Entreprendre en solitaire ou s'associer ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     13/07/17    
entreprendre solitaire ou associer

S’associer ou diriger la barque en solitaire, les créateurs d’entreprises sont souvent confrontés à ce dilemme. Comme il vous faut faire un choix, voici quelques conseils, pour mieux vous orienter.

L’importance du choix

Choisir d’entreprendre en solitaire ou en association est d’une importance capitale, c’est pourquoi ce choix doit être mûrement réfléchi. En effet, votre décision va non seulement contribuer à la mise en marche de l’entreprise, mais cela aura aussi un impact sur sa gestion. Le choix de sa façon d’entreprendre ne doit pas être pris à légère. Au-delà de vouloir gérer seul ou en groupe, il faut également voir le côté financier. Peu importe le type d’entreprise, vous devez envisager toutes les perspectives avant son ouverture. Ainsi, vous aurez toutes les chances de réussir. 
Soyez conscient de votre prise de décision, et faites une analyse pointue avant de faire votre choix. N’oubliez pas que votre entreprise doit avoir une bonne gestion pour rester en place. Sans oublier que dans ce monde, la concurrence règne, et qu’il faut s’attendre à une bataille rude partout.

Entreprendre seul

C’est souvent les entreprises de capital-risque qui sont dirigées par un seul dirigeant. Les associés assurent juste la cote minoritaire des actifs, ils n’interfèrent en aucune façon dans le management, car ils ne souhaitent pas s’engager financièrement, et de façon durable au sein de la société. Sollicitant une opération d’effet de levier, une entreprise à taille humaine peut ambitionner de devenir une grande entreprise. En effet, dans le cas d’un bon choix de partenaires, accompagné d’un solide dossier convaincant, une entreprise solitaire peut avoir un retour d’investissement rapide, mais aussi obtenir les bonnes faveurs de potentiels investisseurs. 

Un entrepreneur solitaire gère à lui seul l’administration de l’entreprise, il n’y a donc aucun risque de conflit de gestion. Comme il n’y a qu’un seul dirigeant, les formalités sont plus simples. De plus étant en plein pouvoir, il est le seul décideur. Toutefois, une entreprise solitaire a une limite de capital bas.

Entreprendre en groupe

À la différence de entrepreneuriat en solitaire, l’entreprise en association a pour but de départager la direction, et le financement de l’entreprise. Les investisseurs sont tous propriétaires, il n’est pas rare que des conflits d’intérêts éclatent dans ce genre d’entreprise. Les divergences d’opinions entraînent souvent la cessation des activités. 

Pour éviter que ce genre de déconvenue ne se produise, vous devez bien rédiger les clauses du contrat qui vous lient. Les fonctions vont être réparties selon les compétences de chacun. Pour ce qui est de la prise de décision, elle doit se faire de façon stratégique et collégiale. L’entreprise en association a un capital plus élevé, il faut le noter. 

Vouloir créer une entreprise est une idée, mais il y aussi quelques points à prendre en considération, avant son ouverture. Évaluez les raisons qui vous poussent à entreprendre en solitaire ou en association, pour ne pas avoir à le regretter plus tard.

Donnez une note à cet article