Ces entrepreneurs de la culture qui cartonnent

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/01/16    
entrepreneurs culture cartonnent

Le secteur culturel représente un pan important de l’économie hexagonale, et à ce titre suscite de nombreuses créations d’entreprises. Avec l’avènement du numérique et de la dématérialisation, la culture est désormais accessible à tous. Alors quels sont ces entrepreneurs qui réussissent dans un univers culturel de plus en plus large et ouvert au grand public ?

La culture un secteur d’avenir

La Fnac, Amazon, Gibert Jeune, de nombreux groupes se sont développés au fil des années que ce soit dans le secteur traditionnel du livre ou sur Internet. Représentant 3,2% de la richesse nationale, la filière culturelle française est un incubatoire idéal d’idées et génère bon nombre de vocations. Musique, arts, littérature, sciences humaines, ouvrages scolaires, maisons d’édition : autant de domaines variés qui permettent aux entrepreneurs de créer leur propre société ou start-up. La France possède ainsi l’un des secteurs culturels les plus importants d’Europe avec une filière qui a généré plus de 265 000 associations, 160 000 entreprises créées, et emploie près de 600 000 salariés à travers tout l’hexagone.

Vers une dématérialisation des biens culturels

Un modèle économique récent a alors fait son apparition depuis quelques années avec l’avènement de la dématérialisation des biens culturels. Source de revenus et de concentration des entreprises, ce phénomène a ainsi permis à de grandes multinationales de monopoliser le secteur culturel. Apple et Beatsaudio, le rachat de Maker Studio par Disney pour 500 millions de $ ou encore celui de Twitch par Amazon pour 970 millions de $, ont suscité une croissance notable du marché culturel. Avec des taux de croissance à 2,3 voire 4 chiffres, ces entreprises culturelles du numérique sont source d’innovation et de nouvelles stratégies pour celles du commerce traditionnel du livre. L’ère du numérique et le modèle de consommation digitale ont alors créé des géants de la culture sur le marché international, à l’instar du mastodonte Amazon qui a largement élargi son offre. Vente de livres numériques mais aussi plateforme de streaming et de VOD, la multinationale outre-Atlantique a su s’imposer comme l’un des leaders de l’industrie culturelle avec un chiffre d’affaires de près de 75 milliards de $.

Créativité et offre culturelle

À plus petite échelle, de nombreuses PME et TPE ont su tirer leur épingle du jeu en proposant des produits et services innovants. Entreprendre dans le secteur de la culture n’est alors plus réservé à de grands groupes industriels, et de nombreuses créations d’entreprises ont lieu. Les avantages du Web profitent aux entrepreneurs qui proposent dorénavant des services innovants aux consommateurs, en alliant accès à la culture et partage en ligne. Ainsi, de nombreuses start-ups se sont créées comme Sisso et ses visites virtuelles en ligne du patrimoine culturel mondial, la plateforme Artube qui permet aux professionnels de publier du contenu ciblé, ou encore Solart qui est spécialisée dans le réseau social artistique. L’industrie culturelle profite alors de ces nouvelles créations d’entreprises, et l’offre s’élargit au plus grand nombre par le biais d’applications mobiles et smartphones innovantes. Des plateformes et billetteries en ligne ont émergé afin de faciliter l’accès à la culture de tous les particuliers, à l’instar de Wingit qui permet d’acheter en ligne billets et places de concert, de spectacle ou de festival. La start-up a ainsi levé pour près de 2,2 millions d’euros de fonds et a pour ambition de couvrir plus de 100 villes dans le monde.

Donnez une note à cet article