Comprendre le Web-to-store

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     04/05/15    
comprendre web to store

Internet est devenu un média utile à tous les commerçants, grande société comme petit artisan, de par la possibilité qu’il offre de pouvoir toucher une plus grande clientèle. Mais ce média a-t-il éclipsé l'intérêt des boutiques physiques ?

L'émergence d'Internet a complètement refondé les méthodes de distribution de toutes les entreprises. Le magasin physique a perdu sa toute-puissance et aujourd'hui, il est devenu nécessaire pour les entreprises désireuses de rester compétitives (et surtout dans l'esprit des clients !) et de trouver un savant équilibre entre magasin physique et boutique en ligne.

Un renversement des méthodes d'achat

Pour bien comprendre l'importance de l’intégration d’internet dans le parcours d’achat, il est intéressant d'étudier le fait que le rapport client-vendeur a été complètement bouleversé avec l'arrivée du web. Le vendeur, il y a une vingtaine d'années à peine, restait un des seuls vecteurs d'informations pour l'achat, le seul à pouvoir transmettre toutes les informations nécessaires au client, quitte à user de cette possibilité pour accélérer la vente.

Aujourd'hui, l'acheteur en saurait presque plus que le vendeur avant de se rendre dans le magasin. Un rapide tour sur Internet pour collecter le maximum d'informations sur le produit suffit à faire passer n'importe quel vendeur pour un amateur dans sa profession. Le rapport client-vendeur s'est vu renversé, et c'est là une donnée primordiale pour les entreprises, qui doivent s’adapter en proposant une stratégie commerciale alliant point de vente physique et présence en ligne. C’est ce que l’on appelle les techniques de « web-to-store », littéralement : du web vers le magasin.

Comment drainer des clients vers la boutique ?

Force est de reconnaître qu'une présence sur le web peut attirer des clients vers votre boutique. Mais comment faire ? Un simple site ne suffit pas toujours. N’hésitez pas à multiplier votre présence sur les annuaires en ligne, et à vous appuyer sur les technologies de géolocalisation pour montrer immédiatement au visiteur où votre boutique se situe.

En ce sens, mette en place des technologies de « store locator » (littéralement : localisation des magasins) s’avère intéressant. Il s’agit concrètement d’une carte, qui permet à l’internaute de trouver le(s) point(s) de vente le(s) plus proche(s) de lui. Cela vous permet de faire en sorte que le produit parvienne directement au client, et qu’il soit ainsi invité à se rendre dans votre boutique physique pour y demander plus de renseignements. Nombre de petits commerces s'efforcent ainsi d'assurer leur visibilité en ligne pour attirer des gens dans leur boutique physique.

Quelques exemples

De nombreuses entreprises, même parmi les plus importantes, ont bien compris cela. L’exemple de la FNAC qui a réussi une bonne transition depuis l'arrivée d'Internet, en partageant son activité en ligne et la présence de ses magasins dans les plus grandes villes de France, ceci pour retrouver le chemin de la rentabilité. L’enseigne Décathlon ou encore Yves Rocher sont quant à eux des champions français du store locator, puisqu’ils affichent sur leur site web une carte détaillée de leurs différentes boutiques, une page dédiée pour chacune qui contient des informations actualisées sur leurs magasins (adresse, numéro de téléphone, horaires), le plan pour y accéder, etc. Ces techniques adoptées par les grandes enseignes peuvent être facilement répliquée, à leur échelle, par les boutiques individuelles et les artisans.

Aucun doute : une stratégie de web-to-store est désormais un incontournable pour toute activité commerciale qui nécessite une boutique physique. En ce sens, opposer web et magasin n’a pas de sens, puisque l’un est au service de l’autre dans un but unique : la vente ! Alors n'hésitez pas à assurer votre présence en ligne et conserver vos boutiques en physique, car une stratégie mêlant les deux possibilités est vouée à la réussite si elle est rondement menée !

Pour aller plus loin

Donnez une note à cet article