Un entrepreneur peut-il s’offrir une vie privée ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     20/06/17    
entrepreneur offrir vie privee

Monter sa boîte réclame une disponibilité sur tous les fronts. Tout peut arriver, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Dans ces conditions, conserver une réelle vie privée paraît très difficile, voire impossible. Certains y renoncent totalement, d’autres reportent ou échouent et quelques rares chanceux y parviennent. Comment mener une vie hors de votre entreprise ?

La nécessité d’une vie privée pour tout professionnel

Sans doute vous l’a-t-on répété mille et une fois dans vos cours de philosophie : « L’être humain est un être social. » Ce constat, dressé il y a fort longtemps, reste d’actualité. Nous éprouvons tous le besoin de nous mélanger aux autres, de lier des liens d’amour, d’amitié, de complicité… La vie privée fait d’ailleurs l’objet de l’article 9 du code civil et regroupe « la vie affective, l’intimité corporelle, l’adresse ou l’image d’une personne ». La vie affective reste particulièrement importante dans un monde où la carrière professionnelle détermine de plus en plus les individus et où la réputation virtuelle occupe une place grandissante. Conserver une vie hors du travail permet de déconnecter de vos obligations professionnelles, ce qui demeure nécessaire. Une vie simplement consacrée à son œuvre peut s’avérer très enrichissante au début mais quelques notions vont forcément manquer… L’esprit humain alterne par nature entre « mode concentré » et « mode veille ». On peut donc considérer ces deux aspects de l’existence comme étant complémentaires. Les garder tous les deux demeure primordial afin de préserver un équilibre naturel. Dans la plupart des cas, cela se révèle pourtant bien plus facile à dire qu’à faire !

La vie personnelle, indissociable de la vie professionnelle

Traditionnellement, la vie privée se présente sous la forme de générique de la vie en entreprise : elle ouvre la journée, depuis le moment du réveil jusqu’à l’arrivée sur le lieu de travail et se remet en route au moment de le quitter. Si seulement les choses étaient aussi simples ! Impossible de nier le fait que la vie privée ne reste pas « au vestiaire » quand vous franchissez la porte de votre entreprise. Qu’elle se manifeste au travers d’un coup de téléphone annonçant un enfant malade où l’arrivée imprévue d’un proche devant les locaux, votre vie privée fait partie de vous et vous suit partout. L’équilibre vie personnelle-vie professionnelle reste très fragile et difficile à entretenir, mêlant contraintes familiales et productivité au travail. Inutile de préciser que des problèmes personnels importants se répercutent sur les activités au bureau. Dans le sens inverse, qui n’a jamais passé de mauvaises nuits à cause d’un problème professionnel ? 

De nouvelles conditions de travail qui mêlent côté pro et perso

Les entreprises actuelles deviennent de plus en plus accommodantes en ce qui concerne la vie privée. Conscients que ces deux aspects cohabitent forcément en chacun de nous, les entrepreneurs d’aujourd’hui doivent prendre en compte la vie personnelle de leurs salariés. Certains font ouvrir des crèches sur les lieux de travail, ce qui garantit la présence des employés. D’autres permettent d’aménager les horaires de leurs équipes de sorte à ce que leurs membres s’organisent en fonction de leurs obligations privées. Ce phénomène s’observe notamment dans les start-up où l’ambiance est naturellement plus détendue et où chacun reste plus libre. Certains entrepreneurs refusent totalement d’entretenir des relations personnelles ou de fonder une famille, prétextant qu’ils n’en ont pas le temps. Un rejet qui se paie à un moment ou à un autre.

Les dangers d’une vie 100% professionnelle

Se consacrer corps et âme à son œuvre constitue, indéniablement, l’une des clés du succès. Passer sa vie à jongler entre les dossiers et courir de rendez-vous en rendez-vous présente toutefois quelques dangers pour la santé pour beaucoup d’entrepreneurs. Le manque de sommeil en constitue l’un des plus célèbres. Les entrepreneurs, comme chacun sait, dorment peu et boivent des litres de café, sauf que cette attitude demeure, à terme, nocive. Dans le meilleur des cas, cela confère des migraines terribles, et dans le pire, une crise cardiaque. Le burn-out constitue aussi l’une des conséquences de la vie 100% professionnelle. Le débat autour de sa classification comme maladie professionnelle fait actuellement polémique. Le phénomène du burn-out, ou épuisement professionnel, s’avère de plus en plus répandu chez les salariés surbookés et se solde souvent par une dépression et un arrêt de travail long de plusieurs mois. La vie privée, qui génère normalement moins de pression, contribue à réduire les facteurs de surmenage et de stress. 

Construire un équilibre vie privée-vie professionnelle

Pour maintenir un équilibre entre vie privée et professionnelle relativement sain, vous pouvez accomplir quelques gestes simples. Si prendre des pauses demeure primordial, vous pouvez aussi en profiter pour appeler un ami ! Sachez dire « non » aux réunions trop tardives, vous avez parfaitement le droit de passer du temps avec vos proches ou tout simplement de vous sentir trop fatigué. Il ne s’agit pas d’abuser et de fuir l’entreprise, simplement de veiller à ne pas y passer toute votre vie. Afin de gagner du temps, hiérarchisez vos tâches et apprenez à déléguer. Réservez les activités prioritaires pour les périodes de la journée où votre cerveau fonctionne le mieux et sachez déléguer. Une activité régulière permet également de décompresser. Pratiquez une activité sportive ou artistique le week-end. Plus vous serez ressourcé, plus vous vous sentirez disponible pour abattre des quantités de travail. Pensez aussi à vous déconnecter ! Difficile, en cette période où tous les objets qui nous entourent sont de plus en plus intrusifs, de débrancher tous ses appareils. N’hésitez pas à lâcher prise. Posez votre téléphone et profitez d’un bon moment avec vos proches. Ne vous privez pas de vivre !

Donnez une note à cet article