Les correcteurs automatiques de l’ordinateur et des réseaux sociaux… pas si corrects !

Florence Durif    14/11/13    2
Les correcteurs automatiques de l ordinateur et des reseaux sociaux pas si corrects

Avant d'envoyer un message par mail, sur Facebook, sur Twitter ou même une lettre... relisez-vous ! Certains répondront « Pas la peine ! », le correcteur miracle de l'ordinateur souligne les fautes ou les coquilles et propose même des corrections. Ce n'est malheureusement pas si simple.

Un correcteur qui n’est pas infaillible...

Certains points ne sont en effet pas toujours analysés par votre correcteur automatique. Il vaut mieux être très attentif sur les points suivants : 

  • l’accord sujet-verbe : le verbe est bien conjugué, à la bonne personne. Votre correcteur classique ne fait en effet pas le lien entre les deux : « les oiseaux chante » ne lui pose aucun problème.
  • l'accord nom-adjectif : le nom et l’adjectif ont-ils bien le même genre et le même nombre ? Car « la mer est bleu » ne provoquera aucune alerte de la part de votre correcteur automatique.
  • les homonymes : certains mots se prononcent ou s'écrivent de la même manière, mais n'ont pas le même sens. Votre logiciel ne les souligne pas car ils possèdent une signification dans la langue française : s'est-c'est, a-à, sont-son, du-dû-due, ou-où, ce-se… 
  • les accords des participes passés : le correcteur ne réagit pas à un accord erroné d'un participe passé, tant que le mot existe… Et, il n’ira pas faire une analyse de phrase pour savoir si le COD (complément d’objet direct) est placé avant ou après le verbe. De la même façon, la phrase « les marchandises que j’ai acheté n’étaient pas conformes » ne serait pas corrigée. (Si vous n’avez pas trouvé la faute…)
  • le verbe après « à » est à l'infinitif (à acheter, à méditer, à carreler, à copier...)
  • les mots erronés ou mal orthographiés sont détectés mais pas les mots oubliés ou employés à tort.

… mais qui peut être amélioré.

Automatiquement, il soulignera les mots mal orthographiés, il mettra la majuscule de la première lettre après un point, un point d’interrogation, un point d’exclamation. Il remplacera des “ “ en guillemets français «», modifiera des fractions 1/2 en ½...

Mais, vous pouvez également paramétrer plus précisément votre correcteur orthographique.
Ainsi sur Word, il vous suffit d’aller dans Fichier/Options/Afficher les options de vérification. Ensuite, vous pouvez afficher et modifier les paramètres que vous souhaitez comme ignorer les mots en majuscules, signaler les répétitions… Vous retrouverez les mêmes options à régler dans OpenOffice Writer (Format/AutoCorrection/Options d’AutoCorrection) et dans tous les logiciels de traitement de texte.

Pour conclure, rien ne vaut le correcteur humain qui effectue au moins 4 lectures d’un texte pour en supprimer toutes les fautes (orthographiques, grammaticales, de frappe, de ponctuation, les pléonasmes et les répétitions) et passe jusqu’à 15 minutes par page.

La correction, un domaine où l’Homme est encore supérieur à la machine !

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
Florence Durif
Florence Durif
Aide à l’écriture par la relecture, la correction, la réécriture ou la rédaction.
Articles similaires
2 commentaire(s)
laury

que pensez vous donc des logiciels comme "antidote"qui sont assez performants commme correceur

Trovatore

Ce que l'on en pense ?
Qu'ils sont "nuls" et poussent même le vice jusqu'à vous souffler, voire vous faire ajouter des fautes là où il n'y en avait pas...
J'ai quelques exemples bien gratinés dans mon escarcelle si vous le souhaitez.
À ne pas mettre entre toutes mains ni sous tous les yeux. En fait, ces "correcteurs" dits performants sont des outils utiles à ceux qui maîtrisent le sujet. Il convient d'éviter de confier ce matériel à un enfant qui apprend l'orthographe, à un adulte ayant des lacunes à ce niveau, à une personne dyslexique, etc.
Et puis, j'en ai ma claque que des logiciels idiots s'appellent comme moi et comme mes confrères. Je propose donc "correcticiel" et non "correcteur". Un correcteur, une correctrice, ce sont des personnes ayant un cerveau, donc autrement plus efficaces que ces "machins".

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié