La diversité, clef de l’innovation

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     22/05/19    
diversite clef innovation

Innover est la préoccupation de nombreux dirigeants dans ce monde concurrentiel. Constat est fait que des équipes multiculturelles permettent de réussir le challenge de l’innovation mais demandent à chacun des collaborateurs et des managers de s’ouvrir à d’autres manières de pensée et bien sûr de dépasser ses limites. Décryptage.

Selon le sondage OpinionWay pour Le Labo de la Fraternité », réalisé auprès de la population française, 1013 personnes du 24 au 26 avril 2019, la diversité est un des piliers qui caractérise la France : 87% estiment que la France est un pays de diversité (dont 28% qui estiment qu’elle l’est tout à fait). La France apparaît comme un pays respectant les autres car tolérant (64%), ouvert d’esprit (63%) et respectueux de différences (61%). Cette diversité apparaît comme enrichissante pour les individus (75%), ouvrant notre société sur le monde (72%) et favorisant la créativité (70%). 68% des Français ont néanmoins le sentiment que la diversité crée des problèmes et des conflits et qu’elle demande de faire des efforts pour dépasser les idées reçus et les conceptions transmises par notre éducation.

Pour innover : comprendre les différences culturelles

Travailler avec des collaborateurs issus de différentes nationalités demandent de cerner des principes de base. Ce n’est pas parce que votre interlocuteur parle un anglais parfait que sa maîtrise de cette langue qui lui permet de communiquer facilement efface son bagage culturel. Ainsi, la compréhension et l’analyse des situations sont fortement influencées par l’apprentissage de notre langue d’origine qu’elle soit écrite ou orale. Pour schématiser notre approche, la langue allemande met le verbe à la fin alors que le français met en général le verbe au début. Ainsi un traducteur devra attendre la fin de la phrase de son interlocuteur allemand pour bien saisir sa pensée et ne pas commettre d’erreur d’interprétation alors qu’en France le pivot de la langue est le verbe placé en début de phrase et permet de cerner plus rapidement la pensée. Il en découle une attitude totalement différente entre les deux nationalités.

De même, notre alphabet et ceux de certains pays asiatiques comme la Chine et le Japon fondés sur des idéogrammes induisent une manière d’analyser ou de considérer la globalité les détails de manière totalement différente. La façon d’approcher un projet va permettre de le voir sous des aspects différents et donc être un atout considérable pour innover ou apporter des améliorations à un produit puisqu’elle va susciter notre créativité.

Former ses équipes à la diversité

Pour éviter les conflits liés à ces différences, il faut donc former les personnes à la reconnaissance de ces différences et les entraîner à respecter la manière de travailler de chacun et apprendre à rechercher chez l’autre des idées innovantes ou des solutions aux problèmes rencontrés comme on le ferait dans une veille concurrentielle : chercher ce que l’autre fait de mieux pour s’en servir de tremplin et pour faire surgir sa propre créativité. Les échanges doivent être fructueux.

Ainsi, le souci du détail des japonais qui peut nous rendre hystériques en raison de la lenteur qu’il induit doit être bien expliqué et compris. Il est lié aux idéogrammes qui lorsqu’un trait a mal été inscrit, il peut changer le sens de la phrase. Quant a notre manière de synthétiser, elle peut a contrario leur apporter dans la réflexion d’un projet une richesse.

Les français sont friands des idées venues d’autres pays et notre patrimoine culturel en est un témoignage mais dans notre monde ultra connecté et dans l’aventure entrepreneuriale, ces différences doivent être prises en compte pour développer notre créativité.

Donnez une note à cet article