Les données de son entreprise, protégées et disponibles

Laïcana COULIBALY     18/10/13    
donnees

La disponibilité des données de l’entreprise implique qu’il faut assurer la fiabilité et la continuité du service informatique. L’indisponibilité d’un service ou d’une donnée a des répercussions sur la productivité de l’entreprise. Que faut-il donc faire ?

Imaginons un seul instant que le serveur de fichier sur lequel les employés d’une entreprise stockent leurs travaux n’est pas disponible durant toute une journée ? L’entreprise est gelée pendant ce même temps et la perte d’argent est importante. Il faut donc mettre en place une politique de haute disponibilité qui prend en compte la redondance matérielle et logicielle et réduire au maximum les fautes envisageables.
Différentes méthodes peuvent être utilisées pour augmenter le taux de disponibilité et nous allons lister quelques une.

Le Clustering

Un cluster est une grappe d’ordinateurs formant des nœuds capables de fonctionner indépendamment les uns des autres. Deux types de cluster existent. D’un côté, il existe les clusters de calcul, qui répartissent l’exécution d’une tâche sur tous les serveurs pour bénéficier de la somme de puissance de calcul. De l’autre, les Clusters de haute disponibilité permettent de rediriger un traitement sur le premier nœud disponible. Ainsi, tant qu’un nœud est disponible, ce traitement est sûr d’être réalisé.

Installation d’un RAID

Oui un RAID. Il ne s’agit pas d’un assaut militaire, mais plutôt d’une technologie très efficace. Cette technologie permet d’avoir une disponibilité accrue des données sur un serveur. Pour être bref et le moins technique possible, il faut déjà savoir que les types de RAID les plus utilisés sont les RAID 1(mirroring) et les RAID 5. La particularité du RAID 1 est qu’il effectue une copie bit à bit des données d’un disque sur un ou plusieurs autres disques tandis que le RAID 5, permet d’écrire sur plusieurs disques avec un bit de parité qui servira en cas de panne de l’un des trois disques à recalculer la partie manquante.

La redondance matérielle

Il est important de pouvoir se prémunir d’une panne matérielle sur un serveur. Ce dernier doit donc gérer la redondance matérielle ainsi que le remplacement à « chaud » du matériel défectueux dans le serveur (Hot swapping). Remplacement à chaud ? Oui c’est à dire sans éteindre le serveur. Cela permet d’assurer une continuité de service le temps de la réparation. 

L’équilibrage de charge ou Load Balancing

Il consiste en la répartition des charges sur plusieurs ordinateurs/serveurs de sorte que ce soit celle qui a la charge la moins élevée qui effectue le calcul ou qui exécute la tâche. Cela permet au client qui a émis la requête d’avoir une réponse dans un temps correct.

La sauvegarde

L’une des choses les plus simples à faire, mais très négligé. Le service de sauvegarde permet d’avoir des traces datées des données et permet de se prémunir contre toute modification ou suppression accidentelle de celle-ci. Elle doit être programmée et effectuer de manière périodique et idéalement sur un site distant afin de prévenir une catastrophe naturelle ou un vol.

Les données font vivre l’entreprise. Il faut donc faire le maximum pour qu’elles soient disponibles en appliquant ces bonnes pratiques.