Neuf conseils pour devenir un bon orateur

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     05/11/17    
conseils devenir bon orateur

L’art oratoire demeure inné chez certains mais plus difficile à maitriser pour d’autres. Veiller à canaliser ses émotions, à produire un discours des plus brillants, tout en captant l’attention du public représente un pari de taille pour de nombreux entrepreneurs. Une tâche moins difficile qu’il n’y parait lorsqu’on est bien préparé. Voici pour vous neuf conseils pour devenir un orateur hors-pair.

1 – Adopter une tenue avantageuse

L’habit ne fait pas le moine mais… il ouvre les portes du monastère. Inconsciemment, la première impression que l’on renvoie à nos interlocuteurs reste souvent dans l’esprit de ce dernier. Si celle-ci figure être mauvaise, difficile de la faire changer... Ne prenez pas ce risque et tachez de toujours vous habiller en fonction de l’image que vous souhaitez renvoyer. Votre tenue doit vous mettre en valeur pour vous avantager. Elle ne sera pas la même lors d’un discours auprès de vos investisseurs que celle auprès de vos collaborateurs.

2 – Prendre confiance en soi

Si vous croyez en vos idées, votre discours sera des plus éloquents. Prendre de l’espace, parlez avec aplomb, apporter des solutions représentent les caractéristiques essentielles d’une personnalité affirmée. Comment convaincre ses interlocuteurs sans l’être au préalable ? Soyez sûr de vous, pour que votre image et votre projet soient perçus comme des plus crédibles. Ce dernier aura plus tendance à adhérer à vos propos si vous les amenez avec assurance.

3 – Utiliser son corps

Votre voix ne représente pas votre seul moyen de communication. Vous véhiculez vos propos également à travers vos gestes. Ne pas croiser les bras demeure essentiel si vous ne souhaitez pas renvoyer l’image d’un orateur fermé aux autres. Le fait de se gratter souvent traduit quant à lui, de l’anxiété et ne va pas de pair avec la confiance en soi. A l’inverse, illustrer ses propos grâce à ses mains permet de rendre votre discours plus vivant, attrayant et surtout plus intéressant.

4- Ne pas se laisser déstabiliser

Certaines prestations orales peuvent vous rendre nerveux. Trac, timidité et stress sont des mots à proscrire si vous souhaitez convaincre votre public. Ne vous laissez pas submerger pas vos sentiments en restant focaliser sur votre objectif. Gérer ses émotions est comparable au fait de rester concentrer sur son travail. Passez les dernières minutes avant votre apparition sur scène à respirer voire à méditer pour demeurer le plus serein possible et ne pas avoir à subir vos émotions.

5- Pratiquer des exercices

Votre élocution aussi bonne soit-elle mérite toujours d’être travaillée. Avaler des syllabes ou raccourcir des mots peut vous paraître insignifiant, mais le public aura tendance à ne pas apprécier ces petites erreurs qui polluent votre discours. Les exercices d’élocutions théâtrales s’avèrent très utiles. Répétez plusieurs fois et rapidement certaines phrases comme « Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter » ou bien « Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien ». Ces jeux souvent présents dans les cours d’écoles représentent un moyen imparable pour améliorer sa façon de s’exprimer. Toujours en termes d’exercices, n’hésitez pas à pratiquer la méditation, moyen des plus efficaces pour gérer ses émotions.

6 - Etablir une bonne préparation

On ne le répètera jamais assez : une bonne préparation demeure la clé du succès. Un bon orateur réuni toutes les informations sur son discours (qu’il a écrit au préalable) en plus de celles concernant son public, en fonction duquel il adapte son discours. Celui adressé au client n’est pas le même que celui présenté devant des investisseurs. La répétition doit se placer au cœur de votre préparation. Répéter votre discours à plusieurs reprises, seul chez vous, devant vos proches ou vos collègues, vous permettra d’une part de mieux le maitriser mais également d’obtenir des avis objectifs sur celui-ci. Une pratique assez utile ? Se filmer soi-même pour pouvoir analyser ses erreurs et les corriger.

7- Placer l’originalité comme stratégie oratoire

Un orateur triste et monotone n’a jamais séduit la foule. Employez l’originalité pour toujours capter l’intention de vos interlocuteurs. Vous devez constamment rendre votre prestation attrayante pour donner envie de découvrir la suite. Pourquoi ne pas utiliser la technique du « storytelling » qui consiste à raconter un court récit comme représentatif de vos propos. Les anecdotes peuvent tout aussi bien agrémenter vos prestations. Si vous êtes devenu assez à l’aise devant votre public, n’hésitez pas à installer une pointe d’humour dans vos discours. « Les gens n'adhèrent plus aux discours ultra marketés et commerciaux. Pour les séduire et garder leur attention, il faut revenir à des techniques d'influence moins guerrière et plus subtiles. L'humour va vous servir à surprendre les autres et donc non seulement à susciter leur intérêt mais aussi à créer du lien » explique Michaël Aguilar, conférencier professionnel et auteur de "Mettez de l'humour dans votre discours" sur le site Chef d’Entreprise.

8- Porter son regard sur le public

Un bon orateur ne perd jamais le contact visuel avec son public. Si vous regardez ailleurs ou vos pieds, vos interlocuteurs risquent de percevoir cette attitude comme un manque d’intérêt voire comme du mépris de votre part. Regarder son public dans les yeux représente une forme de respect. Vous vous adressez sûrement à plusieurs personnes alors pensez à déplacer votre regard sur l’ensemble des rangs de la salle pour ne négliger personne.

9- Ne pas négliger son matériel

Lorsque vous présentez, vous n’êtes pas seul. Votre micro, votre Power Point, votre rétroprojecteur vous accompagnent. Même si ce détail paraît sans importance, la vérification de ses équipements à l’avance vous permet d’éviter d’éventuels problèmes techniques lors de vos prestations. Ce point risque également de vous retarder et par conséquent faire perdre patience à votre public qui sera moins apte à vous écouter.

Donnez une note à cet article