Ces entrepreneurs qui ont déjoué tous les pronostics

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    06/01/16    0
entrepreneurs ont dejoue tous pronostics

S’il est une qualité nécessaire pour mener une entreprise au succès, c’est sans conteste la persévérance. Nombre d’exemples attestent en effet de projets qui semblaient voués à l’échec pour tous et ont finalement connu un essor spectaculaire grâce à l’acharnement de leurs créateurs. Quels sont donc ces entrepreneurs ayant déjoué toutes les attentes pour connaître le succès ?

Jeff Bezos

En 1995, lorsque Jeff Bezos décide de laisser tomber son ancienne vie pour créer sa propre librairie en ligne depuis son garage, peu estiment que son projet a des chances d’aboutir. En donnant naissance à Amazon, il mise sur une croissance lente qui finit même par décourager les premiers investisseurs, qui doutent que l’entreprise puisse au final réaliser des bénéfices. L’éclatement de la bulle Internet semble devoir mettre fin au projet mais Jeff Bezos persévère : Amazon devient finalement rentable en 2004. L’entreprise est aujourd’hui la première marque de distribution américaine devant Walmart.

Juan Roig

Créée en 1977, la société familiale Mercadona ne compte que quelques épiceries lorsque Juan Roig la reprend en 1981. Il parie sur le concept du low cost et rencontre un succès surprenant, lui permettant de constituer un véritable empire. Alors que la crise économique fait rage depuis des années en Espagne, l’entreprise continue à dégager des bénéfices record bien que tout son chiffre d’affaires soit réalisé sur le territoire national. Cette réussite exceptionnelle a permis à la famille Roig de devenir en quelques années la troisième plus grande fortune du pays.

Eben Upton

Le secteur informatique privilégie des équipements toujours plus complexes et perfectionnés. Contre toute attente, l’entrepreneur britannique Eben Upton a rencontré le succès en tablant sur la démarche exactement inverse. Espérant enseigner les rudiments de l’informatique aux jeunes générations, il lance en 2012 le Raspberry Pi, une carte informatique à 30 euros seulement, sur laquelle doivent être installés le système d’exploitation, l’écran, le clavier et la carte SD. Ce principe original rencontre un succès fulgurant, la barre des 3 millions d’exemplaires vendus ayant été dépassée en 2014.

Riccardo Zacconi

Directeur général du studio King, Riccardo Zacconi est le premier surpris par l’immense succès rencontré par sa société. Elle sort en 2012 un jeu en apparence peu original, Candy Crash Saga, auquel personne ne prédit le succès. Le titre rencontre pourtant un écho planétaire sur Facebook, un engouement viral qui continue ensuite sur les téléphones mobiles. Cette réussite a lancé la mode du casual gaming et permis de développer tout un nouveau pan de l’industrie vidéoludique. Depuis son entrée en Bourse en 2014, King est estimé à 7 milliards de dollars.

Guillaume Gibault

C’est suite à un pari que Guillaume Gibault se lance en 2011 dans la production de slips. Sans expérience, âgé de seulement 25 ans, il mise sur le made in France et obtient un buzz médiatique totalement inattendu. Fort de ce succès initial étonnant, il fait de la marque Le Slip français l’une des plus dynamiques de ces dernières années. En se diversifiant autour du savoir-faire national, le groupe a engendré un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en 2014, et s’est ouvert au marché asiatique en 2015 après une levée de fonds de 2 millions d’euros.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
25 août 2014 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
0 commentaire

Pas de commentaire encore !

Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié