Pourquoi les entrepreneurs sont-ils pris pour des fous ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/01/19    
entrepreneurs pris fous

Il n’est pas rare d’entendre qu’il faut une certaine forme de folie pour entreprendre.  Si l’entrepreneuriat peut apparaître comme un doux rêve et que les success stories peuvent en faire rêver plus d’un, il faut prendre en compte qu’il faut posséder un grain de folie pour relever certains challenges mais aussi avoir une bonne résistance au stress.

1/ Entreprendre c’est travailler beaucoup plus

Lorsque vous lancez votre entreprise, il n’est pas rare de devoir sacrifier votre soirée pour faire évoluer votre projet et de devoir enchaîner les journées de 15 heures, week-end compris. Vous souhaitez aller vite et pour cela, pas de recettes miracles : il vous faut consacrer votre temps libre à votre activité. Finis les week-ends où vous pouviez tranquillement vous reposer. Même quand l’activité est stable et tourne depuis un long moment, il faut prendre conscience que les dirigeants travaillent environ 60 heures par semaine.

2/ Vous prenez des risques

La plupart du temps les entrepreneurs ne prennent pas d’assurance chômage. Ils n’ont donc pas droit à cette protection du salarié. En cas de non réussite de votre entreprise, vous pouvez rapidement vous retrouver en difficulté et ne plus pouvoir faire face à vos différentes échéances. Pire, il était autrefois difficile de retrouver de l’emploi lorsque vous avez créé votre boite. Les a priori sous-entendent que les entrepreneurs sont des personnes difficiles à manager et puis s’ils se sont plantés, c’est qu’ils n’étaient pas à la hauteur. Heureusement, les conceptions ont bien changé et désormais les entreprises ont compris que les profils entrepreneuriaux représentaient un plus pour les entreprises car ce sont des personnes qui s’impliquent.

3/ Vous pouvez perdre de l’argent

Déjà, vous pouvez perdre tout le capital investi dans votre entreprise. Aujourd’hui, il peut l’être de manière très réduite, la majorité des sociétés pouvant être créées avec un capital minimum. Mais la perte se situe souvent au niveau du salaire. La plupart des entrepreneurs n’hésitent pas à ne pas se payer pendant des années et/ou à un niveau très faible lorsqu’ils le font. Il s’agit souvent d’investir davantage pour les salariés que sur leur propre  rémunération.

4/ Vous ne savez pas où vous aller

Les entrepreneurs prennent tout le temps des décisions pour lesquelles ils prennent des risques. Entreprendre revient à cerner toutes les sphères de l’entreprise : communication, gestion, production, vente … Vous touchez à tout et ne maîtrisez certainement pas l’ensemble des corps de métiers. Pire, il vous faut viser une direction et répondre aux exigences du marché et à sa réaction. Les changements extérieurs contribuent à devoir vous adapter. Une nouvelle pratique qui fonctionne peut rapidement déstabiliser votre business model et vous obliger à remettre tout à plat.

5/ Vous pouvez perdre votre statut social

Lorsque l’on entreprend, il n’est pas rare de quitter un emploi où vous étiez parfois confortablement installé. Vous changez de statut social et ce changement peut radicalement faire changer le comportement de vos proches. Vous pouviez représenter la sécurité pour votre famille et la considération que les gens vous portaient peut changer notamment si vous exerciez un poste à très haute responsabilité.

6/ Vous allez être sous haute pression

L’entrepreneuriat n’est pas de tout repos. Lorsque vous vous lancez et qu’une tâche urgente surgit, vous êtes le dernier rempart de votre entreprise. Si vos salariés ont bien le droit de prendre un repos bien mérité, vous devrez la plupart du temps gérer vous-même les travaux de dernières minutes et y passer vos week-ends si nécessaire afin de satisfaire vos clients. Si vous ferez en sorte de retrouver un équilibre par la suite, il est en général très difficile de le mettre en place dans les premières années de l’entreprise. Vous prenez la majorité des décisions qui peuvent vous mettre sous pression, d’autant que vous assumez la responsabilité en cas d’échec.

7/ Il vous faut voir le monde différemment

Pour réussir, vous devez apporter au monde ce que les autres n’apportent pas. Vous devez donc penser différemment et apporter une solution originale. Pour cela vous devez développer une  vision originale afin que votre entreprise puisse se démarquer des autres. Proposer un nouveau concept , n’est-il pas déjà une forme de folie ?

8/ Vos rapports vont changer

La plupart du temps, les salariés ne vous considèrent pas seulement comme un collaborateur. Vous êtes le supérieur hiérarchique et leur comportement en tiendra compte. Vous êtes en quelque sorte isolé de manière naturelle par ceux qui ne pourront pas envisager pas se comporter avec vous comme avec leurs collègues. Il faut bien comprendre qu’il peut être difficile pour un salarié d’ignorer votre position hiérarchique alors que vous êtes le décisionnaire et que vous disposez d’un pouvoir de sanction.

9/ Vous devez développer une confiance en vous

La confiance en soi de l’entrepreneur relève de la folie. Il s’agit d’une des principales qualités que l’entrepreneur doit avoir. D’abord parce qu’il s’agit d’emmener vos équipes dans votre vision. Vous douterez souvent et vous devrez faire abstraction des nombreuses personnes qui vous diront que cela ne marchera jamais. Vous devrez convaincre sans relâche vos clients, banquiers, fournisseurs, investisseurs, que votre solution est la meilleure et ne jamais baisser les bras !

Donnez une note à cet article