Développer ses qualités d’orateur

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/04/17    
developper qualites orateur

Loin d’être de simples interventions, les prises de paroles de Steve Jobs étaient devenues de véritables événements qui attiraient un public international et qui suscitaient des tonnerres d’applaudissements. 

Déterminez l’objectif de votre intervention.

Avant de vous lancer dans un événement, une conférence ou tout type de prise de parole en public, vous devez vous poser les bonnes questions : quel est le but de votre venue à cet événement ? Est-ce pour partager votre expérience, présenter votre produit… ? Quelle est la portée du message que vous désirez véhiculer ? à qui vous adressez-vous (un public international ? Plutôt jeune ? De tous les âges ?) La réponse à ces interrogations vous permettra de savoir où vous vous dirigez et quel devra être le fond de votre discours. 

Optez pour la simplicité, la clarté et la concision du discours.

Steve Jobs avait pour habitude de construire des phrases réfléchies tout en allant directement à l’essentiel. Votre objectif global doit résider dans le fait de marquer les esprits en transmettant une idée forte. Ne partez pas dans des phrases alambiquées. Le bon vieux triptique « sujet-verbe-complément » semble avoir encore de beaux jours devant lui. Gardez en tête que pour être concis, il s’avère capital de découper votre présentation en 3 parties qui se baseront sur 3 idées fondamentales. Chaque prise de parole en public ne devrait pas excéder les 30 minutes, au-delà desquelles vous commencerez à perdre votre auditorium. Simplicité, clarté et concision sont les maîtres-mots d’une présentation orale réussie ! 

Donnez vie à votre présentation.

Lors de ces présentations, Steve Jobs avait pour habitude d’utiliser pleinement l’espace. Il savait parfaitement mêler discours verbal et corporel. Il ne s’exprimait pas de manière monocorde et jouait sur les tonalités. Pensez qu’il est essentiel de ne parler ni trop vite ni trop lentement. On considère qu’une cadence optimale est de 110 mots par minute. Pour donner vie à votre présentation, n’hésitez pas à varier les supports de communication (invités, vidéo, démonstrations en live…). La multiplicité des canaux vous permettra de valoriser votre propos et d’éviter de plonger vos spectateurs dans la monotonie. Pour donner plus de spontanéité à votre discours, prohibez les fiches et parlez à votre public comme si vous racontiez une histoire. 

Vulgarisez votre langage.

L’erreur la plus courante des orateurs est de vouloir utiliser des mots trop techniques qui ont tendance à perdre l’auditoire. Si vous souhaitez atteindre la majorité des personnes présentes dans la salle, il faut utiliser des termes compréhensibles de tous, surtout quand il s’agit de présenter un produit. Steve Jobs ne disait pas que le Macbook air mesurait 1,7 cm  d’épaisseur, mais qu’il s’agissait de l’ordinateur le plus fin du monde. D’une manière générale, l’abondance de chiffres semble vraiment à éviter sauf s’ils sont capitaux. Le PDG d’Apple ne disait pas que l’Ipod possédait une mémoire de 128 Go mais que l’on transportait « 1 000 chansons dans sa poche. »

Sachez surprendre votre auditoire.

Afin d’éviter de sombrer dans la récitation, une présentation orale peut constituer une occasion formidable de surprendre votre cible. Vous pouvez bannir toute description pour faire tester votre produit directement par la foule. Pour l’anecdote, au moment de présenter l’application de géolocalisation sur l’iPhone, Steve Jobs a cherché en direct sur scène le Starbucks le plus proche pour lui commander 4 000 cafés lattés pour l’auditoire ! En 2008, il a même fait circuler le Macbook air dans les rangs pour faire constater au public sa finesse rien qu’au toucher. 

Donnez une note à cet article