Ces entrepreneurs inspirants à suivre sur les réseaux sociaux

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     29/08/18    
entrepreneurs inspirants suivre seaux sociaux

Démarrer ou prospérer dans l'entrepreneuriat n'est pas chose facile. Devenir entrepreneur, c'est se lancer dans une aventure professionnelle palpitante, avec son lot d’avantages mais aussi d’inconvénients. Des situations difficiles peuvent survenir, du temps et de l'argent sont investis pleinement, parfois sans retour positif. En ce sens, les réseaux sociaux comme Instagram et YouTube restent des sources d’information et d'inspiration pour les actuels et potentiels entrepreneurs. Citations motivantes, histoires inspirantes ou encore vidéos de conseils pratiques… Zoom sur ces acteurs influenceurs.

36 % des entreprises françaises utilisent les réseaux sociaux, selon une infographie réalisée par le Groupe pratique, qui rassemble des sites d'informations sur des thématiques de la vie quotidienne comme l'emploi, la santé ou le droit. 75 % des sociétés utilisent Facebook, 72 % Twitter, 65 % LinkedIn et 54 % YouTube. 74 % d'entre elles déclarent les exploiter pour accroître leur notoriété, 60 % pour gérer leur e-réputation et 27 % afin de faire du social selling (« vente sociale », en français, technique qui consiste à utiliser ces sites dans le processus de vente, ndlr). Les réseaux sociaux peuvent en effet devenir de véritables tremplins pour les dirigeants d'entreprise en tant qu’outils de communication et moyens de transmettre leur savoir-faire et conseils.

Gary Vaynerchuk, l'entrepreneur américain en série

Surnommée GaryVee, Gary Vaynerchuk, est un véritable serial entrepreneur américain. D'origine Biélorusse, il développe, à partir de 1999, le business familial, Wine Library, consacré au vin en instaurant un e-commerce, un marketing par e-mail et un média en ligne. Cette stratégie lui permet de faire passer le chiffre d'affaires de l'entreprise de 4 millions à plus de 45 millions de dollars en cinq ans. Aujourd'hui, il dirige Vayner Media, fondée en 2009, agence numérique chargée d'optimiser le marketing de sociétés sur les réseaux sociaux. L'homme d'affaires gère également VaynerX, une firme qui héberge The Gallery, entreprise centrée sur les médias féminins. Il a réalisé d'importants investissements notamment dans Uber, Snapchat et Venmo (service de paiement mobile détenu par PayPal, ndlr).

Via ses conférences, ses livres sur le webmarketing et les réseaux sociaux, le dirigeant est devenu une figure renommée. Son compte Instagram affiche, actuellement, plus de 3 900 000 abonné(e)s contre 1 550 105 pour sa chaîne YouTube et environ 1 710 000 pour son profil Twitter. Il est rempli de citations motivantes comme « It's easy to dream, but much harder to execute it. Work ! » (« C'est facile de rêver, mais trop difficile à exécuter. Travailler ! », en français, ndlr) ainsi que des vidéos et des conseils pour aider toute personne qui veut créer une entreprise. Pour beaucoup d'entrepreneurs, Gary Vaynerchuk leur a apporté une aide précieuse. Ryan Sprance, fondateur de Kaihatsu Media (agence de marketing numérique spécialisée dans le développement de la notoriété et de la présence d'une marque ou d'une entreprise via les médias sociaux, ndlr) et créateur de TheStylishMan.com (média en ligne consacré à la mode et au sport, ndlr) est l'un d'entre eux. Il affirme, grâce aux conseils du serial entrepreneur développés sur ses réseaux sociaux, dans ses livres et lors de ses conférences, qu'il a pu obtenir, sur son site, plus de 50 millions de vues et 608 000 lecteurs au cours des quatre dernières années.

Guillaume Gibault, fondateur de la marque Le Slip Français

À la suite d'un pari lancé par un ami qui lui demande de produire des slips, Guillaume Gibault, crée, en 2011, Le Slip Français. Il fait alors fabriquer 600 sous-vêtements par l'usine Moulin Neuf Textiles en Dordogne et fonde son site e-commerce afin de les vendre. Avec l'élection présidentielle de 2012, le dirigeant décide de confectionner des slips pour hommes 100 % Made In France. La société retient l'attention via sa présence sur les réseaux sociaux et ses campagnes marketing qui font le buzz, favorisant son succès. Avec de nombreuses collaborations et un élargissement à d'autres types de vêtements comme des tee-shirts et des maillots de bain, la société atteint en 2017, un chiffre d'affaires dépassant les 13 millions d'euros.

Les réseaux sociaux sont au centre de la communication d'entreprise comme celle de son dirigeant. Le profil Instagram de la marque compte plus de 104 000 abonné(e)s, le compte Twitter, 21 000 et la chaîne YouTube, 5 580. C'est d'ailleurs sur celle-ci que Guillaume Gibault met à disposition, depuis mars dernier, cinq vidéos destinées aux entrepreneurs, dans une rubrique intitulée « Comment devenir entrepreneur ? J'y vais mais j'ai peur ». D'une durée oscillant entre trois et dix minutes, le fondateur propose ses conseils et astuces dans les différentes phases de création et développement d'une entreprise en abordant, par exemple, l'idée, la promotion via les réseaux sociaux ou encore le webmarketing. Il existe un autre format dénommé « Les pépites de Guillaume », dans lequel l'homme d'affaires nous fait découvrir des entreprises et start-up françaises comme Cityscoot (opérateur de scooters électriques en libre-service, ndlr).

Via leurs réseaux sociaux, ces dirigeants inspirants cherchent à aider les passionnés de l'entrepreneuriat à créer leur société ainsi qu’à la développer. Avec leurs conseils, leurs parcours ou histoires atypiques ainsi que leurs discours motivants, d'actuels ou nouveaux entrepreneurs peuvent ainsi déjouer les pièges et combattre les difficultés comme un problème de financement, de concept et de visibilité sur internet. Mais les sources d'inspiration ne viennent pas que des hommes. Des femmes d'affaires s'imposent également sur les réseaux sociaux comme Sara Blakely. D'origine américaine, elle a lancé en 2000 sa société de lingerie, Spanx. Ses produits sont actuellement vendus dans 60 pays et son entreprise est valorisée à plus de 1,1 milliard de dollars, faisant d'elle, la 21ème femme la plus riche des États-Unis. Plus de 162 000 abonné(e)s suivent son profil Instagram, où celle-ci y poste régulièrement des citations et témoigne de son équilibre vie privée/vie professionnelle.

Donnez une note à cet article