Des conseils et expertises pour partir à la retraite

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     15/05/19    
conseils expertises partir retraite

Le départ à la retraite reste souvent décrit comme un véritable parcours du combattant par bon nombre de retraités. Ils expriment parfois le regret de ne pas avoir été accompagnés dans leurs démarches et d’avoir omis certains éléments qui leur permettraient d’avoir une retraite plus confortable. Se faire accompagner par des experts apparaît comme une évidence a posteriori et à plus forte raison dès à présent.

Comment se libérer des difficultés administratives ?

De nos jours, il est fréquent d'avoir connu différentes évolutions de statut et / ou de postes tout au long de sa carrière professionnelle. Il est courant que ces différents changements entraînent des anomalies sur votre relevé de carrière. Ces erreurs et ces oublis sont souvent dus aux fiches de paie qui n’existaient qu’en support papier avec des formats différents et des présentations qui multipliaient les difficultés de compréhension. Par ailleurs, les fiches de paie avant l’an 2000 étaient faites en francs. Il est donc très complexe de se retrouver dans ce labyrinthe et la présence d’un expert s’avère indispensable pour ne pas commettre d’erreurs. Neovia, le N°1 du conseil et de l’expertise retraite pourra vous aider à calculer et à optimiser le montant de votre pension.

Comment calculer ses droits en tant que dirigeant ?

La retraite des dirigeants et des chefs d’entreprise salariés est composée de trois régimes obligatoires : le régime de base (Régime Général ou MSA) auquel s’ajoute les régimes complémentaires de l’Arrco et de l’Agirc. Le montant de la pension de base dépend du Salaire Annuel Moyen (SAM), du taux de liquidation, du nombre de trimestres acquis dans le régime et en faire le calcul se révèle complexe si l’on n’est pas un comptable. De plus, les retraites complémentaires sont des régimes par points, gérées par deux organismes l’Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco). L’Arrco concerne l’ensemble des salariés du privé, cadres et non-cadres et l’Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc), pour les emplois de cadres exercés dans le secteur privé.
Vous pouvez avoir cumulé de plus dans votre carrière des emplois salariés avec une carrière de chef d’entreprise. Il apparait évident que se faire accompagner pour calculer au mieux sa retraite est absolument indispensable.

Vous avez eu une carrière à l’international ?

Vous avez travaillé à l’étranger et vous pensez peut-être que ces périodes sont perdues. Les années passées à l’étranger peuvent compter dans la durée d’assurance totale s’il existe un accord ou une convention avec la France. Il est donc primordial de vérifier vos droits acquis et comprendre certains dispositifs réglementaires afin d’améliorer votre retraite. Connaître les réglementations demande une expertise.

Comment calculer sa retraite pour une profession libérale ?

La retraite des professions libérales se compose d’une retraite de base et d’une ou plusieurs retraites complémentaires obligatoires. Les règles concernant la retraite de base sont communes à presque toutes les caisses professionnelles. En revanche, les règles des retraites complémentaires varient d’une caisse à l’autre.

Tous les libéraux, hormis les avocats, dépendent de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales (CNAVPL) pour leur régime de base. Chaque section professionnelle gère son régime complémentaire de manière autonome. Bien qu’ils soient tous des régimes par points, ils présentent des différences importantes sur la valeur du point, l’âge minimal de départ, l’âge du taux plein.

Selon la section professionnelle, la retraite complémentaire obligatoire peut être constituée d’une, de deux, voire de trois pensions.

Donnez une note à cet article