Comment se développe le secteur de l’internet des objets ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/04/18    
developpe secteur internet objets

En quelques années, les objets connectés sont omniprésents sur la planète. Que ce soit des enceintes avec assistant vocal, des robots ou encore nos smartphones, ils font partie du quotidien des consommateurs. Et se définissent comme l’internet des objets. Ce secteur ne cesse d’évoluer et provoque des tensions entre entreprises et consommateurs qui doivent s’adapter à cette présence. 

L'IoT, un secteur vaste qui fascine 

L'internet des objets ou IoT (Internet of Things), est un domaine qui se popularise et se définit comme une « infrastructure mondiale pour la société de l'information. Il permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l'information et de la communication interopérables existantes ou en évolution » selon l’Union internationale des communications. Même si en général, il concerne plutôt les objets connectés, le domaine n’est pas défini par des lignes claires, ce qui entraine plusieurs interprétations. Il est donc possible d’inclure d’autres éléments que les objets connectés. 

Ainsi, tout ce qui est relatif à Internet et qui possède une utilisation propre peut s'inclure dans ce domaine. Cette définition reste floue et implique que les applications, les objets connectés, mais aussi tout ce qui a un lien avec internet et qui est connecté au réseau à plusieurs éléments se placent dans cette catégorie. Même si on a tendance à cantonner l’internet des objets aux smartphones et aux enceintes avec assistant vocal, par exemple, la domotique fait aussi partie de l’IoT. Le secteur est réellement vaste et tous les domaines en profitent. 

Un développement dans tous les secteurs 

Le secteur de l’internet des objets connaît une véritable croissance grâce aux objets populaires que les consommateurs achètent au quotidien. Les marques comme Samsung, Apple ou encore Google ont inventé de plus en plus de produits dits « révolutionnaires ». Le nombre d’objets connectés a déjà dépassé le nombre de personnes sur terre mais selon Samuel Ropert, un expert en Internet des objets, il serait possible d’atteindre 40 milliards d’objets connectés à l’horizon 2030. Comme quoi, le secteur vise une totale expansion et s'il devient tellement porteur c’est aussi grâce à son développement dans de nombreux domaines. 

Généralement, tout le monde pense que les objets connectés ne concernent que les consommateurs, mais en réalité, ils se trouvent aussi dans les hôpitaux, par exemple. En réalité, ces technologies s’installent aussi à l’hôpital que ce soit avec la surveillance des patients, les logiciels de traitement mais aussi les intelligences artificielles qui accompagnent les chirurgiens. Le but est de concevoir des outils qui aident les médecins comme les patients. L’internet des objets se généralise et il permet de faire avancer la science tout comme d'autres domaine qui sont l'industrie, l'automobile ou même l'administration...

Une tendance chez les consommateurs, mais aussi dans les entreprises

Le secteur se développe pour créer de nouvelles technologies. En réalité, l’on pense que les consommateurs sont les premiers acheteurs d’objets connectés, mais avec la santé, les entreprises médicales sont les pionnières dans ce domaine. Finalement, l’internet des objets est d’autant plus représenté dans le B2B pour que les entreprises progressent à l’aide de nouvelles technologies. Certes les consommateurs sont émerveillés par les nouveaux bijoux des GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) mais les entreprises en ont un besoin impératif. Elles représenteraient 95% du marché alors que les consommateurs seulement 5%, selon Gartner (une entreprise américaine spécialisée en nouvelles technologies). 

Mais si finalement les entreprises utilisent l’internet des objets c’est aussi pour servir d’autant mieux le consommateur. À travers des logiciels ou même des objets connectés qu’elles vendent, elles récupèrent des données pour comprendre le comportement des consommateurs. À travers ces big data que possèdent les entreprises, des analyses sont élaborées pour guider le consommateur dans ces achats. 

Faire face au stockage des données personnelles 

Le secteur de l’internet des objets fascine mais les consommateurs le trouvent de plus en plus inquiétant. Puisque finalement tout devient possible et réalisable et que les entreprises collectent les données, les utilisateurs sont peu rassurés. Un secteur comme celui de l’IoT nécessite une totale sécurité des données personnelles, pour éviter que les marques traquent les consommateurs sur leurs attentes ou bien que leurs données soient piratées. Même si l’internet des objets connaît un véritable engouement, les entreprises vont devoir faire face au règlement général de la protection des données (RGPD). Ce règlement européen qui entre en vigueur le 25 mai 2018 pourrait bien engendrer des difficultés pour les experts de l’IoT. Les entreprises auront pour obligation de regrouper les données, de les effacer si le consommateur le souhaite et surtout de les sécuriser. Un travail de titan qui pourrait bien faire un peu d’ombre au secteur de l’internet des objets.

Les objets connectés fascinent de plus en plus de consommateurs et les entreprises sont les pionnières à considérer leur impact comme majeur. Le secteur est une place en or où il ferait bon d’investir dans les prochaines années. Les dépenses liées à l’IoT devraient avoisiner les 772 milliards de dollars cette année, ce qui prouve que le secteur est en pleine expansion. Presque toutes les entreprises sont concernées et vont vouloir se diriger d’ici peu vers une totale connectivité et digitalisation. 

Donnez une note à cet article