L'entrepreneur et l'acteur sont-ils si différents ?...

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     07/09/17    
entrepreneur acteur differents

L'homme d'affaires, le chef d'entreprise, le dirigeant se doit de respecter le statut et l'image qu'il incarne. Il doit se comporter de façon à ce qu'on reconnaisse en lui, immédiatement et sans trop de réflexion, le capitaine de navire qu'il est, l'homme responsable, le meneur d'hommes soucieux du succès de son entreprise et du bien-être de ses salariés.

Mais ce comportement n'a rien d'inné, il n'est pas inscrit dans les gènes du dirigeant depuis sa naissance. C'est parfois, voire très souvent, un comportement qui doit être appris, répété, une assurance qui s'acquiert au fil du temps. Faut-il imaginer un homme d'affaires travaillant ses gammes comme un acteur doit répéter son rôle avant d'entrer en scène ? Peut-être...

Dirigeant, acteur : même combat

Après tout, ce comportement de meneur d'hommes ne résulte pas forcément d'un don acquis à la naissance par le dirigeant d'entreprise. C'est quelque chose qu'il doit acquérir, travailler, étudier, avant de pouvoir mettre cette capacité en application dans la vie de tous les jours. Le chef d'entreprise n'est pas celui qui va avoir un comportement autoritaire devant ses salariés, et conserver le même comportement de donneur d'ordres dans sa vie privée. Il sait différencier les deux mondes pour adopter le comportement qu'il faut.

En un sens, l'entrepreneur s'inscrit dans une démarche similaire à celle de l'acteur, qui s'échauffe tous les jours, répète ses textes, entre dans le personnage qu'il doit être amené à jouer sur scène ou devant une caméra. Cette performance d'acteur que l'on voit une fois assis dans un théâtre ou bien devant un film résulte d'un travail d'adaptation, de réflexion pour pouvoir adopter le bon comportement face à la caméra ou au spectateur. Curieusement, force est de constater que le chef d'entreprise exécute la même démarche dans son activité professionnelle, ce même travail d'assimilation du statut qu'il doit être amené à incarner, à jouer, le tout devant ses collaborateurs.

Le risque de trop bien jouer son rôle 

A l'image d'un acteur qui aurait une fâcheuse tendance à surjouer et développer un manque criant de naturel, le chef d'entreprise ne doit pas exploiter son statut abusivement. On pense immédiatement au dirigeant tyrannique, inondant ses collaborateurs d'ordres plus farfelus les uns que les autres et rendant leurs vies professionnelles impossibles. Tout est question de mesure.

Bien que l’on puisse établir un parallèle entre le métier de dirigeant et celui d'acteur, il est important pour l'un comme pour l'autre de ne pas avoir tendance à abuser de son rôle pour s'affirmer encore plus qu'à l'accoutumée. Un manque de naturel de la part du dirigeant, un comportement qui s'efforcerait d'être bien trop autoritaire ou alors bien trop gentil et attentif, peut vite être perçu par les collaborateurs comme un manque de confiance en soi.

Dirigeants, chefs d'entreprise, n'hésitez pas à incarner le rôle social qui vous est attribué, ce rôle de décideur, de meneur d'hommes. Mais pour assurer la pérennité de ce statut et l'intérêt de vos collaborateurs, prenez garde à rester vous-même, sans tomber dans la représentation en permanence.

Donnez une note à cet article