Le dropshipping, c'est quoi ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/06/18    
dropshipping est quoi

Stratégie commerciale, les entreprises rivalisent d’ingéniosité pour se doter d’un site de e-commerce performant. Le dropshipping est un sésame qui ouvre les portes de la notoriété. Quel est le mode de fonctionnement de ce procédé qui a le vent en poupe et quels en sont les atouts et les failles ?

Le dropshipping, Kesako

Le dropshipping repose sur un système tripartite entre le client, le revendeur et le fournisseur. Pour tout achat en ligne, le client passe par le site de e-commerce du revendeur qui propose des produits qu’il ne possède pas en stock. Lorsqu’une commande est passée, il procède à son achat auprès du fournisseur qui se charge de livrer le client. Avec ce système, le revendeur peut donc être assimilé à un prestataire de service chargé de vendre le produit, mais qui ne se préoccupe pas du reste de la chaîne logistique. Celle-ci est du ressort du fournisseur qui agit comme un sous-traitant. Ce mode de vente offre au revendeur une grande flexibilité et lui permet de se concentrer uniquement sur la vente : le stockage et l’expédition sont à la seule charge du fournisseur. Pour le revendeur, il est donc nécessaire de trouver des fournisseurs de confiance. Il est également possible de se tourner vers une plateforme automatisée comme Ecopresto, Shopity par exemple qui fonctionnent avec la plupart des CMS (Magento, Joomla, etc.).

Le dropshipping, la panacée ?

Pour le revendeur, surtout s’il s’agit d’un entrepreneur qui débute dans le domaine du e-commerce, le dropshipping possède des atouts évidents à ne pas négliger. Ce système, qui fonctionne sans stock, permet de ne pas avoir à investir de capitaux de départ importants. Il devient possible de se lancer dans son projet d’entreprise avec une somme réduite, un moyen idéal de donner vie à sa PME. De fait, il n’y a pas non plus de risques de faire face à une grande quantité de produits invendus. Bien sûr, la somme versée par le revendeur au fournisseur se base sur un accord fixé au préalable, mais ne survient que quand une commande est effectuée. Le revendeur ne rencontre donc aucun frais de mise en place du système. On peut évoquer également la garantie de disposer dès le début de l’activité un catalogue riche et varié. Il s’agit d’un attrait majeur pour une jeune société, en mesure de faire connaître son site commercial et d’amener des ventes.

Les failles du dropshipping ?

Pour autant, le dropshipping ne reste pas une méthode miracle et comporte quelques défauts qu’il faut bien évidemment prendre en compte. La première chose est de trouver les bons fournisseurs dans son secteur d’activité. Il s’agit sans conteste du point le plus difficile puisque le revendeur devra trouver les arguments pour que le fournisseur accepte ce système, qui dans tous les cas de figure est plus avantageux pour le revendeur que pour lui. Ensuite, l’autre élément à prendre en compte est la mise à jour du catalogue. Il semble indispensable d’avoir des contacts fréquents avec le fournisseur pour connaître le stock de ses produits, sans quoi le catalogue figurant sur le site e-commerce ne correspondra pas aux articles disponibles de manière effective. Ce procédé est utilisé depuis de nombreuses années par la plupart des grandes places de marché connues telles qu’Amazon, Ebay, Priceminister, Rueducommerce… montre aujourd'hui ses limites en raison de leurs exigences à l'égard des fournisseurs.
Mais avant tout les produits doivent correspondre aux tendances du moment et attirer une clientèle qui donnera au site e-commerce notoriété et visiblité.

Donnez une note à cet article