Comment cesser d’avoir peur de l’entrepreneuriat ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/02/17    
entrepreneuriat

De nombreuses personnes rêvent de créer leur propre entreprise mais très peu y arrivent. Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir créer leur propre entreprise, seulement environ un tiers d'entre eux franchiront réellement le pas. Pourquoi? Car les Français ont peur et n’arrivent pas à de défaire de leurs peurs irrationnelles qui les retiennent.

L'ironie est que ceux qui prennent la responsabilité de surmonter ces obstacles mentaux et de démarrer une entreprise, ne reviennent plus jamais en arrière. La peur est de courte durée et souvent remplacée par une force et une volonté de réussir. Avez-vous peur de sauter dans le monde de l’entrepreneuriat ? Voici quelques-unes des idées fausses qui sont alimentées par la peur, ainsi que des conseils pour aller au-delà ce qui peut être vous retient.

Attendre la bonne affaire

Les gens pensent souvent qu’il faut trouver la bonne affaire pour réussir. Cela suppose que la réussite d’une entreprise n’est pas amenée par les compétences et l'expérience de l'entrepreneur mais uniquement pas ses produits et son système. Cet état d'esprit vous fera tatillonner sans fin sur ce qui ne va pas avec toutes les opportunités d'affaires qui apparaissent. Un entrepreneur expérimenté penserait plutôt que n’est pas l’entreprise qui fait son succès mais lui qui fait le succès de son entreprise. C’est la vérité la plus puissante qui peut habiliter un entrepreneur à reconnaître les pièges potentiels et ensuite trouver des façons de faire fonctionner son affaire.

Votre zone de confort est votre ennemie

Être un travailleur autonome est imprévisible, je veux une vie confortable et normale. Alors que presque tout le monde aime la stabilité et la sécurité, les entrepreneurs acceptent et tablent pour l’incertitude à court terme pour avoir la vie et l’emploi qu’il désire sur le long terme. Quelqu'un avec "une mentalité d'employé" n’est rien d’autre qu’un spectateur qui se demanderait comment il serait de l’autre coté de la scène. Le propriétaire d’une entreprise, lui, entreprend plusieurs actions pour passer de l’autre coté.

Avoir peur de l’inconnu

Les gens qui ont peur de posséder leur propre entreprise et sont terrifiés par l'ambiguïté qui vient avec elle. Les entrepreneurs n'aiment pas l'ambiguïté non plus, mais l'accepte comme quelque chose de temporaire et espèrent que l'entreprise produira des résultats concrets à court terme. N’oubliez pas que la douleur que l’on peut endurer pendant la création de son entreprise est temporaire mais surtout beaucoup moins douloureuse que de n’avoir rien tenté. 

Si ma boite coule toute ma vie sera ruinée

Les entrepreneurs n'aiment pas l'échec, mais ils ne se mettront généralement pas dans des situations dans lesquelles ils ne survivront pas. Un entrepreneur chevronné comprend ce qu’est le pire scénario possible et construit une "stratégie de survie" au cas où cela se produit. Il faut arrêter de s’inquiéter et relativiser. Etudiez le pire scénario possible et acceptez-le pour passer à autre chose et construire votre entreprise sur des bases saines et non sur la peur d’échouer.

La crise

Ce n'est pas le bon moment pour démarrer une entreprise, on est en crise. Certaines personnes agissent comme si l'univers se compose de deux périodes de temps : le bon moment pour démarrer une entreprise et le temps de crise où l’entrepreneur risque tout. Un vrai entrepreneur déclare que maintenant est le bon moment et trouve des façons pour réussir. Il existe un proverbe pour les indécis « il y a deux moments pour planter un arbre, le premier était il y a 40 ans et le deuxième est maintenant »

Demandez-vous qu’elle action devez-vous prendre pour vous rapprocher de vos objectifs. Que ce soit une courte ou une longue action, passez à l’attaque. Aujourd’hui, prenez le temps de rédiger votre business plan.

A toutes les personnes qui hésitent à plonger dans l’entrepreneuriat, méditez sur cette citation de Saint François d'Assise :

«Commencez par faire ce qui est nécessaire ensuite faire ce qui est possible et tout à coup vous faites l'impossible..».

Donnez une note à cet article