Les 10 attitudes à cultiver pour devenir un bon entrepreneur

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     15/12/16    
createur entreprise attitudes cultiver

Afin de réussir tous les paris qu’il s’est lancé, un créateur d’entreprise doit cultiver 10 attitudes fondamentales. 

Éviter les domaines dans lesquels on se sent novice

La création d’entreprise demande de la connaissance et de l’expérience dans le domaine que vous souhaitez investir. Les créateurs d’entreprise qui entrent dans un secteur qu’ils ne connaissent pas ont peu de chances de voir leurs entreprises prospérer. Le créateur doit donc obtenir le maximum d’informations sur le marché ou le milieu dans lequel il souhaite faire carrière. Dans le cas contraire, il doit suivre une formation ou demander l’aide d’un cabinet de conseils.

Avoir confiance en ses passions

Effectuer une chose que l’on aime permet plus facilement de réussir. La motivation est l’essence indispensable aux gérants. C’est cette motivation qui leur permet de se battre dans les moments difficiles que traverse l’entreprise. Et plus il effectue une chose qu’il aime, plus il est facile pour le dirigeant de surmonter les difficultés.

Ne jamais perdre de vue les objectifs

L’objectif que visera le créateur permet à ce dernier d’orienter ses actions et de définir les stratégies pour y arriver. Se fixer une vision bien définie lui permet d’orienter les actions et les prises de décisions.

S’auto-fixer une limite pour réussir la création de l’entreprise

Limiter ses objectifs dans une durée précise permet à un créateur d’entreprise de mesurer le niveau de réalisation de son projet. Un but mesurable et limité dans le temps permet au gérant d’effectuer un tableau de bord pour connaître les activités qui ont été réalisées et quelles sont celles qui nécessitent des corrections. Il mesurera également où il en est dans son projet. 

Se concentrer sur les devoirs et non sur le titre

Beaucoup d’entrepreneurs se font très vite influencer par le statut de gérant ou de président-directeur général et oublient son principal objectif. Le chef d’entreprise doit se concentrer sur l’amélioration de son entreprise, non de son statut. La gestion de l’entreprise, l’harmonisation du travail de son équipe et la satisfaction de sa clientèle doivent être les seuls soucis du créateur d’entreprise s’il souhaite que son entreprise aille loin. 

Distinguer l’intérêt personnel de l’intérêt de l’entreprise

Si le gérant veut que son entreprise aille loin, il doit savoir distinguer son intérêt personnel de l’intérêt de l’entreprise. L’intérêt de l’entreprise doit toujours être priorisé. Aussi, il ne faut pas confondre les ressources de l’entreprise et ses ressources propres, car cela n’est pas favorable au bon fonctionnement de la gestion de l’entreprise.

S’entourer de personnes compétentes

Il est plus bénéfique de travailler avec des personnes compétentes plutôt que des bons amis qui ne feront pas l’affaire. Cependant, la gestion de certains dossiers exige de faire appel à des personnes de confiance, ce qui pousse certains gérants à recruter les amis et les membres de sa famille. Néanmoins, si vous faites ces choix, veillez à ce que la personne soit loyale et partage le même objectif que vous.

Fidéliser ses employés

Beaucoup de gérants pensent que les clients sont les seules personnes à servir. Pourtant, tout le service ainsi que les produits donnés aux clients viennent du personnel. Offrez-leur les meilleures conditions pour qu’ils puissent partager leur satisfaction aux clients.

Écouter ses clients

Écouter et donner le maximum d’attention à ses clients permet plus facilement de les connaître, de savoir quelles sont leurs attentes et besoins, et donc de les satisfaire. Écoutez également vos concurrents, vous pourriez en tirer de bonnes stratégies.

Suivre l’environnement du marché

La technologie apporte beaucoup de changements sur marché, sur la relation client et les expériences d’achat notamment. Si le créateur sait profiter de la technologie, cela pourrait être un très bon moyen de satisfaire ses clients et de devancer la concurrence. Soyez attentifs !

Donnez une note à cet article