Ces enfants entrepreneurs : comment ont-ils fait ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/10/17    
enfants entrepreneurs comment ont fait

Appelés plus communément les « KidsPreneur », ces enfants défient la norme en créant, avant leur 16 ans, leur propre entreprise. Véritable source d’inspiration, ils nous rappellent que dans le monde de l’entrepreneuriat, tout est possible. Retour sur ceux qui munis de leur passion et de leurs ambitions ont su réaliser, avec brio, leur projet.

Mikaila Umler, sa limonade au goût d’abeille

C’est à l’âge de 4 ans que débute l’histoire de Mikaila Ulmer. La jeune Texane se fait alors piquer à deux reprises par des abeilles. Suite à ce petit incident et la peur passée, elle décide de s’intéresser à l’espèce et se rend compte que celle-ci est en voie d’extinction. Elle s’implique dans la cause et grâce à la recette de sa limonade préférée venant de sa grand-mère, elle décide de commercialiser sa propre boisson, tout en réservant une partie de ces recettes aux fondations protégeant les pollinisateurs. Créée en 2009, la start-up « Me and the Bees » produit des limonades à base de lin et adoucies par du miel. La jeune entrepreneuse d’à peine 12 ans, s’exprime lors de l’United State of Women « J’ai commencé à la vendre à mes amis dans mon jardin, en distribuant une partie des profits à des organisations de maintien de la survie des abeilles, explique-t-elle. Désormais, nous sommes distribués dans des magasins à travers tout le pays. ».Son succès lui a permis à trois reprises de rencontrer Barack Obama. La jeune fille à la tête de son entreprise, demeure très entourée par sa famille qui s’investit à temps plein dans l’entreprise, tandis que Mikaila continue d’étudier. Cette dernière constate tout de même que « la vie d’entrepreneure et la vie de tous les jours sont deux choses très différentes ».

Jordan Casey, le plus jeune entrepreneur d’Europe

Jordan Casey est passionné depuis toujours par les jeux sur internet. A seulement 9 ans il apprend à programmer. Il prend plus tard le temps de se documenter, visionne des tutoriels sur Youtube et rencontre des développeurs de jeux. C’est tout naturellement qu’à l’âge de 12 ans il développe son premier jeu pour iPhone « Alien Ball vs Humans ». Le jeu se hisse rapidement en tête des ventes sur l’Apple Store. Ce succès lui permet de se présenter pour la première fois en France au festival de la créativité Cannes Lions. Le petit garçon de nature timide, réussira avec aisance à se présenter lui et sa passion pour la programmation informatique. Avec la création de son entreprise Casey Games, les conférences s’enchaînent aux Etats-Unis, en Inde et en Europe. Le jeune homme, a depuis programmé quatre autres jeux pour IPhone et créé une autre société : Teach Ware, une application qui aide les enseignants à gérer les informations de leur classe. Jordan a pu gagner plusieurs milliers d’euros grâce à ses produits et a tenu à réserver 10% de ses bénéfices à une association qui aide les enfants atteints du cancer. « A 23 ans, j’aurai dix ans d’expérience professionnelle. » Confie le jeune entrepreneur avec aplomb.

Moziah Bridges, la star du nœud papillon

Moziah Bridges un enfant ordinaire possède une passion vestimentaire pas des plus communes : celle du nœud papillon. Lorsqu’il se rend avec sa mère en ville, Moziah connait sa première déception en découvrant des nœuds papillon unis et sans esthétisme particulier. Pour le jeune garçon, c’est décidé « je ne porterai pas ça à mon cou. Les vrais hommes portent leurs propres créations ! ». Inspiré par sa grand-mère couturière, il apprend à ses côtés la couture et acquiert également un goût prononcé pour la mode. Grace à ses enseignements Moziah confectionne lui-même ses premiers nœuds papillon et les vend sur internet dès l’âge de 9 ans. Deux ans plus tard, c’est un véritable succès qui se présente au jeune entrepreneur. Un chiffre d’affaires de plus de 90 000 dollars et une vingtaine de modèles de nœud papillon en vente sur son site d’entreprise, ainsi que des commandes de marque de luxe. Sa maman tient à ce que Moziah continue ses études et assume en contrepartie, de gérer (en coulisse) son entreprise « J'essaye de garder un équilibre de manière à ce que Mo puisse être un businessman, mais aussi un enfant de 12 ans. » confie-t-elle.

Alina Morse, entrepreneuse et déjà millionnaire

Alina Morse une jeune américaine de 11 ans, se heurte au même péché mignon que la plupart des enfants : les bonbons. L’idée lui vient un jour où son père lui refuse des sucreries. Pourquoi ne simplement pas créer des sucettes qui soignent les dents au lieu de les abîmer ? Soutenue par son père qui trouve l’idée intéressante, la jeune fille se lance dans des recherches pour trouver un substitut au sucre (qui favorise l’apparition des caries). C’est en 2014 qu’Alina parvient à lancé sa propre marque de sucette « Zollipops » et s’engage dans la lutte contre les caries. L’année dernière, son entreprise a réalisé plus d’un million de dollars de chiffre d’affaires. Aidée de son papa pour les tâches administratives, la jeune fille dirige quatre salariés tout en continuant d’aller à l’école. Son conseil pour les futurs entrepreneurs ? « Pour lancer son entreprise, il faut juste une bonne idée, avoir confiance en soi, et être déterminé à 100 % ».

Donnez une note à cet article