Découvre le ou la leader qui est en toi !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     14/01/18    
Decouvre le leader qui est en toi 

Découvre le ou la leader qui est en toi ! Pas de panique, le leadership n’est pas inné, vous pouvez l’acquérir ! Le charisme ne se trouve pas dans les héros qui nous ont bercés dans les séries que nous avons imprimées dans notre cerveau ! Le charisme, il se trouve dans la passion de l’entrepreneur et donc cette passion, il faut l’utiliser pour devenir celle ou celui qui sera sollicité(e) le genou à terre par tous les médias. Voici quelques conseils de Dynamique.

Mark Zuckerberg, ou comment devenir un leader sans en avoir l’air…

Vous déprimez parce que vous n’avez rien, mais alors rien du tout du leader charismatique ? Alors il est urgent que vous fassiez une petite cure de « Mark-Zuckerbergo-thérapie » ! Faites un exercice simple : observez bien le mythique fondateur de Facebook.
 A-t-il le physique type du leader tel qu’on l’imagine ?
 A-t-il l’air d’avoir une aura incroyable ? (Un indice : vous pourrez d’autant mieux répondre à la question si vous l’avez déjà vu parler !).
 A-t-il l’air d’être grand, fort, beau et stylé ?
 Est-il un excellent orateur ?
 Semble-t-il dégager une bonne dose d’autorité ?
 Bénéficie-t-il de la crédibilité liée à un âge avancé ?
 Et enfin, est-il extraverti ou très drôle ?
À toutes ces questions, la réponse est non. Mark Zuckerberg n’a rien en apparence du grand leader. Et pourtant, il a su s’imposer comme la figure de proue du paquebot Facebook, en dehors du fait qu’il en est le fondateur.
Mais alors quel est son secret ? En fait, il n’a pas un secret, il en a deux : le talent et la confiance. Le talent d’abord car, malgré certaines critiques, l’entrepreneur reste un petit génie du business qui a su flairer les bonnes tendances aux bons moments. Ensuite la confiance car, sous ses airs de jeune homme simple et abordable, il déborde d’ambition, d’une grande confiance en lui, voire carrément d’orgueil. Ces deux aspects de sa personnalité ont réussi à transformer ce jeune homme banal en leader mondial. La preuve que tout le monde (et surtout vous) peut développer du leadership !

Je n’ai pas confiance en moi, c’est grave docteur ?

Vous venez de lire l’exemple de Mark Zuckerberg et une question vous brûle désormaisles lèvres : « Oui mais moi, je ne suis pas comme lui, je n’ai pas (un peu trop) confiance en moi, je fais comment ? ». Pas de soucis, Dynamique Entrepreneuriale a la réponse ! Si vous n’êtes pas par nature doté (e) d’une irrésistible confiance en votre énorme génie, votre cas n’est pas perdu pour autant.
La clé ? Développez encore plus de confiance dans le potentiel de votre entreprise, vibrez d’ambition pour votre concept, passionnez-vous pour votre boîte et transmettez autour de vous votre enthousiasme pour votre business. Ça fera très bien l’affaire !

Le leadership : ça s’hérite ou ça se mérite ?

Fini le leadership à la « Louis XIV », où un leader héritait du pouvoir dans une structure et faisait ensuite régner l’ordre, voire la terreur, pour imposer ses idées ! Le style de leadership en vogue hier n’est plus à l’ordre du jour aujourd’hui. Sont désormais vus comme de grands leaders des personnes plus empathiques qu’autoritaires, plus dans l’écoute que dans la domination. Les traits de caractère à développer pour s’ériger en leader d’une structure sont désormais plus accessibles à tout type de personnalité. « Longtemps, la position de leader était héritée de fait quand on accédait à une fonction managériale dans l’entreprise. » explique Éric Scavinner, expert. « Les leaders qui accédaient à des postes de responsabilité développaient la grosse tête, devenaient inaccessibles et imposaient leurs idées. On a longtemps confondu leadership avec autoritarisme. Les leaders étaient dans une relation parents / enfants avec leurs collaborateurs. Ils considéraient leurs salariés comme des personnes non responsables, incapables de faire preuve d’imagination ou de prise d’initiative. Or, aujourd’hui, le leadership ne s’hérite plus, il se mérite. Il faut désormais être dans une relation adulte / adulte avec ses collaborateurs. Un des enjeux pour s’imposer leader désormais est de travailler sa communication en se mettant au même niveau que les autres pour construire un projet ensemble et non plus en essayant de dominer l’autre. » explique Éric Scavinner. L’expert cite l’exemple d’Aimé Jacquet, l’entraîneur de l’équipe de France au moment de la coupe du monde en 98. N’ayant en apparence rien d’un leader charismatique, il s’est d’abord fait traîner dans la boue par la presse avant de voir ses qualités de leadership encensées par cette même presse. Son secret ? Il avait juste réussi à créer la cohésion dans l’équipe en prenant des options stratégiques intelligentes. Vu le succès remporté alors par son équipe, Aimé Jacquet représente un bon exemple de leadership mérité !

