Ces entreprises qui se dirigent vers le concept d'entreprise libérée

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     19/06/16    
entreprises dirigent concept entreprise liberee

Depuis quelques années, le concept d’entreprise libérée, popularisé par le documentaire « Le bonheur au travail », fait son chemin dans l’Hexagone. Son idée principale, revoir la hiérarchie pour laisser une plus grande autonomie aux salariés, séduit des entreprises très variées qui la mettent peu à peu en pratique. Quelles sont donc les entreprises qui revoient aujourd’hui leur organisation à l’aune du concept de l’entreprise libérée ?

Michelin

Le géant français du pneu, fort de 125000 salariés à travers le monde, s’est laissé gagner par ce concept séduisant. Depuis 2014, l’entreprise tente de réinventer son management en appliquant des idées directement héritées de l’entreprise libérée. Elle a mis en place six sites tests, dont deux se trouvent en Auvergne, où est proposé un nouveau mode de fonctionnement, le management autonome de la performance et du progrès. Chaque équipe est responsable de sa production et de ses résultats, et peut pour cela s’organiser comme elle le souhaite en accord direct avec les salariés. Une expérience positive, qui ne demande qu’à s’étendre.

Evaneos

L’agence de voyages française Evaneos a elle aussi décidé de se diriger vers le concept d’entreprise libérée. Depuis le début de l’année 2015, la société prône l’autonomie et la transparence à tous les niveaux. Les salariés sont formés à la gestion de projets et bénéficient d’horaires libres pour organiser au mieux leur temps de travail. Les dirigeants communiquent quant à eux beaucoup en interne, qu’il s’agisse des objectifs ou des résultats de l’entreprise. Le but ? Faciliter le quotidien dans l’entreprise, pour une meilleure ambiance de travail et une productivité accrue.

Davidson Consulting

Ce cabinet de conseil en management du Sud-Est de la France met également à profit le concept d’entreprise libérée pour améliorer son fonctionnement. L’autonomie et le travail d’équipe sont au centre de l’organisation de l’entreprise, selon des principes définis dans un règlement interne, le Davidson Code. L’entreprise prône également l’égalité entre les collaborateurs : salariés et managers s’autoévaluent chaque mois, avec à la clé de possibles augmentations de salaire présentées en toute transparence.

Maisons Hanau

Située en Alsace, la société Maisons Hanau, spécialisée dans la construction de maisons personnalisées, était au bord de la faillite en 2013. Son patron Denis Krauth a alors décidé de mettre en œuvre certains principes forts correspondant au principe de l’entreprise libérée. La hiérarchie a été totalement revue pour mettre les employés au cœur du nouveau projet de l’entreprise. Avec des brainstormings communs et des dossiers importants gérés directement par les salariés, l’entreprise est repartie de l’avant, au point d’embaucher de nouveaux collaborateurs.

Agesys

Basée dans le Nord, la société de conseil en systèmes informatiques Agesys a fait des méthodes de travail de l’entreprise libérée sa nouvelle norme. Elle encourage désormais le télétravail, le coworking et une plus large autonomie chez les salariés. Chaque mois, un employé est invité à participer au comité de direction. Les salariés peuvent également décider eux-mêmes qui sera leur supérieur hiérarchique pour leur évaluation annuelle. Des projets innovants sont enfin proposés à tous sur la base du volontariat. La mise en pratique de telles idées a permis à l’entreprise d’améliorer sa croissance de manière importante.

Donnez une note à cet article