Du montage du dossier au test

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/02/12    

Outre l’accompagnement personnalisé ou des formations apportées, certaines structures proposent des solutions pour tester et lancer son activité.

  • Les couveuses sont des structures généralistes ou spécialisées sur des métiers, permettant de tester son projet avant l’immatriculation dans un cadre sécurisé et légal. Elles proposent un hébergement permettant de facturer, un accompagnement ponctuel et des formations. La couveuse permet de conserver son statut social et ses droits antérieurs. Renseignez-vous auprès d’un conseiller création d’entreprise.
  • Les incubateurs offrent un accompagnement approfondi auprès des porteurs de projets à potentiels. Grâce à un ensemble de ressources humaines, techniques et logistiques ainsi qu’un réseau de partenaires, les incubateurs permettent d’accélérer le projet d’entreprise. L’hébergement de l’entreprise est compris dans l’offre, outre la possibilité d’intégrer un club d’entrepreneurs. Renseignez-vous auprès d’un conseiller création d’entreprise. 
  • Les pépinières, proposent pour les jeunes entreprises des locaux aux prix compétitifs, des baux précaires ou de courte durée, des services partagés (ex : salle de réunion, cafétéria, etc.) et un accompagnement. Certaines pépinières sont généralistes, d’autres se spécialisent sur des métiers (négoce, artisanat, etc.). 

  • Les coopératives d’activités et d’emploi (CAE) proposent au porteur de projet le statut d’ « entrepreneur salarié » lui permettant de percevoir un salaire de la CAE (établi en fonction du chiffre d’affaires de son activité) et de bénéficier de la protection sociale d’un salarié classique. Les CAE proposent une gestion administrative, un accompagnement et la possibilité de devenir entrepreneur associé permettant de participer à la gestion de la CAE. 
  • Le portage salarial permet à un indépendant (généralement un consultant) de développer son activité en se concentrant sur la prestation. Le client reverse les honoraires à la société de portage qui les rétrocède au dirigeant d’entreprise sous la forme d’un salaire, moyennant une commission. L’indépendant bénéficie de la couverture sociale d’un salarié, et notamment des cotisations retraites. Les sociétés de portage salarial prennent en charge la comptabilité, des services annexes (ex : cartes de visite, standard, etc.) et certaines proposent des formations.