Entrepreneuriat dans les DOM-TOM : les avantages

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/06/16    
dom tom entrepreneuriat marche creation entreprise conseils

Les territoires et départements d’outre-mer représentent ces contrées françaises lointaines où il fait plutôt bon entreprendre. Les entrepreneurs, jouissent d'un régime particulièrement avantageux. De nombreux dispositifs destinés à soutenir l'économie de ces départements et territoires d'outre-mer se sont mis en place avec une certaine efficacité. Le tourisme ou encore les énergies renouvelables restent des secteurs très porteurs pour les économies locales. Malgré tout, on ne peut occulter le fait que les DOM-TOM doivent importer beaucoup plus que ce qu'ils exportent, créant ainsi des "micro-marchés" renforcés par l'éloignement et l'isolement vis-vis de la Métropole. Quels sont les avantages de l'entrepreneuriat dans les DOM-TOM ?

Un statut auto-entrepreneur amélioré

Il est particulièrement avantageux d'avoir le statut d'auto-entrepreneur dans les DOM-TOM. Ces avantages relèvent principalement de la fiscalité. Sachez ainsi que, en tant que nouvel auto-entrepreneur, vous bénéficiez d'une exonération fiscale durant les 24 premiers mois de votre activité. Dès le 25ème mois, on vous attribue un taux de cotisations favorables (15,3% pour les services et 8,9% pour la vente de marchandises contre, respectivement 23,1% et 13,4% en métropole). Une règle qui s'applique aussi bien aux créateurs d'entreprises localisés sur place que pour les auto-entrepreneurs qui ont choisi de s'installer à la Réunion, en Martinique, en Guadeloupe ou encore en Guyane (les départements ultra-marins éligibles à l'auto-entrepreneuriat). Ces avantages fiscaux demeurent fortement incitatifs

Les aides versées aux entreprises ultra-marines dopent l'entrepreneuriat local

Globalement, de nombreuses aides et dispositifs de soutien économique sont proposés aux entreprises des DOM-TOM. Prenons par exemple le cas de la Réunion. Pour une personne qui souhaite créer une entreprise locale, elle peut bénéficier d'aides apportées au capital de départ. C'est le Pôle Emploi de la Réunion qui organise ces aides; il s'agit du versement des allocations chômage qui prennent la forme d'un capital de départ pour la création d'entreprise. Les bénéficiaires de ces aides sont des demandeurs d'emplois en phase de création (ou de reprise) d'entreprise. Le projet Initiative Jeune (PIJ) représente un autre dispositif de soutien destiné aux jeunes âgés de 18 à 30 ans et souhaitant reprendre ou créer une entreprise dans un département d'outre-mer. Cette aide consiste en une subvention d'un montant maximal de 7320 euros pour chaque demandeur. On peut encore retenir le dispositif "Envie d'Agir-Défi jeune". Il tient lieu ici de soutenir des jeunes en quête d'emplois, âgés de 18 à 30 ans, et de les encourager à créer une activité économique. Il existe encore bien d'autres moyens d'aider les créateurs d'entreprises locales avec, comme liste non exhaustive, l'Aide à la création d'entreprise pour les personnes reconnues handicapées, le soutien de l'investissement avec l'apport d'aides régionales et de régimes de défiscalisation, ou encore la "Prime Emploi Export" qui incite les entreprises à se développer en recrutant des salariés dans le domaine de l'export.

Entreprendre dans le tourisme, filière sûre dans les DOM-TOM

Le tourisme est un peu le fer de lance économique des DOM-TOM. Les touristes sont attirés par des conditions climatiques idéales (presque) toute l'année. La présence permanente du soleil et de la douce chaleur qui l'accompagne ne laissent pas indifférents des vacanciers peu habitués à de tels climats sur les terres métropolitaines. Si les DOM-TOM ressemblent à un eldorado pour touristes en manque de soleil, pour les locaux, l'accueil de ces vacanciers est une véritable aubaine. Ainsi, le tourisme génère des revenus, des créations d'emplois et a fortiori, des créations d'entreprises. Valeur sûre de l'économie des DOM-TOM, le tourisme ne représente pas une grosse prise de risque quand il s'agit de créer son entreprise. Créer et développer un business dans l'hôtellerie, la restauration, le marché des objets souvenirs...Autant de perspectives qui incitent à se lancer dans le grand bain de l'entrepreneuriat avec optimisme. De plus, vu le contexte international actuel, particulièrement trouble et agité, trouver dans les DOM-TOM des endroits totalement pacifiés représente un argument supplémentaire pour attirer les touristes.

Créer son entreprise dans le secteur des énergies renouvelables dans les DOM-TOM

Plus inattendu, le "boom" des entreprises crées dans le domaine des énergies renouvelables. Les DOM-TOM ont une dépendance énergétique envers la métropole qui leur exporte ses énergies fossiles. Préoccupant à long terme. Pour remédier à ce problème, de nombreux entrepreneurs ont investis dans des énergies locales renouvelables. L'énergie solaire, évidemment, mais aussi les énergies produites par la végétation. Il existe un véritable essor des créations d'entreprises dans les énergies renouvelables.

Le déficit import-export dans les DOM-TOM à des répercussions sur l'entrepreneuriat

Les départements ultra-marins ont une balance import-export déficitaire. Autrement dit, ils sont obligés de beaucoup importer, du fait de leur excentrement géographique et exportent peu. Attention donc à ce déséquilibre qui peut devenir un frein aux économies locales et à l'envie de créer une entreprise. Le secteur de la fabrication est particulièrement touché. Les habitants des DOM-TOM sont donc obligés de recourir à de la fabrication artisanale, voir singulièrement rustique. L'industrialisation est moins développée dans les DOM-TOM qu'en France métropolitaine. Cela donne l'impression d'un repli sur eux-mêmes de ces acteurs économiques locaux, du moins dans ces branches professionnelles spécifiques.

Donnez une note à cet article