Entrepreneuriat social : de quoi parle-t-on ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/11/14    
entrepreneuriat social quoi parle on

L’entreprise sociale séduit de plus en plus de monde. Suscitant beaucoup d’intérêt auprès des gens, ce type de société ne cesse d’évoluer. Ayant ses propres objectifs, une entreprise sociale n’est pas comme les autres. Voici quelques informations sur ce type d’entreprise. 

Comment qualifie-t-on une entreprise sociale ?

Si les entreprises traditionnelles se réfèrent juste au bon déroulement des actions, les entreprises sociales ont d’autres priorités. En effet, se basant sur les besoins sociaux et environnementaux, la plupart des entreprises sociales cherchent à associer les parties prenantes à la gouvernance. Que ce soit des coopératives, des mutuelles, des SAS, ou autres, ce type d’entreprises a le même objectif, qui est d’aider à l’action publique comme l’aide au logement, l’accès aux soins ou autres. 

Les entreprises sociales ne sont pas comme les autres, elles contribuent au bien commun. Elles connaissent un succès mondial, grâce à leur participation au renforcement de l’économie dominante. Cependant, elles imposent leurs limites, pour répondre aux exigences des consommateurs. Car elles restent avant tout des entreprises.

Les principes qui structurent l’entrepreneuriat social

Les entreprises sociales prennent de l’ampleur, de jour en jour. Depuis juillet 2014, la France a adopté une loi qui valorise l’économie sociale et solidaire. Initiée en juillet 2013, cette loi a pour but de consolider le secteur, l’administration et les dispositifs financiers. Redonnant de la capacité d’action aux salariés, la loi permet de provoquer une secousse, pour renforcer les stratégies d’accroissement local.

Les entreprises sociales, autonome et en plein cœur de l’économie sociale, agissent comme des points de connexion entre la tradition de coopération et le monde de l’association. Elles sont des modèles dans divers secteurs. 

Quelques exemples d’entreprises sociales

Les sociétés sociales suscitent le plus grand intérêt, notamment venant des jeunes. Actuellement, plusieurs sociétés de ce genre existent dans presque tous les domaines du marché. L’entreprise phitech est une entreprise sociale, spécialisée dans le déplacement, qui contribue également au bien de la communauté, en donnant des solutions pour faciliter les déplacements des gens déficients.

Si l’entreprise Artibois est une entreprise de menuiserie, elle est également une entreprise sociale. Tout en respectant l’environnement, en utilisant des matériaux écologiques, elle offre également l’opportunité aux personnes handicapées de pouvoir travailler chez elles. Actuellement elle emploie une trentaine de salariés, dont certains présentent des troubles psychiatriques.

Les entreprises sociales ont une belle image à l’égard du monde. Toutefois, même si une entreprise sociale joue un rôle important au niveau social et environnemental, elle reste avant tout une entreprise, et doit être rentable pour exister, vivre et se développer ! Toutes les entreprises sociales sont, en ce sens, soumises au principe de lucrativité limitée, qui passe notamment par un encadrement de l’échelle des salaires.

Donnez une note à cet article