Devenir un influenceur

S’imposer leader au sein de son entreprise, c’est bien, mais devenir un véritable « influenceur » dans sa communauté, c’est encore mieux. Le leadership se travaille en interne, dans l’entreprise, mais aussi auprès de tous les acteurs ayant un lien avec celle-ci : les clients, partenaires, fournisseurs, concurrents, journalistes spécialisés… Pour Valérie Rocoplan, fondatrice de Talentis, spécialisée dans le coaching de hauts dirigeants, le chef d’entreprise doit « développer sa capacité d’influence en étendant sa visibilité. ». Pour cela, l’experte conseille avant tout de « diagnostiquer son point de différenciation, son domaine d’excellence, son expertise pour définir ce qui peut être valorisé auprès de la communauté. Ensuite, il faut bien définir la communauté qu’on souhaite toucher et réfléchir aux moyens de s’y connecter. ». Pour accroître sa visibilité et se placer en tant qu’expert, il faut avant tout être dans le partage de son savoir-faire ou de ses compétences. Les différents moyens d’y arriver sont, selon Valérie Rocoplan : « faire des conférences, animer des ateliers dans des écoles et universités, publier des articles dans des revues spécialisées, poster régulièrement des articles écrits par soi ou par d’autres sur les réseaux tels que LinkedIn ou Twitter, écrire des livres… tout cela permet de se faire identifier comme expert par sa communauté et de gagner le statut d’influenceur. ». Mais comment s’imposer dans sa communauté comme LE leader qu’il faut suivre ? Valérie Rocoplan conseille d’y « consacrer du temps pour être actif. Se construire une vraie image d’expert demande des efforts quotidiens car il faut bien réfléchir à sa stratégie. Avant de publier quelque chose sur Twitter par exemple, il faut se demander si ce sera cohérent avec l’image que l’on essaie de se créer vis-à-vis de sa communauté. Pour arriver à être régulier, il faut s’imposer une bonne discipline et chercher constamment des informations intéressantes et utiles pour sa communauté. ».

Programme intensif : 100 jours pour devenir un leader !

Fini la théorie, on passe maintenant au concret ! En suivant, le petit programme concocté avec amour par Dynamique Entrepreneuriale, vous deviendrez vite un leader apprécié par votre équipe. 

- J1 à 5 : faites un bilan de vos points forts et de vos éléments d’expertise qui vous permettront de gagner la confiance en vous nécessaire pour croire en votre capacité à développer du leadership.

- J5 à 15 : apprenez à prendre des risques. Un bon leader sait s’affranchir des conventions ou de ce que pensent les gens et proposer une vision innovante et inédite, malgré les critiques des autres. Petit conseil : vous pouvez par exemple faire un stage de saut en parachute. Eh oui, apprendre à devenir un leader, c’est du concret ! Vous verrez ainsi que, prendre des risques, ce n’est pas si horrible après tout !

- J 15 à 25 : développez la positive attitude ! Un bon leader sait transmettre aux autres sa vision optimiste (et parfois même un peu irréaliste !). Pour cela, entraînez-vous à voir dans tout « le verre à moitié plein ». Et bannissez les expressions telles que « C’est impossible » ou « Oui, mais… » de votre langage.

- J25 à 35 : développez votre capacité à enflammer l’enthousiasme des autres autour de votre projet. Énumérez-vous toutes les raisons qui font que votre projet est génial, révolutionnaire et qu’il va cartonner. Rappelez-vous pourquoi vous avez décidé de vous lancer, souvenez-vous de toutes les galères que vous avez dû dépasser pour en arriver là. Tout cela vous permettra de vous passionner de nouveau pour votre projet et, ainsi, de transmettre votre enthousiasme aux autres.

- J35 à 45 : visionnez l’intégral des keynotes de Steve Jobs et des grands discours de De Gaulle ou de Mandela… En vous imprégnant des qualités oratoires des grands leaders, vous développerez, vous aussi, une capacité à motiver par la parole.

- J45 à 55 : inscrivez-vous sur Twitter, proposez des sujets d’articles à la presse, entamez la rédaction de votre livre d’expert… En un mot, posez les bases qui vous permettront de devenir le leader dont tout le monde parle dans votre communauté.

- J55 à 65 : travaillez votre style. Ça a l’air bête comme ça, mais on a plus tendance à suivre un leader bien habillé, avec goût et classe, que quelqu’un de complètement débraillé, mal coiffé et peu soigné. Apprenez à sourire davantage également car cela joue beaucoup.

- J65 à 75 : travaillez votre gestuelle. Surveillez les signes d’indécision ou de malaise : trop de gestes dans tous les sens, attitudes corporelles fermées (bras et jambes croisées), corps complètement raide… Ce travail sur le non-verbal sera crucial pour vous imposer en leader dans votre entreprise. Observez les interventions de nos hommes politiques qui travaillent précisément leur gestuelle avec des coachs et mimez-les : adoptez des gestes qui ponctuent et affirment votre discours, ayez une position corporelle assurée, souple et ouverte, ayez le regard droit et non fuyant… Jours 75 à 85 : travaillez votre langage : interdisez-vous de prononcer des expressions marquant une indécision, telles que « peut-être » ou « je ne sais pas ».

- J85 à 100 : comportez-vous en leader, en toutes circonstances ! Montrez que vous prenez la responsabilité des choses, faites preuve d’esprit d’initiative, soyez confiant, transmettez votre enthousiasme… et mettez-vous bien dans la tête que vous êtes le leader ! Le leadership, c’est avant tout une question d’état d’esprit !

Donnez une note à cet article