10 conseils pour d’excellentes rédactions commerciales

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/03/18    
commerciale

Courriels, lettres, brochures, rapports, newsletter, site internet, réseaux sociaux, annonces publicitaires et présentations PowerPoint… demandent de maitriser les techniques rédactionnelles. Alors, comment faire pour que ce que nous prenons tant de peine à écrire capte l’attention du lecteur ? Quelles techniques utiliser ? Zoom sur les 10 conseils à suivre pour rédiger tous les écrits professionnels  !

Connaître son lecteur

Grossièrement, il est bien connu qu’un message adressé à tout le monde n’intéresse personne. Les gens s’attendent à une attention particulière- un produit/service qui leur est destiné personnellement. Pour capter l’attention d’un beau lectorat, vous devez vous poser certaines questions. À qui je m’adresse ? Est-ce qu’il comprendra le message ? Pourquoi cela devrait l’intéresser ? En d’autres termes, il vous faut mettre un visage à vos lecteurs (sexe, tranche d’âge, location).

Définir ses objectifs

Comme la rédaction commerciale ne se fait pas toute seule, vous devez vous organiser. Définissez vos objectifs et tentez d’y apporter de nouvelles idées. Après le « pour qui », c’est au tour du « pourquoi » de faire son entrée. Prenez le temps de répondre correctement à ces questions : pourquoi j’écris ce texte ? Est-ce pour susciter des réactions ? Est-ce pour expliquer un thème complexe ? Quel est le message clé ? Dans tous les cas, le mieux est de se trouver un slogan publicitaire infaillible !

Se mettre dans la peau d’un journaliste

L’écriture, c’est son fort. Et lui, c’est le journaliste. Ce personnage, dit curieux, ne se lasse jamais de trouver des informations. Tel un vrai Sherlock Holmes, enfilez la cape du détective et menez votre enquête. Souvent, les données ne sont pas suffisamment calibrées et c’est là que vous intervenez. Inspirez-vous des techniques de journalistes pour toucher du doigt une information utile, voire essentielle à votre rédaction commerciale. Le tout est de répondre aux questions de base : qui ? quoi ? où ? quand ? pourquoi ?

Bannissez les clichés et expressions à la mode

Évitez de faire comme tout le monde ! Maintenant que vos objectifs sont bien définis, il est temps de choisir vos expressions. Trop souvent, nous retrouvons les mêmes phrases, les mêmes mots et les mêmes scénarios. Pour sortir du lot, éliminez tous les clichés et les slogans à la mode. Faites une mini-analyse des mots utilisés ailleurs et jouez avec ; déformez-les, remplacez-les et trouvez–en de nouveaux. Bien entendu, il ne faudrait pas en abuser. L’idée est que le lecteur comprenne votre message et non qu’il soit embrouillé.

Pas de jargon dans les textes

Votre domaine, vous y tenez comme aux prunelles de vos yeux. Très bien, car il faudra faire passer cette émotion aux autres. Même si vous connaissez par cœur tous les termes relatifs à votre secteur d’activité ou votre société, il n’en est pas de même pour l’audience. L’utilisation du jargon et de termes trop techniques est donc à bannir, si vous souhaitez vous faire comprendre. Et si toutefois, vous devez les inclure de façon exceptionnelle, pensez à mettre une note explicative sur le côté.

« Less is more… »

Allez droit au but ! Oui, inutile de passer par trente-six chemins pour faire passer votre message. Soyez concis et faites des paragraphes courts. Il vous faut garder en tête qu’un texte avec des verbes simplifiés, sans rembourrage d’adjectifs/d’expressions vous permettra de conserver votre lectorat.

Soyez clair et précis

Si une personne met la main sur votre document, c’est pour de bonnes raisons ; soit elle recherche une information précise ou alors elle est tout bonnement curieuse. Votre mission en tant que rédacteur commercial est de convaincre le lecteur d’aller jusqu’au bout. Pour ce faire, suivez les conseils suivants :
- Donner un titre compréhensible à votre courriel
- Mettre les parties importantes en gras
- Utiliser la technique de la pyramide inversée (inclure le maximum d’informations au début)
- Insérer des titres/sous-titres pour bien départager les sections
- S’il le faut, utiliser des listes (comme celle-ci).

Symboles et abréviations, à éviter

Lorsque vous écrivez des messages textes (SMS), il est normal d’utiliser des symboles et des mots abrégés. Mais quand vous êtes en pleine rédaction commerciale, ce langage est à bannir. L’utilisation de phrases et de mots complets vous fera gagner en crédibilité auprès de vos lecteurs.

Voix active ou voix passive ?

Il existe une grande différence entre la voix active et la voix passive lors de la rédaction commerciale. Pour garder le texte vivant, il est conseillé d’utiliser la voix active- phrases plus courtes, plus concises. Ce qui est intéressant avec ce point, c’est qu’il répond parfaitement aux questions du lectorat. L’audience sera en effet plus attirée par une phrase où le sujet est en première position et non l’inverse. Elle veut savoir qui fait quoi et en prônant la voix active dans vos textes, vous parviendrez à les tenir en haleine.

Lire et relire, une condition incontourable

Ça y est ! Votre texte est prêt et vous vous apprêtez à l’imprimer ? Mauvaise idée, car avant l’étape de la finalisation, il est important de relire le texte. Lisez-le deux ou trois fois à haute voix et tentez de détecter les anomalies. Pour une relecture plus « sûre », demandez à un de vos collègues ou à une autre personne de relire le texte à votre place. Souvent, le rédacteur peine à trouver ses fautes lui-même.
Et voilà, en appliquant ces quelques règles de rédaction, vous parviendrez à pondre un texte commercial impulsif en un rien de temps.

Donnez une note à cet article