec leurs valeurs et concentrée sur la communauté est identique à celle d’Etsy. En rapprochant nos deux places de marché, nous nous donnons pour objectif de réinventer une nouvelle forme de commerce en France".

Donnez une note à cet article