Les couveuses : comment apprendre à entreprendre

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     14/12/17    
couveuses comment apprendre entreprendre

Les couveuses sont un outil d’innovation, de développement économique et d’insertion sociale qui se développent avec comme ambition d’être au plus proche des territoires et des hommes. Concrètement, la couveuse permet au créateur de tester son activité en grandeur réelle, de façon structurée, d’en valider la faisabilité économique, de se créer son réseau professionnel, dans un processus d’apprentissage du métier de chef d’entreprise.

Le test en couveuse s’effectue sur une période donnée, et est formalisé par un contrat. Le contrat qui permet le test de l’activité est le contrat CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise). 

Le contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape) 

Le Cape n'est pas un contrat de travail, mais un dispositif d'aide pour les créateurs et repreneurs d'entreprise.

Il  doit permettre :

  • d'étudier la faisabilité d'un projet,
  • de mettre en oeuvre toutes les conditions de réalisation du projet,
  • de réaliser des actes préparatoires à la création/reprise d'entreprise,
  • d'appuyer le développement de l'activité de la jeune entreprise.

Pour bénéficier du Cape, il faut :

  • être porteur d’un projet de création ou reprise d’entreprise,
  • être demandeur d'emploi,
  • ne pas être salarié à temps plein,
  • être bénéficiaire d’un minimum social : RSA, ASS, API.
  • Sont également éligibles au Cape : les dirigeants comme associé unique d'une société (EURL, SASU).
  • Le Cape est conclu obligatoirement par écrit entre le porteur de projet (le « couvé ») et la couveuse d'entreprise (« l'accompagnant »).
  • L’accompagnement dure généralement de 3 mois à 18 mois (l’accompagnement moyen étant de l’ordre de 11 mois).
  • Durée maximale du dispositif : 12 mois, renouvelable 2 fois.

Les avantages des couveuses

Les avantages pour le porteur de projet sont multiples : il évolue dans un cadre pédagogique qui privilégie la responsabilisation et l’autonomie, il bénéficie d’un appui en continu, individualisé et personnalisé dans le cadre d’un parcours d’apprentissage au métier d’entrepreneur.
Il peut, sous couvert de la couveuse produire et commercialiser ses biens ou services en utilisant le Numéro de SIRET de la couveuse, construire ses réseaux de clients et fournisseurs, apprendre le métier d’entrepreneur, professionnaliser son action commerciale, se former à la comptabilité et à la gestion.
La couveuse suscite une dynamique de groupe entre ses bénéficiaires. La technique d’apprentissage est basée sur le coaching et la notion de « faire faire ». Cela permet à l’entrepreneur de se confronter à la réalité du marché.
La volonté est d’accompagner les porteurs de projet qui en ont le plus besoin. Ainsi, un tiers des couveuses s’est développé dans les territoires en lien avec la politique de la ville (ZFU, ZUS…). Présent également en outre-mer, le réseau des couveuses y favorise l’apprentissage de l’auto-emploi.

La diversité du public des couveuses

La diversité du public accueilli en couveuse est aussi une force pour le développement économique car elle favorise la mutualisation et les échanges entre les entrepreneurs. En couveuse, tous les niveaux d’étude sont présents, 64 % des entrepreneurs sont des femmes, 90 % sont des demandeurs d’emploi, tout type d’activité s’y développe.

Le taux de survie

Avec un taux de sortie positive de 80 % et un taux de pérennité estimé aux alentours de 77 %, la couveuse répond au principe de sécurisation des parcours dans un environnement actuel fortement déstabilisé par la crise et en forte mutation économique

 EN SAVOIR +

Le dispositif Couveuse fait également l’objet d’une démarche qualité, pilotée par l’Union des Couveuses d’Entreprises (UCE). La Couveuse ADIL a également été certifiée en 2013. L’UCE est par ailleurs la 1ère association en France à être labellisée LUCIE, label attribué sur la base de son engagement et ses pratiques en faveur du développement durable. Ce label a été décerné à la suite d’une évaluation réalisée par l’agence VIGEO, première agence de mesure de la responsabilité sociétale des organisations et après avis d’un comité composé d’experts indépendants. L’Union des couveuses est reconnue comme un des acteurs importants pour l’insertion des publics les plus fragilisés et la création de richesse par le développement économique de la TPE. 

Précisions de Dynamique Entrepreneuriale

  • Les couveuses mettent à disposition un hébergement économique

 Différences couveuses / pépinières ?

 L'action des couveuses se passent avant la création alors que les pépinières sont après. Les couveuses proposent principalement un hébergement économique alors que les pépinières proposent aussi des services communs et des ressources en conseils...

 Différences "couveuse" / "incubateur" ? 

Les incubateurs proposent un accompagnement technique et financier. La plupart sont liés à la recherche universitaire ou projets technologiques. Dans les couveuses c'est la mise sur le marché et le test direct du produit qui compte avec que dans les incubateurs c'est la définition du futur produit qui est travaillé

Où trouver une couveuse ?

  • Consultez le site http://www.uniondescouveuses.com/
  • Consultez le site www.afecreation.fr
Donnez une note à cet article