Le développement durable au sein des entreprises

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/10/17    
developpement durable sein entreprises

Peu importe l’activité que vous exercez ou le secteur d’activité dans lequel vous évoluez, la question du développement durable se pose. Il demeure encore aujourd’hui considéré à tort comme un moyen de se donner une bonne image et d’éviter d’éventuelles sanctions. Au-delà des aides que vous pouvez éventuellement solliciter, économiser les ressources naturelles devrait mécaniquement entraîner des économies tout court.

Qu’est-ce que le développement durable ?

Ce concept est souvent défini par « Un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs » (source : Iseadd). Le développement durable se compose de trois piliers : l’efficacité économique, l’équité sociale et la qualité environnementale.

L’objectif de l’intégration du développement durable dans la stratégie et le fonctionnement d’une entreprise demeure d’assurer un maintien du développement dans le temps. Celui-ci doit respecter un système de valeurs sociales et environnementales dans une logique de progrès continu. Il implique des acteurs internes et externes à l’entreprise.

Les nombreuses raisons pour lesquelles la mise en place du développement durable sont par exemple :
- La prévention et la maîtrise des risques sociaux environnementaux.
- Une augmentation de la valeur de la marque et sa valorisation
- Réduire ses coûts.
- Réduire les pressions qui peuvent exister sur le sujet.
- Innover dans le domaine.

Les 8 actions que vous pouvez mettre en place facilement

Il n’est pas toujours aisé de savoir par où commencer. Voici 10 actions que vous pouvez mettre en place pour vous mettre « au vert ».

1/ Mesurez et analysez vos émissions de gaz à effet de serre

Pour commencer, mesurez l’impact de votre entreprise sur le climat. Vous pouvez faire appel à des agences privées certifiées Bilan Carbone pour vous aider dans les mesures. La démarche coûte entre 5 000 et 12 000 euros pour les entreprises de plus de 250 salariés, mais reste aidé à 70% par l’ADEME pour les PME. Après la mesure, l’analyse va permettre de repérer les activités de l’entreprise qui polluent le plus : elles sont souvent celles où vous perdez le plus d’argent et les plus faciles à optimiser. A défaut, demandez-vous ce qui coûte le plus à l’environnement dans votre activité. Il s’agit le plus souvent de ce qui coûté le plus à votre entreprise. Vous pouvez ensuite réfléchir aux solutions alternatives qui permettraient une réduction des émissions et des coûts.

2/ Réduire votre consommation d’énergie

Geste simple pour débuter. Pensez à faire éteindre toutes vos lampes le soir en partant, baissez le chauffage ou encore éteindre les prises non utilisées… autant de petites actions simples qui peuvent permettre de réduire votre consommation d’énergie, votre impact sur le climat et vos coûts en terme d’électricité.

3/ Réduisez vos déchets

Vous produisez des déchets alors que certaines denrées demeurent utilisables à nouveau. Réutiliser, par exemple, le papier comme brouillon quand vous n’avez utilisé qu’une face vous fera économiser de l’argent. De la même manière, faire attention à la bonne utilisation du matériel pour qu’il ne se dégrade pas trop vite et soit opérationnel plus longtemps possible, ne vous coûtera rien mais pourra vous faire économiser beaucoup. Pensez également à mettre en place le tri sélectif : des salariés sensibilisés auront tendance à faire attention à leur production de déchets. Vous aurez peut-être moins souvent à racheter des gobelets s’ils ne sont pas jetés à chaque utilisation.

4/ Valorisez les transports en commun auprès de vos employés

Le transport demeure un des secteurs les plus polluants. Faites la promotion des transports en commun et du covoiturage auprès de vos salariés. Cela réduira considérablement les émissions de CO2 indirectes de votre entreprise et vous créerez du lien entre eux. Il est plus difficile d’être en retard quand on met quelqu’un d’autre en retard.

5/ Investissez dans des infrastructures et équipements plus écologiques

Pour répondre à ce critère, vous pouvez penser à investir dans des véhicules hybrides, acheter des fournitures qui répondent aux critères environnementaux ou encore rénover les bâtiments avec les normes écologiques. N’oubliez pas qu’un investissement sur le court terme s’avère souvent rentable sur le long terme.

6/ Choisissez vos partenaires commerciaux

Le choix des partenaires demeure de votre responsabilité. Vous pouvez choisir des partenaires qui ont de bonnes pratiques environnementales. Vous adapter à ce mode de fonctionnement vous ouvrira les portes d’entreprises qui ne choisissent elles-mêmes que de travailler avec des entreprises qui sont dans cette logique. Alors commencez par choisir des partenaires « verts » !

7/ Parlez-en à vos salariés et clients

Sensibiliser votre entourage de travail demeure de votre responsabilité. N’hésitez pas à faire des campagnes, par exemple, pour sensibiliser vos salariés, fournisseurs ou clients. Les personnes que vous aurez touchées transmettront la même chose à leur entourage et ainsi de suite.

8/ Valorisez le mode de travail écologique

Les modes de travail écologique entraînent bien souvent un accroissement de la productivité de l’entreprise. Le choix de la vidéo-conférence, par exemple, évite de perdre du temps à se déplacer quand cela n’est pas nécessaire. Il est, aujourd’hui, reconnu que le télétravail permet souvent d’accroître la productivité. Alors, pourquoi ne pas vous y mettre ?

Donnez une note à cet article