Développement web : l'entreprise theTribe au service de ses clients et ses salariés

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/07/18    
developpement web entreprise thetribe service clients salaries

Créée en 2014 par Benoît Vasseur, ancien directeur de la technologie chez Dolead (entreprise qui développe une technologie de gestion et d’optimisation automatique de campagnes publicitaires sur Internet, ndlr), la société nantaise theTribe de développement web propose de délivrer des applications en ligne et mobile à ses clients, en un temps record. Passionné de technologie, le fondateur a eu pour ambition de révolutionner les règles des SSII (Société de services et d'ingénierie en informatique, ndlr). Objectif : répondre aux vrais besoins des consommateurs en accomplissant des prestations sur mesure tout en rendant ses salariés heureux et en leur permettant de progresser dans une ambiance conviviale. Zoom sur cette entreprise.

L'humain et l'esprit de tribu au cœur de l'entreprise

Le dirigeant a mis en place avec theTribe, une structure composée de gens passionnés aux mêmes centres d’intérêt, afin de créer un environnement professionnel chaleureux et performant, bénéfique au développement personnel et à la créativité de tous. La société porte ainsi un certain nombre de valeurs comme la passion, l'excellence, l'humilité et l'esprit d'équipe. Si un développeur critique un client, il doit mettre de l'argent dans une tirelire commune et envoie chaque mois un questionnaire de satisfaction à celui-ci pour apprendre à s'améliorer. Le développement de l'entreprise est conduit par des squads, c'est-à-dire un groupe d'individus volontaires qui cherchent à perfectionner une fonction de la société comme le recrutement ou la méthodologie. Les salariés sont aussi entraînés pour progresser au travers de Tech’Lunch (réunions déjeuners où un intervenant présente une technologie, ndlr) ou de hackathons (rassemblement de développeurs informatiques volontaires, réunis pour faire de la programmation collaborative, ndlr).

Pour impliquer les développeurs dans la relation client et favoriser le succès de leurs projets, l'agence de développement web a également mis en place une rémunération juste. Chaque membre reçoit un salaire fixe compris entre 2 000 et 3 500 euros net par mois. Tous les ans, un salarié peut demander à changer de rémunération, sa requête sera alors examinée et validée par ses confrères selon son investissement et sa progression dans la tribu. Une prime égale à 15% de la marge est donnée à partir du cinquième mois de travail à laquelle s'ajoutent 10 % liés à la satisfaction client. Une façon de stimuler les salariés pour être au meilleur niveau possible.

Une maîtrise des nouvelles technologies

L'entreprise s'appuie, pour construire les applications web et mobile de ses clients, sur un groupe de salariés qui maîtrisent les framework (ensemble d'outils et de composants à la base d'un logiciel ou d'une application, ndlr) comme React, Node, Angular, Symfony et Laravel. Symfony est par exemple, considéré comme l'un des éléments les plus puissants et les plus maniables. Il offre des fonctionnalités optimisées permettant de simplifier et d'accélérer l'avancement d'un site en ligne. Le programme respecte les normes de PHP (langage de programmation libre, principalement utilisé pour produire des pages web via un serveur HTTP, ndlr) et peut être intégré à d'autres framework, facilitant la tâche des développeurs dans la constitution de leur projet. Avec ce composant, la société a ainsi pu créer le site en ligne du logiciel en mode SaaS (Software as a Service, « Logiciel en tant que Service » en français, programme en ligne hébergé dans le Cloud, ndlr) de la start-up nantaise Listo. Celle-ci propose un logiciel d'édition de fiches de paie qui permet de faire gagner du temps et de l'argent aux responsables administratifs ou aux dirigeants d'une entreprise.

La satisfaction des clients comme leitmotiv

Pour satisfaire aux exigences des clients, l'entreprise met en œuvre des méthodes de management comme le « Lean » et le « Scrum », pour constituer rapidement un produit au minimum viable et performant. La première consiste à suivre un cycle clair : il faut définir les objectifs et hypothèses, apprendre, mesurer et modeler puis effectuer une série de tests jusqu’au produit final, tout en restant lié avec ses clients. La seconde s'appuie sur le découpage d'un projet en plusieurs périodes, prénommés « sprints ». Ils peuvent s'étendre de quelques heures à plus d'un mois et sont composés d'un ensemble de réunions limitées. Trois rôles sont définis : le « Product Owner » qui représente le client et sa vision, le « Scrum Master » qui garantit l'application de la méthode et l'équipe de développement qui réalise le produit. Chaque sprint s’achève par une démonstration des fonctionnalités achevées de l'élément et par l'avis du mandataire du client. Une rétrospective est également mise en place pour réfléchir à des améliorations. Le Product Owner peut alors à tout instant revoir la priorité des besoins, jusqu'à l'élaboration du produit final. Avec ces méthodes, la clientèle est comblée puisqu'elle est pleinement intégrée à l'ensemble du projet.

Depuis sa création, theTribe a conquis plus de trente clients comme Wity, le premier cabinet digital global en expertise-comptable, Case Law Analytics, la start-up qui quantifie le risque juridique par l'Intelligence artificielle ou encore Total, l'entreprise pétrolière et gazière. Aujourd'hui, la société nantaise emploie vingt-huit salariés et ambitionne d'ici 2020 d'atteindre les cent développeurs.

Donnez une note à cet article