Distinguer les bonnes et les mauvaises raisons de se lancer

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     13/06/19    
distinguer bonnes mauvaises raisons lancer

Le monde entrepreneurial pourrait se diviser de façon schématique :  d’un côté ceux qui depuis tout jeunes ont fait preuve d’esprit d’initiative, de l’autre ceux qui au fil des années ont vu l’idée de créer leur société mûrir. Qu’est-ce qui pousse ces deux types de personnalité à se lancer dans l’entrepreneuriat, bien que la finalité soit la même, créer sa boîte et la voir se développer ?

4 bonnes raisons de se lancer

Une idée pertinente

Puisque toute conception part d’une idée, si elle est novatrice, ce sera le premier pas vers la construction de son business. Si l’idée répond à une demande spécifique du marché en carence, elle aura de fortes chances de se transformer rapidement en « success story ».

Un business plan qui tient la route  

Après avoir eu l’idée, il faut posséder un plan de soutien solide. Il faut donc analyser le secteur d’activité dans lequel on veut se lancer : observez les entreprises au schéma similaire au votre et étudiez si possible leur évolution. De cette réflexion découlera certainement un business plan avec un modèle économique vous correspondant. Vous pourrez ainsi contacter les banques et autres organismes de financement pour vous accompagner dans votre lancement. Si l’idée correspond aux évolutions des technologies, elle prendra naturellement sa place dans les entreprises pérennes. Il existe de multiples possibilités mais il faut bien en étudier tous les aspects.

Une motivation sans faille

Que vous ayez un petit business géré depuis la maison ou un plus grand nécessitant la location de bureaux, la motivation est l’élément clé qui vous donnera envie de vous lever tous les matins. Les difficultés sont nombreuses dans le monde de l’entrepreneuriat, mais vous les surmonterez avec une attitude combattante. Si vous avez tendance à la procrastination, il vaut mieux ne jamais vous lancer à moins de combattre ce défaut d’arrache-pied.

Des qualités intrinsèques

En plus de la vision globale que vous possédez de votre entreprise, il faut posséder les qualités nécessaires pour mener à bien cette initiative. Les connaissances avancées dans votre domaine d’activité sont primordiales. Elles vous permettront de faire les meilleurs choix et de fournir des services de qualités irréprochables. Les relations humaines ne sont pas à négliger car, en tant qu’entrepreneur, vous serez en contact avec différents types de personnes.

4 mauvaises raisons de se lancer

Influencer par les flatteries

Souvent, nos proches nous considèrent comme le ou la meilleur(e) et nous poussent donc à monter notre société. Le seul encouragement de votre entourage ne suffit pas. Il faut s’assurer de disposer des qualités requises par le monde de l’entrepreneuriat avant de se lancer.

Vouloir devenir riche rapidement

Si vous voulez avoir la fortune de certains entrepreneurs en 2 ans, réfléchissez-y encore. Autant il existe des ascensions fulgurantes, comme celle de Facebook, autant il existe des échecs de compagnies qui ferment au second semestre de leur existence. Construire son entreprise prend beaucoup de temps et d’énergie. L’argent comme seul moteur ne pourra pas vous aider à faire grandir votre business.

Travailler quand et où l’on veut

Ce serait l’idéal de pouvoir travailler depuis notre endroit préféré à des heures choisies. Seulement voilà, lorsque l’on a son entreprise, on finit toujours par travailler beaucoup plus d’heures que prévu et avec de nombreuses obligations et contraintes.

Détester son environnement actuel de travail

Un environnement de travail devrait rester propice à l’épanouissement de ses employés. Si ce n’est pas le cas, tentez de régler le problème ou changez de boulot. Ne pas pouvoir gérer ses conflits avec ses collègues ou son supérieur peut démontrer que l’on n’a pas encore acquis les qualités managériales pour être son propre patron. L’entrepreneur ne cesse de rencontrer de personnes avec qui il est obligé de composer pour développer son business qui sont parfois bien plus exigeants qu’un patron.

Donnez une note à cet article